Karun Chandhok

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Karun Chandhok

Message par guy3865 le Mer 14 Juin - 13:29

source Motorsport.com du 14/06/2017

Chandhok : Les ORECA sont "dans une course différente"



Les ORECA vont-elles régner en maître sur les 24 Heures du Mans dans la catégorie LMP2 ? C'est ce que semble craindre Karun Chandhok, qui pilote la Ligier #34 engagée par Tockwith Motorsport.

B.V., Le Mans - Les ORECA ont en effet fait étalage de leur rapidité lors de la Journée Test en monopolisant le top 13 de la catégorie LMP2. Le premier autre prototype, à la 14e place, était la Ligier #32 d'United Autosports, reléguée à près de quatre secondes du temps de référence.

Celle de Chandhok, quant à elle, était à sept secondes et demie, si bien que le coéquipier de Philip Hanson et de Nigel Moore s'inquiète pour la course à venir.

"Les ORECA ont l'air rapides", déclare l'Indien pour Motorsport.com. "Il faut qu'ils pensent un peu au spectacle. Je sais qu'ils ont 15 voitures, mais l'Endurance, c'est la compétition de différents constructeurs. S'il y en a un qui est si loin devant les autres, ce n'est pas super pour le spectacle. Ce n'est pas fun pour ceux qui n'ont pas une ORECA."

"Entendons-nous bien, ORECA a fait un excellent travail. C'est un très bon constructeur. Mais nous pouvons être aidés un petit peu aussi. Il y a un kit que nous savons meilleur. Espérons l'obtenir par la suite."

"De façon réaliste, nous sommes en lutte avec United et les autres Ligier. Et nous verrons ce que donnent les Dallara. Mais les ORECA semblent être dans une course différente."

Albuquerque vise le podium

Le pessimisme de Chandhok n'est pas partagé par Filipe Albuquerque, pilote de cette fameuse Ligier #32 qui a signé le meilleur temps des non-ORECA. Or, United Autosports testait en exclusivité un nouveau kit à faible appui lors de la journée test. Celui-ci n'a pas encore été approuvé par la FIA et par l'ACO.

Quoi qu'il en soit, Albuquerque a bon espoir de jouer le podium, à conditions d'effectuer des progrès dans cette semaine cruciale avant les 24 Heures.

"La dernière semaine, il s'agit uniquement de trouver où nous pouvons aller plus vite", indique le Portugais à notre micro. "C'est la question que se pose tout le monde. Et après avoir analysé les données, nous avons trouvé des points où nous pouvons progresser. Nous tirons donc simplement le maximum de ce dont nous disposons."

"La question que nous nous posons actuellement, c'est : à quel point pouvons-nous progresser ? Sera-ce suffisant pour [atteindre le niveau] des ORECA ? Les ORECA ont-elles une grande marge ? Ou bien seulement deux dixièmes ? C'est la question."

"Si on se tient à l'écart des problèmes, ce qui n'est pas facile du tout, un bon résultat est très ouvert. Nous avons un bon line-up, une bonne équipe. Donc finir dans le top 5 est possible, c'est clair. Peut-être dans le top 3. Notre objectif est certainement de monter sur le podium."

"Mais Le Mans, c'est très dur. Il faut éviter les problèmes et faire une course propre. Il faut tirer le maximum de la voiture et des pilotes. Puis nous verrons où nous serons. Mais normalement, nous serons compétitifs."

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 37440
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Karun Chandhok

Message par guy3865 le Jeu 15 Juin - 17:54

source Motorsport.com du 15/06/2017

L'usure des pneus des ORECA à surveiller selon Chandhok



Pilote de la Ligier aux couleurs Gulf, Karun Chandhok souffre derrière l'immense peloton d'ORECA, décidément très dominateur en Sarthe. Néanmoins, le pilote indien estime que les chaleurs importantes pourraient jouer en faveur de Ligier.

G.N., Le Mans - Première séance d'essais sur la piste du Mans, et premiers constats. Dans la fournaise mancelle, les LMP2 vont être mises à rude épreuve : "Il fait chaud et c'est toujours le cas", s'amuse Karun Chandhok, sur la Ligier du TSM, flanquée de ses couleurs Gulf. "En course, je pense que ça pourrait difficile pour les pneus durant la journée, lors des premiers relais, entre 15h et 21h. La piste à ce moment-là est vraiment très chaude, donc pendant les six premières heures de course, la piste est vraiment compliquée pour les pneus."

Une contrainte pas seulement subie par les gommes. "C'est aussi très compliqué pour les pilotes, les voitures, mais quand la nuit va tomber ce sera différent. Vous arrivez ensuite sur le dimanche, il y a beaucoup de gomme sur la piste."

Un répit pour les voitures durant toute la nuit, avant que la piste ne se réchauffe : "L'après-midi, peut-être que ce sera aussi très difficile, mais normalement, jusqu'à 10h du matin, le soleil se lève, mais la piste est encore fraîche. Après, on fait avec, c'est la même chose pour tout le monde."

Histoire de gomme ?

L'un des premiers constats repose donc sur l'usure des pneus. Au terme de cette longue première journée, les ORECA semblent montrer une tendance à user leurs pneus. Un détail qui n'a pas échappé aux pilotes Ligier, comme l'explique Karun Chandhok. "J'espère que les ORECA auront à changer les pneus à chaque relais", plaisante-t-il. "Et qu'à la fin, ils n'aient plus de pneus ! Là on aura une chance !" Plus sérieusement, le pilote du TSM estime qu'il ne faut pas prendre ce détail à la légère. "Au final, ils pourraient conduire moins vite de deux secondes pour économiser les pneus, qu'ils seraient encore plus rapides que les Ligier. Bien sûr la Ligier use moins ses pneus, mais quand on va moins vite, c'est normal."

Le pilote indien reste cependant assez satisfait du rythme de la Ligier, comparé à celui des autres châssis de la marque chère à Jacques Nicolet. "On a fait 3'39 hier soir je crois, nous avons eu quelques soucis, mais dès qu'on a pu rouler, on n'était pas loin des autres." Il n'est cependant pas dupe, cela n'est pas suffisant, en valeur absolue, pour rester dans le rythme des plus rapides. "A la fin, on reste quatre secondes moins rapides que les dernières ORECA."

De quoi regretter la non-homologation du nouveau kit low-downforce de Ligier. Un manque à gagner terrible, selon le pilote indien, compte tenu des éventuels ennuis de pneus des ORECA : "C'est dommage, car cela nous coûte deux secondes." Le calcul est vite fait, ce kit aéro refusé pourrait beaucoup peser, finalement, dimanche, à 15h, lorsque le drapeau à damier va tomber.

En attendant, il faudra se montrer efficace ce jeudi soir, lors des essais qualificatifs. Selon Chandhok, cela devrait s'exciter en fin de deuxième séance, et en début de troisième, quand le soleil commencera à tomber : "Hier soir, ça n'a pas roulé. Les premières qualifications sont plutôt des essais libres, pour préparer la voiture. C'est comme cela car la piste doit encore évoluer, se nettoyer. Ça va plutôt rouler ce soir, à mon avis à la fin de la deuxième séance, et au début de la troisième."

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 37440
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum