6H de Spa 2018

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

6H de Spa 2018

Message par guy3865 le Mar 27 Mar - 16:19

La liste des engagés pour Spa-Francorchamps dévoilée



Il y aura 37 autos au départ des 6 Heures de Spa-Francorchamps, au début du mois de mai.

Le FIA WEC a dévoilé une liste de 37 engagés pour les 6 Heures de Spa-Francorchamps, qui constitueront la première manche de la Super Saison 2018-2019. L'épreuve aura lieu le 5 mai prochain, et il s'agira d'une répétition générale avant les 24 Heures du Mans le mois suivant.

Les 36 équipages annoncés pour le Championnat du monde seront présents, rejoints par un prototype LMP2 supplémentaire, celui du G-Drive Racing. Cette ORECA 07 sera confiée à Roman Rusinov, Jean-Éric Vergne et un troisième pilote à confirmer. Cette place n'est pas attribuée suite à l'imbroglio initialement créé par l'équipe russe, qui souhaitait aligner trois pilotes professionnels. Giuliano Alesi, Alexandre Imperatori et Andrea Pizzitola sont les trois favoris.

Cette liste des engagés officialise également le trio qui sera aligné sur l'une des LMP2 du SMP Racing, composé d'Egor Orudzhev, Matevos Isaakyan et Stéphane Sarrazin. La voiture sœur sera pilotée par Vitaly Petrov, Mikhail Aleshin et un troisième homme dont on ignore encore l'identité. Toujours dans les rangs du LMP1, ByKolles et Manor doivent encore annoncer la composition définitive de leurs équipages.

En LMP2, le Jackie Chan DC Racing a récemment annoncé un trio 100% malaisien dans le baquet de l'ORECA #37, formé par Afiq Ikhwan Yazid, Weiron Tan et Jazeman Jaafar.

Avant les 6 Heures de Spa-Francorchamps, le paddock du WEC fera sa rentrée des classes en fin de semaine prochaine sur le Circuit Paul Ricard, où se déroulera le Prologue. Ces essais officiels proposeront à ceux qui le souhaitent la possibilité de rouler pendant 30 heures d'affilée.




source Motorsport.com du 26/03/2018 poure l'article et sur tweeter pour la liste

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44045
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par guy3865 le Mer 18 Avr - 17:00

ByKolles et Manor complètent leurs équipages LMP1



Excepté le baquet vacant chez SMP Racing, et qui ne devrait pas être attribué avant les 24 Heures du Mans, les rangs du LMP1 affichent désormais complet, à quelques semaines de l'ouverture de la saison à Spa-Francorchamps.

Après avoir testé plusieurs pilotes lors du Prologue au Castellet, ByKolles a officialisé la présence de Dominik Kraihamer et Tom Dillmann aux côtés d'Oliver Webb. Le trio est ainsi complet pour partager le volant de la CLM P1/01 à moteur Nissan, sur laquelle beaucoup de travail a été fourni ces derniers mois.

Chez Manor, il ne manquait plus qu'un pilote pour compléter les équipages, et c'est désormais une affaire entendue. Engagé en Formule E chez NIO mais également pilote de développement F1 pour McLaren, Oliver Turvey est le dernier à rejoindre les rangs du CEFC TRSM Racing pour la Super Saison du WEC.

Vainqueur de la catégorie LMP2 des 24 Heures du Mans en 2014 avec Jota Sport, le pilote britannique partagera le baquet de la Ginetta G60-LT-P1 frappée du numéro 6 avec Oliver Rowland et Alex Brundle.

Le week-end du 5 mai prochain, les dix prototypes LMP1 seront en piste à Spa-Francorchamps. On retrouvera par ailleurs huit LMP2, avec la présence confirmée de G-Drive Racing, invité en marge de son engagement en ELMS. L'ORECA 07 de l'équipe russe sera confiée à Romain Rusinov, Jean-Éric Vergne et Andrea Pizzitola.

On dénombre également dix concurrents au départ dans la catégorie LMGTE Pro et neuf en LMGTE Am.



source Motorsport.com du 18/04/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44045
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par guy3865 le Mer 25 Avr - 20:13

L'EoT réduit les performances des LMP1 non hybrides à Spa



Pour la manche d'ouverture du FIA WEC à Spa le mois prochain, les prototypes LMP1 non hybrides vont être frappés d'une double mesure réduisant leurs performances par rapport aux hybrides.

Les prototypes LMP1 Ginetta, Rebellion, BR Engineering et ByKolles disposeront de moins de carburant au kilomètre que lors du Prologue organisé dernièrement sur le Circuit Paul Ricard. L'Équivalence de Technologie (EoT) publiée pour l'épreuve de Spa, qui aura lieu le 5 mai, réduit également la quantité de carburant que les équipes privées pourront utiliser sur un relais pendant la course.

La quantité maximum d'énergie combustible, mesurée en mégajoules par tour, a été augmentée pour la Toyota TS050 Hybrid afin de s'adapter à la longueur du circuit de Spa, passant de 58,9 à 71,3 MJ. Mais dans le même temps, ce chiffre augmente beaucoup moins pour les privés, passant de 99,5 à 106,4 MJ par tour là où, proportionnellement, il aurait dû atteindre 120 MJ.

La nouvelle EoT n'affectera pas le pic de puissance des LMP1 non hybrides puisque le débit de carburant reste inchangé, de l'ordre de 110 kg par heure.

Néanmoins, cela soulève l'hypothèse selon laquelle les pilotes du LMP1 privés devront recourir au "lift and coast" (relâcher l'accélérateur et rester en roue libre) dans les lignes droites, de la même manière que les pilotes Toyota. La quantité maximale de carburant autorisée pour un relais a été réduite de 54 à 47,1 kg, tandis que le chiffre de 35,1 kg demeure identique pour Toyota.

Un avantage de consommation de carburant de l'ordre d'un tour du Circuit du Mans avait été promis à Toyota, ce qui équivaut à deux tours à Spa. Les changements ont été effectués sur la base des données collectées par les instances dirigeantes – l'Automobile Club de l'Ouest et la FIA – lors du Prologue.

Les meilleurs chronos de Toyota avaient été plus de quatre secondes plus rapides que les meilleurs des privés, mais en admettant avoir roulé sans respecter l'EoT afin de soumettre le nouveau système de refroidissement à de plus grandes contraintes.

Les meilleurs temps réalisés après être revenu dans les clous de l'EoT étaient plus lents que les chronos les plus rapides signés par la Rebellion R13-Gibson, les deux BR1 à moteur AER et l'ENSO CLM P1/01.

source Motorsport.com du 25/04/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44045
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par guy3865 le Lun 30 Avr - 15:53

Rowland : Manor sera au rendez-vous à Spa en LMP1



Recruté par Manor en LMP1, Oliver Rowland se dit certain de voir son équipe "au rendez-vous" de la lutte entre les équipes privées pour la manche d'ouverture du WEC à Spa-Francorchamps.

Habitué de la monoplace et membre du programme junior de Williams F1, Oliver Rowland fera équipe avec Alex Brundle et Oliver Turvey à bord de la Ginetta G60-LT-P1 #6 de Manor cette saison. Il s'agira de sa première saison en Endurance.

Rowland a signé le meilleur temps des deux autos alignées par Manor lors du Prologue sur le Circuit Paul Ricard, plaçant la #6 au septième rang des neuf LMP1 alors présentes. S'il reconnaît que Toyota est "dans une autre division", il fait part de sa confiance pour voir Manor dans le match avec Rebellion Racing, ByKolles, SMP Racing et DragonSpeed à Spa.

"C'est vraiment dur de savoir", répond-il à Motorsport.com lorsqu'il est interrogé sur la place de Manor dans la hiérarchie après le Prologue. "Je pense que Toyota sera dans une autre division, particulièrement en qualifications. Mais quand je suis sorti de la voiture le vendredi matin, nous étions troisièmes, premiers derrière les Toyota, et franchement je n'avais pas tout donné physiquement. Je pense que la performance est plutôt bonne."

"Ça ne fait aucun doute, je pense que nous serons au rendez-vous. La piste [de Spa] nous conviendra probablement un peu plus que le Paul Ricard. Je suis confiant pour que la voiture, notamment dans les virages, soit extrêmement compétitive. Nous devons encore voir si le package moteur est suffisamment bon en termes de puissance."

La Ginetta #6 a enregistré une vitesse de pointe de 319,5 km/h lors du Prologue, et aurait roulé à la fois avec ses configurations aérodynamiques à fort et faible appui durant les trente heures d'essais. Cela représente 20 km/h de moins que la meilleure LMP1 non hybride, la BR1-AER #17 de SMP, et sur le même plan que la LMP2 la plus rapide, à savoir la Dallara P217-Gibson de Racing Team Nederland.

Invité à développer son propos au sujet de la vitesse en ligne droite, Rowland s'est dit confiant pour que le motoriste Mecachrome trouve des axes de progression.

"On a juste le sentiment qu'il nous en manque un peu pour le moment, mais nous roulions de manière plutôt sûre [pour la fiabilité]", précise-t-il. "Je pense qu'il y a aussi différents paramètres à avoir avec le débit de carburant, ce qui demande un peu d'ajustement. Jusqu'à présent, Mecachrome nous a vraiment soutenus, ils font du bon travail et je suis certain qu'ils seront au rendez-vous à un moment donné. Il s'agit juste de savoir si c'est le cas actuellement."

Contactée par Motorsport.com, Manor a refusé de commenter son déficit de vitesse de pointe lors du Prologue.


source Motorsport.com du 30/04/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44045
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par guy3865 le Mer 2 Mai - 20:32

Le guide de la Super Saison du WEC équipe par équipe

Pas moins de 36 concurrents vont prendre part à la Super Saison 2018-2019 du FIA WEC. Les forces en présence se révéleront ce week-end lors des 6 Heures de Spa-Francorchamps, avant le grand rendez-vous du Mans le mois prochain.

Rebellion Racing - Rebellion R-13-Gibson



ByKolles Racing Team - Enso CLM P1/01-Nismo



CEFC TRSM Racing - Ginetta G60-LT-P1-Mecachrome



Toyota Gazoo Racing - Toyota TS050 Hybrid



DragonSpeed - BR Engineering BR1-Gibson



SMP Racing - BR Engineering BR1-AER



TDS Racing - ORECA 07-Gibson



Racing Team Nederland - Dallara P217-Gibson



DragonSpeed - ORECA 07-Gibson



Signatech Alpine Matmut - Alpine A470-Gibson



Jackie Chan DC Racing - Oreca 07-Gibson



Larbre Competition - Ligier JS P217-Gibson



AF Corse - Ferrari 488 GTE




_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44045
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par guy3865 le Mer 2 Mai - 20:32

///////////

Ford Chip Ganassi Team UK - Ford GT



BMW Team MTEK - BMW M8 GTE



Porsche GT Team - Porsche 911 RSR



Aston Martin Racing - Aston Martin Vantage AMR



Spirit of Race - Ferrari 488 GTE



Team Project 1 - Porsche 911 RSR



Clearwater Racing - Ferrari 488 GTE



MR Racing - Ferrari 488 GTE



Dempsey-Proton Racing - Porsche 911 RSR



Gulf Racing - Porsche 911 RSR



TF Sport - Aston Martin Vantage



Aston Martin Racing - Aston Martin Vantage



source Motorsport.com du 02/05/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44045
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par Fullturtle le Mer 2 Mai - 20:41

Superbe plateau de pilotes et de voitures. Vivement le 5 pour suivre cet événement de très près Smile

_________________
avatar
Fullturtle
Membre d'honneur
Membre d'honneur

PSN : Fullturtle
Contrôleur : T500RS == T300RS GTedition
Cockpits : Ossature Bois avec siège Malgache
Jeux PS4 : GT Sport , Assetto Corsa, Project cars Goty, Dirt Rally, F1 2017, Driveclub
Jeux PS3 : GT6, 5, 4
Jeux PC : Project cars,Toca 3, CMcRae 2005
Messages : 1419
Date d'inscription : 04/11/2015
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par R-ONE_97 le Mer 2 Mai - 21:59

Des voitures magnifiques
On retrouve pas mal de pilotes de la Blancpain GT Séries dans le plateau GTE

_________________
Drogué aux sciences et aux sports mécaniques...
avatar
R-ONE_97
Membre d'honneur
Membre d'honneur

PSN : mikzipp
Contrôleur : Logitech G25
Cockpits : Playseat Evolution
Jeux PS3 : GT5 / GT6 / GRID / WRC 3
Jeux PC : TM utd forever <3
Messages : 8384
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 20

http://www.gt6-france.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par Mathu le Mer 2 Mai - 22:04

Et d'autres catégories aussi, que des belles voitures et une belle variété de design en LMP1 / LMP2

_________________
Palmarès championnats, TCM, courses Scuderia et SGT6Fr :
Like a Star @ heaven 267 courses : 140 victoires / 86x 2eme / 25x 3eme / 251 podiums / 10x 4eme / 3x 5eme / 4x 6eme
Like a Star @ heaven 128 qualifications : 61 poles
Like a Star @ heaven 21 championnats : 16 titres / 5x 2eme
Like a Star @ heaven 4 championnats team : 4 titres

Titres : GT5 Fantastics, Wec S2(+Team), GTWC(+Team), SGTC(+Team), Multi-catégories, SRBC(+Team), Gran Tourisme, Gran Tourisme S2, TCM S1, TCM S2, Multi-catégories S2, TCM S4, Red Bull Junior, Sun Cup, TCM S5, Vad'Or 2016
2eme: Wec S1, Kart Furieux, Constructeurs, TCM S3, TCM S6


avatar
Mathu
Administrateur
Administrateur

PSN : MP
Contrôleur : Gamester, DFGT, T300 RS
Cockpits : GT Omega Racing
Jeux PS4 : Gran Turismo Sport, Dirt Rally, Project Cars, Drive Club, TTR, Trackmania Turbo
Jeux PS3 : GT5 Prologue, GT5, GT6, F1 2010, Dirt, Grid, Ferrari Challenge
Messages : 48296
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 131
Localisation : Fukushima

https://www.youtube.com/channel/UCf1J4pzfo0NMo0gvCmg2L9g

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par guy3865 le Jeu 3 Mai - 12:57

EL1 - Alonso le plus rapide, Toyota à portée de tir de Rebellion !



B.D., Spa-Francorchamps - Les mauvaises langues diront que c'est un fait rare, mais c'est avec le soleil que le Circuit de Spa-Francorchamps accueille ce week-end les concurrents de la Super Saison du WEC. Et ça devrait durer, puisque les meilleurs conditions sont même attendues pour samedi, jour de la course ! Néanmoins, ce ne sont pas la pluie et le beau temps qui font parler dans le paddock belge, mais plutôt les questionnements autour de la hiérarchie qui va se dessiner en LMP1.

Cette première séance d'essais libres était donc très attendue pour avoir un début de réponse, que le Prologue n'avait pas vraiment apporté en raison de l'EoT (Équivalence de Technologie) plus ou moins respectée – et de toute manière modifiée pour Spa – et les petits jeu de cache-cache. Certes, il est encore possible de ne pas tout donner en essais libres, mais le verdict final s'affine.

Avec 14°C dans l'air et 23°C sur la piste, ce sont les Toyota qui se sont élancées les premières et qui ont établi les premiers chronos, descendant très vite sous les deux minutes. Sébastien Buemi a notamment coupé la ligne en 1"58"491 au volant de la #8 au terme de la première demi-heure, un petit dixième devant la voiture sœur. En revanche, après ce premier tiers de séance, on a pu constater qu'il n'y avait pas (encore ?) de boulevard entre les deux protos nippons et leurs poursuivants indépendants : la BR1 de DragonSpeed n'était qu'à huit dixièmes et la Rebellion R13 à une seconde pleine.

Inévitablement, les regards étaient également tournés vers Fernando Alonso. Manifestement bien intégré dans le clan Toyota, le double Champion du monde F1 est attendu au tournant en piste. Il a pris le volant de la #8 après 35 minutes de roulage : une auto qui, comme l'autre TS050, est dotée ce week-end du kit aéro typé Le Mans, à faibles appuis. Ne tardant pas à se mettre dans le bon rythme avec, très vite, un chrono à un dixième seulement de la référence de Buemi, Alonso a fait mieux encore en réalisant le tour le plus rapide : 1'58"392.

À l'amorce de la dernière demi-heure, Thomas Laurent a pris la piste avec la Rebellion #3 et a réduit ostensiblement l'écart séparant Toyota des privés dans cette séance, le ramenant à moins d'une demi-seconde grâce à un passage en 1:58.849. DragonSpeed reste dans la même seconde que la Toyota de tête, devant la Rebellion #1 et ByKolles, dont le retard se chiffre à 1"7.

Tout n'est pas rose pour autant pour les LMP1 privés, avec une inquiétude marquée chez Manor : les deux Ginetta n'ont bouclé qu'un tour d'installation chacune et n'ont pas refait leur apparition durant la séance, sans que l'on connaisse la cause pour le moment. Les BR1 de SMP Racing ont également connu des ennuis, parcourant peu de tours l'une et l'autre durant cette séance, la #17 ayant d'ailleurs passé un très long moment dans son box.

Maldonado à l'aise en LMP2

En LMP2, où ce sont huit autos qui se battent ce week-end en raison de la présence exceptionnelle de G-Drive, habituellement engagé en ELMS, c'est Pastor Maldonado qui a fixé la référence avec l'ORECA 07 de DragonSpeed. Le Vénézuélien, déjà véloce lors du Prologue, a tourné en 2'03"494, soit sept dixièmes plus rapide qu'André Negrão sur l'Alpine. Le G-Drive complète le tiercé de tête avec une référence établie par Jean-Éric Vergne

Dans les rangs du GTE Pro, ce que l'on a entrevu lors du Prologue se confirme pour l'instant : c'est bien à un duel de haute lutte entre Ford et Porsche que l'on pourrait assister. Avantage provisoire aux Ford GT, qui signent le doublé dans cette séance, mais les deux 911 RSR sont plus que jamais dans la même seconde. Ferrari limite les dégâts tandis que BMW et Aston Martin sont en retrait avec leurs nouvelles montures.

En GTE Am, le Dempsey-Proton Racing s'offre les deux premières places de la catégorie.




source Motorsport.com du 03/05/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44045
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par guy3865 le Jeu 3 Mai - 15:13

Quels pneus utilisent les LMP1 pour la Super Saison ?



Le paysage modifié du LMP1 a nécessité un travail d'adaptation de la part de Michelin, qui a développé des pneus différents pour les prototypes non hybrides. Tous utiliseront les mêmes pneumatiques.

B.D., Spa-Francorchamps - Le départ de Porsche et l'arrivée de plusieurs équipes privées a changé la face du LMP1 cette année, mais également le travail du manufacturier Michelin. Dix prototypes sont engagés dans la catégorie pour la Super Saison, et tous sont chaussés de pneus conçus par la firme clermontoise.

Par le passé, Michelin travaillait très étroitement avec les équipes d'usine qu'étaient Porsche, Audi et Toyota. Cette relation n'a pas changé avec la firme nippone, seule à disposer d'un programme d'usine et, surtout, à aligner des machines hybrides. Cette hybridation confère au TS050 un statut particulier, puisque les gommes développées leurs sont spécialement destinées et ne peuvent pas être utilisées par les privés. Dans ce domaine, Michelin excelle depuis plusieurs saisons et l'expérience des saisons précédentes compte, d'autant plus que le prototype Toyota est une évolution de la spécification 2017 et non une voiture entièrement nouvelle.

En revanche, la multiplication des concurrents indépendants a donné lieu à la mise en place d'un programme d'essais durant tout l'hiver afin de concevoir des enveloppes convenant aux châssis ByKolles, Ginetta (CEFC TRSM Racing), Rebellion et BR1 (SMP Racing et DragonSpeed).

"Il a fallu trouver les bons pneus pour tous les LMP1 privés", confirme à Motorsport.com Dominik Kraihamer, membre de l'équipage ByKolles. "Le problème en LMP1 privé, c'est qu'il n'y a pas d'hybride, et si l'on utilise les pneus des voitures hybrides, on n'arrive pas à les faire chauffer à l'avant. C'est pour cela qu'il fallait trouver un autre composé. Ce sont les mêmes pour tous les P1 privés et pour toute la saison. Ce sont ces pneus utilisés par tout le monde qui ont été développés pendant l'hiver."

Ce train avant, c'est en effet le domaine sur lequel Michelin a dû plancher avant d'arriver à une solution satisfaisante et distincte des LMP1 hybrides. "Si sur l’essieu arrière les pneumatiques subissent des sollicitations comparables à celles des LMP1 hybrides, à l’avant la situation change sensiblement", précise Jérôme Mondain, manager des programmes Endurance de Michelin. "Dépourvus de moteurs électriques, les prototypes non-hybrides sollicitent leurs pneus avant de façon différente. Il a donc fallu développer une solution spécifique."

Allocations identiques

Si les pneus sont différents entre les Toyota hybrides et les autres LMP1, les allocations sont en revanche identiques, tout comme la manière dont la gamme est établie. Elle compte trois types de pneus slicks, des pneus hybrides (qui remplacent les intermédiaires depuis 2012 en LMP1) et deux types de pneus pluie. Chaque concurrent dispose, pour piste sèche, de 12 pneus pour les essais libres et de 18 pour les qualifications et la course.

Sauf gros imprévu, les caractéristiques des pneumatiques ne changeront plus pour l'intégralité de la Super Saison du WEC. Ce week-end, à Spa, les données récoltées seront essentielles lors des essais, notamment pour établir les stratégies possibles et les contraintes qui définiront l'organisation des relais chez les uns et les autres. Néanmoins, il est évident que Michelin n'arrive pas dans l'inconnue sur le "toboggan des Ardennes", puisque le Prologue a permis de travailler avec tous les concurrents le mois dernier, sur le Circuit Paul Ricard.

"Le nouvel asphalte du Circuit Paul Ricard, sur lequel s’est déroulé le Prologue du FIA WEC, n’a pas facilité la tâche des ingénieurs", admet Jérôme Mondain. "La surface était inconnue et sa granulométrie au niveau micro et macro ne semble pas être vraiment représentative des circuits de la saison. Cependant, nous avons pu récolter des informations intéressantes."

source Motorsport.com du 03/05/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44045
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par guy3865 le Jeu 3 Mai - 15:54

La star Alonso sur les bancs de l'école Toyota



De par l'enthousiasme qu'il génère, sa présence dans le paddock du WEC ne passe pas inaperçue. Mais Fernando Alonso est un débutant en LMP1 qui fait ses devoirs avec sérieux et assiduité : pour être au rendez-vous samedi !

B.D., Spa-Francorchamps - Auteur du meilleur temps des premiers essais libres à Spa-Francorchamps, Fernando Alonso ne s'est surtout pas attardé sur ce petit événement qui n'en est pas un. Tout au plus ce chrono illustre que l'Espagnol sera dans le rythme de ses coéquipiers, si jamais certains récalcitrants en doutaient. Avec l'humilité qui le caractérise depuis deux jours dans le paddock WEC, le double Champion du monde de F1 a souligné qu'il avait pris le roulage dans la continuité, et qu'il avait surtout été "chanceux avec le trafic", ayant bénéficié d'un "tour clair".

Pour Alonso, l'essentiel est ailleurs ce vendredi. Le pilote Toyota poursuit son apprentissage du monde de l'Endurance, et plus particulièrement celui de la gestion du trafic. D'ici à la course, qui aura lieu samedi, c'est clairement sur ce point qu'il axe une grande partie de son travail.

"Nous avons déjà fait beaucoup de tests, notamment en Espagne à Portimão. J'ai manqué le Prologue. C'est vraiment la première fois avec le trafic, les autres voitures : il y a encore beaucoup à apprendre, ça va se faire étape par étape", fait-il remarquer. "C'est une courbe d'apprentissage. Il y a des choses que l'on continue d'améliorer lors des essais libres, en collectant autant d'informations que possible. Nous avons fait beaucoup d'entraînement en simulateur pour le trafic, les différentes situations, afin d'être prêt du mieux possible."

Des documents à potasser jusqu'à minuit

Passer de la F1 à l'Endurance ne pose pas de problème particulier au pilote espagnol, en dehors de la gestion au chausse-pied d'un emploi du temps plus rempli que jamais. En revanche, se retrouver au volant d'un prototype LMP1 hybride nécessite un travail conséquent, quitte à faire des heures supplémentaires !

Le volet piste est crucial, particulièrement pour déceler les situations qui pourraient se produire lors de la course, et savoir comment les gérer. Mais Alonso souligne également l'importance pour le pilote de faire ses devoirs correctement le soir à l'hôtel.

"Lors de chaque tour de piste on essaie d'apprendre différentes choses, on voit où les voitures passent ici et là, on met en place la mémoire pour le samedi, pour comprendre comment gérer au mieux le trafic et l'équilibre de la voiture", précise-t-il.

"Je pense que tout le monde ici est habitué à changer de catégorie. Il y a de la préparation supplémentaire à faire, avec beaucoup de temps passé en simulateur : il y a les slow zones, ce genre de choses. La Toyota hybride est aussi une machine très complexe, donc j'ai fait beaucoup d'entraînement en simulateur pour ça aussi, connaître les boutons du volant. Hier soir, je me suis couché vers minuit car je lisais encore les documents que l'équipe nous avait envoyés pour se préparer au mieux avant les essais libres aujourd'hui."

Qu'on se le dise, on peut être une star mondiale de la F1, être attendu par des chasseurs d'autographes qui accueillent avec enthousiasme une telle présence en WEC, mais être aussi un travailleur acharné. Nul doute que Fernando Alonso sait jongler avec les deux facettes, et qu'il est déjà adopté, franche accolade avec Tony Kanaan à l'appui.

source Motorsport.com du 03/05/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44045
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par guy3865 le Jeu 3 Mai - 19:15

EL2 - Toyota calme les ardeurs du LMP1 privé



Toyota a accéléré le rythme lors des essais libres de l'après-midi à Spa-Francorchamps, au cours d'une séance marquée par deux interruptions au drapeau rouge.

B.D., Spa-Francorchamps – Avec des conditions météo stables et très similaires à celles de la première séance, on attendait une hausse de rythme pour les 90 minutes d'essais libres de l'après-midi à Spa-Francorchamps. Toyota s'y est employé dès le lâcher de la meute, Kamui Kobayashi coupant la ligne en 1'56"756 dans son premier passage, soit près de deux secondes de mieux que le chrono de Fernando Alonso en EL1.

Ce dernier avait prévenu, sans surprise, que son chrono du matin n'avait pas de valeur particulière. "Les EL1 étaient bons, c'était un bon avant-goût. Nous devons continuer à travailler", expliquait Alonso entre les deux séances. "C'était dans la continuité du roulage. C'était le premier contact avec la voiture et avec le circuit, avec un nombre de tours limité pour tout le monde en EL1. J'ai eu de la chance dans le trafic, j'ai eu un tour propre."

Sans doute Kobayashi a-t-il exploité au mieux un premier tour clair, ce qui n'a peut-être pas été le cas de la concurrence, mais ce chrono a ensuite été amélioré par Mike Conway, en 1'56"172. La voiture sœur est venue se positionner à six dixièmes, tandis que Rebellion s'est de nouveau installé comme le premier des LMP1 privés, sans améliorer la marque de la matinée et en étant dès lors à bonne distance de la tête, c'est-à-dire près de trois secondes.

Difficile toutefois d'y voir clair durant la première partie de séance, puisque deux incidents sont venus émailler le roulage, avec d'abord un Full Course Yellow provoqué par la TDS LMP2 #28. Alors que tout le monde commençait à reprendre son rythme suite à cette neutralisation, la direction de course a brandi le drapeau rouge pendant plusieurs minutes. Une interruption due à la sortie de piste de Stéphane Sarrazin avec la BR1 du SMP Racing, dans les graviers à Stavelot.

Le temps d'une courte reprise, Pietro Fittipaldi est venu placer la DragonSpeed #10 devant les Rebellion, mais la direction de course a une nouvelle fois mis fin aux réjouissances avec le déploiement d'un deuxième drapeau rouge, consécutif à un accident pour la TDS #28 alors confiée à Matthieu Vaxiviere.

La séance a repris pour une dernière demi-heure précieuse pour tout le monde, à la veille d'une ultime séance libre qui précédera, vendredi, les premières qualifications de la saison. Les chronos n'ont pas évolué parmi les cinq concurrents de tête, qui devancent finalement les deux SMP Racing, plus assidues qu'en EL1, et la ByKolles qui accuse cette fois-ci plus de cinq secondes de retard sur le temps de référence.

Si les concurrents du LMP1 privé répondent pour le moment présent, ce n'est malheureusement pas le cas de tous, puisqu'il est désormais avéré que des ennuis entourent l'équipe CECF TRSM Racing. Comme en EL1, les Ginetta à moteur Mecachrome n'ont bouclé qu'un tour chacune avant de rester clouées dans leurs garages. Une situation qui donne le sentiment de tenir un engagement contractuel en ayant pris la piste, mais qui dissimule de moins en moins bien les ennuis financiers qui affecteraient le commanditaire chinois associé à Manor... Rien ne filtre si ce n'est un "no comment" des dirigeants de l'équipe jusqu'à présent.

Maldonado confirme, Ford et Porsche aussi

Si TDS a vécu une deuxième séance compliquée, DragonSpeed a confirmé pendant ce temps ses bonnes dispositions dans la catégorie LMP2. Et c'est encore Pastor Maldonado qui est venu chatouiller le chrono, en 2'02"991. De quoi placer l'ORECA 07 devant la #37 du Jackie Chan DC Racing pour quatre dixièmes, celle du G-Drive complétant le trio de tête.

En GTE Pro, le duel continue doucement mais sûrement à se mettre en place entre Ford et Porsche, qui trustent à nouveau les quatre premiers rangs de la catégorie. C'est toujours à l'avantage du constructeur américain, mais cette fois, la plus rapide des 911 RSR est venue s'intercaler. AF Corse reste le "meilleur des autres" pour le moment, tandis qu'Aston Martin semble avoir un temps d'avance sur BMW.

Alors que Dempsey-Proton Racing a longtemps tenu le meilleur temps du GTE Am, c'est finalement une autre Porsche, celle du Gulf Racing, qui a émergé en tête dans les dernières minutes.

La troisième séance d'essais libres aura lieu vendredi matin, avant les qualifications programmées à partir de 15 heures.




source Motorsport.com du 03/05/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44045
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par guy3865 le Jeu 3 Mai - 19:35

autres tableaux plus complets, même source

EL1





EL2




_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44045
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par Mathu le Jeu 3 Mai - 23:49

Excellent, merci !

_________________
Palmarès championnats, TCM, courses Scuderia et SGT6Fr :
Like a Star @ heaven 267 courses : 140 victoires / 86x 2eme / 25x 3eme / 251 podiums / 10x 4eme / 3x 5eme / 4x 6eme
Like a Star @ heaven 128 qualifications : 61 poles
Like a Star @ heaven 21 championnats : 16 titres / 5x 2eme
Like a Star @ heaven 4 championnats team : 4 titres

Titres : GT5 Fantastics, Wec S2(+Team), GTWC(+Team), SGTC(+Team), Multi-catégories, SRBC(+Team), Gran Tourisme, Gran Tourisme S2, TCM S1, TCM S2, Multi-catégories S2, TCM S4, Red Bull Junior, Sun Cup, TCM S5, Vad'Or 2016
2eme: Wec S1, Kart Furieux, Constructeurs, TCM S3, TCM S6


avatar
Mathu
Administrateur
Administrateur

PSN : MP
Contrôleur : Gamester, DFGT, T300 RS
Cockpits : GT Omega Racing
Jeux PS4 : Gran Turismo Sport, Dirt Rally, Project Cars, Drive Club, TTR, Trackmania Turbo
Jeux PS3 : GT5 Prologue, GT5, GT6, F1 2010, Dirt, Grid, Ferrari Challenge
Messages : 48296
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 131
Localisation : Fukushima

https://www.youtube.com/channel/UCf1J4pzfo0NMo0gvCmg2L9g

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par guy3865 le Ven 4 Mai - 19:48

je mettrai les autres tableaux à partir du vieux PC .. je n'ai pas encore tout installé sur celui là

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44045
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par guy3865 le Ven 4 Mai - 20:47

EL3 - Rebellion s'offre un meilleur temps avant les qualifs



Sur une piste fraîche, où l'on est allé moins vite que vendredi après-midi, Rebellion a signé le meilleur temps de la dernière séance d'essais libres à Spa. Les Toyota ont peiné à trouver un véritable tour clair.

B.D., Spa-Francorchamps - Si le soleil brille toujours au-dessus du toboggan des Ardennes, c'est avec une piste fraîche qu'il a fallu composer ce matin pour l'ultime séance d'essais libres. Avec un bitume avoisinant les 11°C, difficile en effet de trouver des conditions tout à fait similaires à ce qu'elles devraient être en qualifications cet après-midi.

Les EL2 perturbés la veille ont également incité tout le monde à se ruer en piste, provoquant un trafic conséquent et rendant la déjà difficile recherche d'un tour clair un peu plus ardue encore. C'est ainsi que le premier run a été le bon, et qu'il a profité à Rebellion. Dès son premier tour lancé, Neel Jani est passé en 1'57"120, une seconde plus rapide que les Toyota #7 et #8. On retrouvait même rapidement deux R13 aux deux premières places, Thomas Laurent réalisant un chrono de 1'58"124 au volant de la #3.

Plusieurs fois ensuite, on a vu les TS050 Hybrid peiner à se frayer un chemin dans le trafic, signant des partiels record mais ne parvenant toutefois pas à tout mettre bout à bout pour conclure. Kazuki Nakajima s'est même fait une belle frayeur au freinage de la dernière chicane, évitant de justesse une Porsche GTE du Dempsey-Proton Compétition. À l'orée du dernier quart d'heure, c'est Mike Conway qui a rapproché les protos nippons en venant s'intercaler à huit dixièmes de la première Rebellion.

Légèrement en retrait, mais clairement dans le coup, SMP Racing a bien progressé par rapport à la veille et les deux BR1 du team russe sont venues pimenter la hiérarchie, surtout si l'on y ajoute la BR1 de DragonSpeed. Davantage distancé, ByKolles a pris la huitième place tout en alignant peu de tours, dans une catégorie toujours privée des Manor... Tout en continuant de refuser à commenter les situations, les deux Ginetta se sont contentées, comme en EL1 et EL2, d'un tour d'installation qui les maintient administrativement en lice.

DragonSpeed toujours, Ford encore

En LMP2, l'équipe DragonSpeed poursuit son sans-faute, avec cette fois-ci un meilleur chrono signé Nathanaël Berthon. Le Français permet à l'écurie de se maintenir en tête de la catégorie, devant le G-Drive Racing et le Jackie Chan DC Racing. Les ORECA conservent la mainmise sur le plateau P2, dont Racing Team Nederland et Larbre Compétiton ferment la marche avec leur Dallara et leur Ligier.

Sur cette piste fraîche, Ford a également conservé son leadership en GTE, mais la BMW #82 a surgi au beau milieu de la lutte annoncée avec Porsche. Reste à savoir si cette incursion de la marque bavaroise est éphémère, ou si elle peut se confirmer en qualifications après un vendredi difficile.
Nathanaël Berthon
Plus d'infos, de photos et de vidéos : Page de profil sur Motorsport.com

Du côté du GTE Am, le Dempsey-Proton Compétition a placé ses deux Porsche en tête.










source Motorsport.com du 04/05/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44045
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par guy3865 le Ven 4 Mai - 20:49

BMW et Aston Martin souffrent à Spa-Francorchamps



Le constructeur allemand fait son grand retour en Endurance, le Britannique aligne une nouvelle voiture. Et tous les deux souffrent pour le moment en GTE Pro face à Ford et Porsche.

B.D., Spa-Francorchamps – Les prédictions que l'on pouvait faire à l'issue du Prologue du FIA WEC s'avèrent justes pour le moment : c'est un duel entre Ford et Porsche qui se dessine au sommet de la catégorie GTE Pro, où le plateau désormais formé par cinq constructeurs est plus alléchant que jamais. Les séances d'essais ont placé les Ford GT et les 911 RSR au-dessus d'une concurrence qui résistent avant tout par l'intermédiaire de Ferrari.

La 488 GTE, évoluée cette saison, semble pour l'instant la seule à pouvoir nourrir quelques espoirs, tandis qu'Aston Martin et BMW souffrent davantage. Pour le constructeur britannique, les débuts de la nouvelle Vantage compliquent le début de saison, même si les 35'000 km d'essais réalisés pendant l'hiver ont forcément été bénéfiques, en plus d'être impressionnants.

"L'impression selon laquelle Porsche et Ford ont un avantage n'est pas erronée", décrit le pilote BMW Martin Tomczyk à Motorsport.com. "Nos données le montrent également. Compte tenu de la BoP actuelle, on arrive à la conclusion que la hiérarchie issue des essais libres est plutôt réaliste."

"J'imagine que Ferrari peut encore gagner du terrain. Apparemment, Aston Martin est aussi un petit peu en retrait. BMW et Aston Martin sont ceux qui vont connaître les moments les plus difficiles ce week-end. Malheureusement, nous devons attendre avant le premier ajustement automatique de la BoP. Cela prendra du temps pour parvenir à un véritable alignement."

Da Costa : "Je ne comprends rien à la BoP !"

Cette BoP [Balance de Performances], sujet récurrent et hypersensible en GTE, António Félix da Costa avoue pour sa part qu'il n'y "comprend absolument rien", avant d'ajouter : "J'essaie de faire mon boulot du mieux possible. J'espère que le système de BoP en WEC permettra aux voitures de s'affronter en piste. Ce sera un mélange de vitesse et de fiabilité. Pour moi il s'agit encore d'apprendre et d'accumuler de l'expérience."

L'apprentissage de l'Endurance, c'est ce à quoi doit se soumettre le pilote portugais, qui découvre le Championnat du monde d'Endurance avec BMW et ajoute, au passage, une nouvelle corde à son arc. Car depuis qu'il a quitté le giron Red Bull au sein duquel il a un temps entrevu la F1, sa polyvalence s'est étendue.

"Il y a eu beaucoup de changements pour moi lors des quatre ou cinq dernières années de ma carrière : j'ai raté la F1, il y a eu le DTM, la Formule E", rappelle-t-il. "C'est une nouvelle étape pour moi ainsi que pour l'équipe, que je connais grâce au DTM."

"Nous devons rester ouverts d'esprit pour comprendre tous les aspects de la course en Endurance. Je dois parfois changer mon mode de pensée, mais la voiture a connu une saison d'essais très intense, qui s'est bien passée, elle est vraiment agréable à piloter. C'est vraiment bien d'avoir les pneus Michelin et de pouvoir attaquer fort."

"Nous devons comprendre la voiture, savoir combien de temps nous pouvons tenir avec les pneus, comment rouler dans cette catégorie. C'est dur pour moi d'avoir sans arrêt des voitures qui arrivent de derrière, de regarder dans les rétroviseurs ! C'est un gros défi. La catégorie GTE Pro est pleine de bons constructeurs et de bons pilotes, je suis impatient."

Si la M8 semble bien née, le chemin est donc encore long pour la mener vers le succès que vise le constructeur bavarois. "Combien de temps il nous faudra pour gagner ? Je ne sais pas", avoue António Félix da Costa. Motif d'espoir : le duo Tomczyk-Da Costa a signé un prometteur deuxième chrono du GTE Pro lors des Essais Libres 3 !

source Motorsport.com du 04/05/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44045
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par guy3865 le Ven 4 Mai - 20:51

Manor refuse de commenter une situation "compliquée"



L'équipe Manor LMP1 a refusé d'expliquer les raisons de son absence de roulage lors des trois séances d'essais libres à Spa-Francorchamps.

B.D., Spa-Francorchamps – Alors qu'elle engage deux prototypes Ginetta à moteur Mecachrome pour la Super Saison du WEC, sous l'identité CEFC TRSM Racing, l'écurie Manor n'a pas roulé depuis le début du week-end, ou presque. Les G60-LT-P1 ont pris la piste lors de chacune des trois séances, mais à chaque fois pour parcourir uniquement un tour d'installation.

Directeur sportif de la structure et interrogé par Motorsport.com, Graeme Lowdon a refusé de commenter ce qu'il décrit être une situation "compliquée", qui n'est vraisemblablement pas liée à des problèmes techniques.

En effet, c'est plutôt la situation du commanditaire CEFC, sponsor titre de l'équipe, qui suscite les interrogations. L'emblème de CEFC, qui est en proie à des difficultés dans son pays, ne figure d'ailleurs que sur la Manor #6, tandis que l'autre prototype est vierge de tout autocollant. Le personnel de CEFC ne serait pas payé depuis deux mois et une enquête a été lancée en Chine pour passer au peigne fin les activités de son président, Ye Jianming.

Parmi les signaux inquiétants, au moins pour l'une des deux autos engagées par Manor, figure la disparition de la liste des engagés du Français Léo Roussel. Sur la #5, les Britanniques Charlie Robertson et Dean Stoneman sont désormais les seuls à être officiellement confirmés.

Plusieurs sources laissent entendre que cette voiture pourrait d'ores et déjà être condamnée à ne pas rouler, y compris à Spa-Francorchamps. Cela nécessiterait alors l'engagement au Mans de l'équipe KCMG à sa place, puisque celle-ci figure en tête de la liste des suppléants. L'ACO, organisateur de l'épreuve mancelle, aurait d'ailleurs déjà fait comprendre à cette équipe qu'elle devait se préparer.

KCMG, qui ne dispose pas de voiture, pourrait louer un châssis Dallara à l'une des équipes engagées en ELMS avec un P217 à moteur Gibson du constructeur italien.

Si Manor venait à déclarer forfait avec ses deux voitures au Mans, un nouveau suppléant serait convié, à savoir la Ferrari 488 GTE de Spirit of Race, exploitée par AF Corse.

source Motorsport.com du 04/05/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44045
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par guy3865 le Ven 4 Mai - 20:52

Aston Martin envisage un retour en prototype



Aston Martin n'exclut pas un retour en prototype une fois que le nouveau règlement LMP1 pour la saison 2020-2021 du FIA WEC sera connu.

La marque britannique fait partie d'un petit groupe de constructeurs qui discutent de l'avenir de la catégorie, baptisée GTP, qui permettrait de styliser les prototypes en adéquation avec les lignes de leurs voitures de série.

Président d'Aston Martin Racing, David King a déclaré à Motorsport.com : "Nous sommes à la table des discussions car nous sommes intéressés ; il n'y a aucune certitude quant au fait que nous le ferons, mais il y a un intérêt réel. Si l'ACO et la FIA [qui écrivent le règlement] nous permettent de courir à un coût qui n'est pas d'un ordre de grandeur supérieur à celui d'un programme GTE, alors nous l'étudierions."

"Nous ne serions pas à la table des négociations pour un LMP1 tel qu'il est actuellement, car c'est trop coûteux, comme lorsque nous y étions auparavant [de 2009 à 2011]. Les conditions de notre engagement seraient l'aspect abordable et la capacité d'une petite entreprise comme la nôtre à courir avec quelqu'un comme Toyota, avec une pertinence par rapport aux voitures de série."

King a expliqué que la future Aston Martin à moteur central, qui devrait rivaliser avec la Ferrari 488 selon le patron du constructeur Andy Palmer, pourrait inspirer le style d'un éventuel prototype GTP.

Par le passé, Aston a roulé en LMP1 avec un châssis Lola retravaillé, propulsé par son V12 GT1. La voiture était baptisée DBR1-2 en 2009 et 2010. Ensuite, l'AMR-One a vu le jour pour 2011, avant que la marque ne se concentre uniquement sur son programme GT lors de la naissance du WEC la saison suivante.

L'ACO et la FIA souhaitent annoncer le règlement 2020-2021 durant la semaine des 24 Heures du Mans en juin prochain.

Le projet est d'avoir des voitures aussi rapides que les actuels prototypes LMP1, mais avec un niveau réduit de technologie hybride. L'ACO souhaiterait également que l'IMSA adopte le règlement LMP1 pour sa catégorie la plus élevée, aujourd'hui constituée de DPi et de LMP2.

source Motorsport.com du 04/05/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44045
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par guy3865 le Ven 4 Mai - 20:59

Qualifs - Toyota en pole à Spa, crash violent pour Fittipaldi



Toyota a verrouillé la première ligne de la grille de départ à la veille des 6 Heures de Spa-Francorchamps, dans une séance marquée par le terrible accident de Pietro Fittipaldi.

B.D., Spa-Francorchamps – Une vingtaine de degrés dans l'air, 25°C sur la piste : on a retrouvé les conditions de la veille dans les Ardennes belges pour la séance de qualifications. De quoi s'en donner à cœur joie pour profiter au mieux d'une des pistes préférées des pilotes au calendrier. Surtout, cette séance devait permettre d'avoir enfin une représentation nette de l'écart de performance entre Toyota est les LMP1 privés.

Thomas Laurent est le premier à s'être lancé à l'attaque du chrono, et le jeune Français a fait mouche avec un tour en 1'56"756 qui est restée l'unique référence pendant plusieurs minutes. Et pour cause, le pilote Rebellion a pu boucler sa première tentative, ce qui n'a pas été le cas des autres puisque la direction de course a brandi le drapeau rouge suite à l'immobilisation en piste de Stéphane Sarrazin avec la BR1 #17 de SMP Racing. Le temps d'évacuer le prototype russe, visiblement toujours victime de "problèmes de jeunesse", et tout le monde a pu se relancer.

Fernando Alonso s'est jeté dans le grand bain en étant le premier à devoir signer un temps sur la Toyota #8, ce qu'il a fait en 1'55"143. Mike Conway a fait mieux avec la Toyota #7, hissée provisoirement en tête pour près d'une demi-seconde de mieux. Neel Jani venait de passer en 1'56"586 lorsque Pietro Fittipaldi est violemment sorti de la piste dans le Raidillon. Le tout jeune Brésilien, après un premier tour lancé, a vu la BR1 du DragonSpeed décrocher subitement dans l'Eau Rouge, ne lui laissant aucune chance d'éviter de taper les protections de face.

La direction de course a logiquement déployé un second drapeau rouge, permettant notamment à la voiture médicale d'intervenir. Fittipaldi a été pris en charge par les équipes de secours pendant de longues minutes, quittant les lieux de l'accident dans une ambulance une vingtaine de minutes après le crash. Il a été hospitalisé conscient, mais avec de probables fractures aux deux jambes. Les commissaires se sont ensuite employés à remettre des murs de pneus en place avant de donner le feu vert à une reprise de la séance.

Les qualifications ont repris après 45 minutes d'interruption, avec un chrono affichant encore 16 minutes au compteur et la nécessité de faire entrer le second pilote en action pour la quasi-totalité des équipes. Kamui Kobayashi a enfoncé le clou avec la Toyota #7, son passage en 1'54"488 confortant, à la moyenne des deux chronos, la position de tête de l'équipage avec trois dixièmes d'avance sur le duo Alonso/Nakajima.

Les Rebellion se sont emparées de la deuxième ligne qui leur semblait promise, la #1 devançant la #3 avec respectivement 1"8 et 2"4 de retard sur le temps moyen de la pole position. Suivent la BR1 rescapée du SMP Racin, à 3"6, et la ByKolles à 4"1.

Alpine en pole pour 24 millièmes !

Les huit prototypes du plateau LMP2 se sont livrés bataille pendant cette même séance perturbée, l'avantage revenant finalement à Alpine. Légèrement en retrait lors des essais libres, le team tricolore a trouvé les arguments pour répondre à la domination jusque-là ininterrompue de DragonSpeed.

Nicolas Lapierre et Pierre Thiriet ont décroché la pole position avec un temps moyen de 2'02"405. Une pole que l'on peut considérer comme arrachée à G-Drive Racing, qui échoue à 24 millièmes ! Le Jackie Chan DC Racing complète le podium.

Porsche à un souffle de Ford

Comme le veut la tradition, les concurrents du GTE avaient ouvert la piste pour cette première séance de qualifications de l'année. La confrontation entre Ford et Porsche a bien eu lieu, et elle a tourné à l'avantage de la marque à l'ovale bleu. Andy Priaulx et Harry Tincknell se sont montrés les plus rapides sur la #67, devançant la voiture sœur d'Olivier Pla et Stefan Mücke de seulement 83 millièmes à la moyenne des deux tours.

Surtout, ce doublé Ford qui a d'abord paru solidement acquis n'a finalement tenu qu'à un fil, puisque Porsche a fait trembler l'équipe américaine dans les derniers instants. Et pas qu'un peu, puisque Richard Lietz et Gianmaria Bruni ont signé un tour moyen les rapprochant à 87 millièmes de la pole position ! De quoi nourrir des regrets.

La deuxième Porsche 911 RSR vient se positionner au quatrième rang pour verrouiller la deuxième ligne. La petite surprise, par rapport à la hiérarchie vue lors des essais libres, est venue de BMW. Déjà plus en verve en EL3, la marque bavaroise a confirmé en plaçant sa M8 #82, confiée à Tom Blomqvist et António Félix da Costa, à la cinquième place avec un retard d'une seconde pleine.

De quoi ajouter au mécontentement d'AF Corse, dont les deux 488 GTE sont reléguées aux sixième et septième rangs, avec un écart qui se chiffre à 1"4 pour la #51. Aston Martin Racing ferme la marche, avec tout de même une auto qui devance la seconde BMW.

En GTE Am, Dempsey-Proton Compétition a assumé son statut de favori avec la pole décrochée par Christian Ried et Matt Campbell sur la Porsche #77.





source Motorsport.com du 04/05/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44045
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par guy3865 le Ven 4 Mai - 21:09

autres tableaux plus complets ... même source

Q1



Q2




_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44045
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par guy3865 le Ven 4 Mai - 21:11

Officiel - Ginetta annonce le retrait de Manor à Spa



C'est désormais officiel, l'écurie CEFC TRSM Racing (aussi connue sous le nom de Manor) ne sera pas sur la grille de départ des 6 Heures de Spa-Francorchamps.

La participation de ces deux prototypes Ginetta G60-LT-P1 était en doute depuis le début du week-end, puisque ceux-ci se sont contentés d'un unique tour d'installation lors de chacune des séances d'essais libres, ne prenant même pas la piste en qualifications.

Ginetta révèle dans un communiqué que les fonds promis par la compagnie chinoise TRS ne se sont pas matérialisés sur le compte en banque de l'écurie CEFC TRSM Racing. La marque britannique ajoute avoir été informée par TRS que le budget consacré aux 24 Heures du Mans n'était pas remis en question pour autant.

"Nous sommes arrivés à une situation où une écurie basée au Royaume-Uni, dont les compétences, le matériel et le personnel sont excellents, qui dispose de deux LMP1 dernier cri avec une inscription confirmée et entièrement payée pour le FIA WEC 2018-19 (dont l'inscription aux 24 Heures du Mans 2018 et 2019), est dans l'incapacité de courir, simplement à cause de fonds qui n'arrivent pas", déplore Lawrence Tomlinson, président de Ginetta.

Après les chronos prometteurs signés lors du Prologue, l'écurie va désormais se tourner vers les 24 Heures du Mans, qui auront lieu le mois prochain.

source Motorsport.com du 04/05/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44045
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par guy3865 le Ven 4 Mai - 21:17

Fittipaldi hors de danger mais avec de probables fractures



Violemment sorti de la piste lors de la séance de qualifications des 6 Heures de Spa-Francorchamps, Pietro Fittipaldi a été hospitalisé alors qu'il était conscient.

B.D., Spa-Francorchamps – L'inquiétude a pu retomber à Spa-Francorchamps, après le crash violent dont a été victime Pietro Fittipaldi dans le Raidillon de l'Eau Rouge, au beau milieu de la séance de qualifications. Le jeune Brésilien venait de boucler un premier tour rapide lorsqu'il a perdu le contrôle de la BR1 LMP1 de l'équipe DragonSpeed, heurtant de face et à haute vitesse le mur de pneus.

Les équipes de secours sont rapidement intervenues et l'ont pris en charge, avant de le transporter à l'hôpital. Pietro Fittipaldi était conscient et hors de danger. En revanche, les premières informations officielles font état de probables fractures aux jambes.

Dans un communiqué officiel, la FIA a précisé que le pilote avait "toujours été conscient" après son accident. "Après un premier bilan médical où son pronostic vital n'est pas engagé, il a été évacué par hélicoptère au Centre Hospitalier de la Citadelle de Liège, avec probablement deux jambes cassées. Il est accompagné par son Team Manager."

Pietro Fittipaldi faisait équipe ce week-end avec Henrik Hedman et Ben Hanley au sein de l'équipe DragonSpeed. Son forfait pour la course ne fait guère de doute, bien qu'il doive être officialisé. Quant au prototype LMP1, il a été sérieusement endommagé dans le crash et il est impossible de dire, pour l'heure, si l'écurie sera au départ avec son duo de pilotes samedi midi.


source Motorsport.com du 04/05/2018




_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44045
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par guy3865 le Ven 4 Mai - 21:19

En pole à Spa, Alpine "était vraiment mal" avant les qualifs



L'équipe tricolore est en pole position à Spa-Francorchamps, après des essais libres plutôt pénibles. Tout a changé grâce à une trouvaille sur le set-up en fin de matinée.

B.D., Spa-Francorchamps – À la lecture des trois séances d'essais libres, et en dépit du statut de favori de l'équipe française, on n'avait un peu de mal à imaginer Alpine décrocher la pole position de la catégorie LMP2 à Spa-Francorchamps. Et pourtant, Nicolas Lapierre et Pierre Thiriet l'ont fait, bien que ce soit pour 24 petits millièmes de seconde.

Les deux pilotes tricolores l'assurent, à aucun moment Alpine n'a caché son jeu avant de sortir du bois en qualifications. Au contraire, le week-end avait été très compliqué jusqu'à présent. Et puis, un ultime ajustement de réglages, aux allures de dernières chances, a changé la donne à la fin de la troisième séance d'essais libres.

"Honnêtement, sans dire de bobards, on était vraiment mal !", avoue Pierre Thiriet à Motorsport.com. "On n'arrivait pas à trouver le bon équilibre, la bonne performance. C'était vraiment compliqué. En fin d'EL3 on a essayé quelque chose, ça a marché, mais on ne s'attendait quand même pas à ce que ça marche comme ça en qualifs. On a mis le doigt dessus, maintenant il faut qu'on comprenne pourquoi on n'a pas réussi à le trouver plus tôt. Mais on n'a vraiment pas caché notre jeu. Les EL1 étaient compliqués, les EL2 aussi, en EL3 on se disait qu'on allait trouver mais finalement c'était compliqué… En fin d'EL3 on teste un truc qui marche, mais c'est limite !"

"C'est peut-être le dernier truc qu'on aurait testé sur une séance normale, mais on le teste et ça a marché", ajoute le pilote Silver du trio formé avec Lapierre et Negrão, mais il n'en dira pas plus sur les ingrédients et la recette. Ce qui est certain, c'est que la trouvaille pourrait profondément changer la face du week-end de l'équipe Alpine, à condition de confirmer son efficacité en course.

"Ce matin, on avait une voiture avec laquelle on avait du mal à avoir de la performance, mais surtout on avait un équilibre qui n'était pas agréable, et qui allait être compliqué pour la course", précise Pierre Thiriet. "Là, on a réussi à trouver un bon équilibre, de la performance, et quand on part de là, la dégradation se fait beaucoup mieux. On est donc plus confiants pour la course."

La dégradation au cœur des préoccupations

Les réglages ajustés dans le bon sens, encore fallait-il concrétiser lors d'une séance loin d'être facile à appréhender, puisqu'elle a été interrompue par deux drapeaux rouges, dont un consécutif à la violente sortie de piste de Pietro Fittipaldi.

"Les deux drapeaux rouges nous ont arrêtés à chaque fois dans le dernier secteur", explique Nicolas Lapierre à Motorsport.com. "Et puis il y a eu l'accident de Pietro, qui n'est jamais sympa à vivre en tant que spectateur. Ce n'était pas une qualif très sympa, assez stressante, mais au final on est content du résultat."

"Le deuxième drapeau rouge était très long, il a fallu prendre son mal en patience. On savait qu'à la fin on avait deux possibilités de faire deux tours, on l'a fait. On part plus confiants pour la course. Mais aujourd'hui et demain, c'est une autre histoire. Il y aura beaucoup de dégradation."

Une dégradation qui, à n'en pas douter, sera le point central de la stratégie. Pour Pierre Thiriet, si celle-ci est trop prononcée, elle peut vite devenir un cauchemar pour une équipe : "Je pense que ce sera une des clés de la course, mais pour tout le monde. Il va falloir être intelligents avec les pneus, et essayer d'être constant. C'était déjà le cas l'année dernière, c'est de nouveau le cas cette année. Si on a une dégradation trop importante, on peut vite perdre gros."

source Motorsport.com du 04/05/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44045
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6H de Spa 2018

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum