Stéphane Sarrazin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Stéphane Sarrazin

Message par guy3865 le Ven 5 Mai 2017 - 21:36

source Motorsport.com du 05/05/2017

Sarrazin : "À fond à 300 km/h dans le Raidillon, c'est la folie"



Le Français a signé le meilleur temps des qualifications, et son équipage est passé à deux doigts de la pole position. Le tout à bord d'une Toyota qui semble redoutable et qui lui procure des sensations fortes.

B.D., Spa-Francorchamps - Ils ont failli surprendre tout le monde ! Quand Stéphane Sarrazin a été le premier à boucler son tour rapide en qualifications, une certaine admiration a traversé le circuit de Spa-Francorchamps. Avec un chrono de 1'53"658, le Français a fait parler la poudre, allant plus vite d'une seconde par rapport à la pole position de 2015, qui était une sacrée référence.

Ce chrono, bien qu'approché par Neel Jani sur la Porsche #1, n'a par la suite pas été battu. Finalement, la Toyota #9, engagée uniquement à Spa et au Mans, ne doit sa troisième place qu'au trafic qui a considérablement gêné Nicolas Lapierre et fait chuter la moyenne des deux hommes.

Sarrazin n'est plus titulaire à temps plein en WEC, mais il a tout du capitaine de route pour le troisième équipage de la marque nippone. Pour sa première apparition de l'année en compétition, il n'a pas été déçu, et avec un kit Le Mans sur sa TS050 Hybrid, contrairement aux deux autres Toyota, les sensations ont visiblement été bluffantes.

"J'étais vraiment très à l'aise, la voiture me plaît", explique-t-il à Motorsport.com. "J'arrive à attaquer, vraiment à tout donner, donc c'est top ! Après, Nico a eu du trafic, malheureusement, on n'a pas fait la pole. Mais on avait tout ce qu'il fallait pour la faire, et le trafic en a décidé autrement. Mais c'est quand même très encourageant pour la course demain. On a ce qu'il faut pour se battre."

"L'équipe a progressé [depuis 2016], elle a fait du super job, c'est assez incroyable. Ils ont fait un boulot fantastique et c'est de bon augure." Ce qui l'impressionne ? "Le grip mécanique de la voiture. Dans les virages lents, je suis impressionné par la vitesse à laquelle on peut rentrer, garder la vitesse. La voiture est bien née, elle est facile, équilibrée. Dans l'Eau Rouge, à fond à 300 km/h, c'est la folie. C'est d'une efficacité incroyable."

Un inconvénient pour la course

Si ce kit Le Mans a peut-être donné un petit avantage en qualifications, comme le démontre également la pole position décrochée par une Porsche elle aussi dotée de peu d'appui, le scénario de la course s'annonce toutefois plus compliqué. Car la contrepartie devrait se payer à travers une usure pneumatique plus importante.

"On est là pour préparer Le Mans, on est la troisième voiture, on a le kit Le Mans, donc on attend une dégradation des pneus plus importante que les autres voitures, mais on va tout donner pour faire une super course et se donner confiance pour Le Mans", précise Sarrazin.

"C'est impressionnant, réussir à faire 1'53"6 comme ça, ça prouve que la voiture va très, très, très vite. C'est la folie. C'est incroyable. Vraiment très vite ! Mais la dégradation des pneus est quand même plus importante. On verra demain, ce sera une bonne information et au bout des six heures, on fera le bilan des choses."

Chassez le naturel, il revient au galop, et l'envie de viser un gros résultat est là. Mais les mots de Nicolas Lapierre jeudi résonnent encore, et Sarrazin n'oublie pas la mission première de cette troisième voiture.

"C'est clair que Nico a raison : c'est l'apprentissage pour le team, pour Yuji, c'est sa première course en WEC, il n'a pas d'expérience de l'Endurance, donc il est là pour apprendre. Nous on est là pour lui transmettre tout ce qu'on a pu apprendre, tout ce qu'on peut savoir. Même pour nous, c'est un peu une reprise, on n'était pas à Silverstone. Donc ça me fait très plaisir de faire ce chrono-là, c'est rassurant. C'est vraiment du plaisir d'être avec Nico en tant qu'équipier, on se connaît, on s'apprécie énormément. Je pense qu'au Mans, ça va être fantastique."

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 39062
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéphane Sarrazin

Message par guy3865 le Dim 4 Juin 2017 - 10:26

source Motorsport.com du 03/06/2017

Sarrazin : Le scénario de 2016, "on n'y pense pas"



Le Français est pleinement concentré sur sa cinquième participation consécutive aux 24 Heures du Mans avec Toyota, un an après une édition qui a échappé au constructeur japonais au terme d'un final impensable.

B.D., Le Mans - S'il ne fait plus partie des deux équipages titulaires en FIA WEC chez Toyota, Stéphane Sarrazin va toutefois retrouver ses coéquipiers de l'année passée, Mike Conway et Kamui Kobayashi, pour disputer les 24 Heures du Mans. Initialement, le pilote français devait être le capitaine de route de la troisième Toyota engagée dans la Sarthe. Néanmoins, l'accident de José María López à Silverstone et son forfait à Spa-Francorchamps ont conduit l'équipe japonaise à ajuster son dispositif.

À la veille de la Journée Test, Motorsport.com s'est entretenu avec Stéphane Sarrazin.

Stéphane, vous avez changé d'équipage, est-ce que cela modifie votre approche ?

Ça ne change pas grand-chose car je connais mes équipiers. On a fait la saison dernière ensemble, donc je les retrouve. On se connaît par cœur. Mike, on a fait plusieurs saisons ensemble. Kamui, on a fait l'an dernier. On a chacun notre place. J'étais très heureux d'être avec Nico [Lapierre], ça me faisait vraiment plaisir. Là, c'est différent, mais je suis très content aussi et j'ai vraiment une très bonne voiture.

L'intégration n'est donc plus à faire, les automatismes sont toujours là ?

Tout à fait. On a chacun notre place. C'est une reprise on va dire, notamment avec mon ingénieur, avec qui je n'ai pas travaillé depuis le début de la saison ; mais on a fait les simulations d'endurance ensemble cet hiver. Il n'y a vraiment aucun point négatif.



Comment s'est décidée cette modification des équipages avant Le Mans ?

Pascal Vasselon [directeur technique] et l'équipe ont décidé du changement. Moi, je suis là pour aider, pour donner le maximum. L'équipe a décidé de faire ce changement, moi ça me va, et je vais donner le meilleur.

À titre personnel, cela vous offre-t-il une chance d'être plus compétitif ?

C'est différent. Yuji est en train de découvrir Le Mans, donc il est clair que l'on a une voiture qui a plus d'expérience. Nico a beaucoup d'expérience, il est très rapide, Yuji [Kunimoto] est très rapide aussi. Ça ne pose pas de problème.

Si on n'aime pas le trafic, il ne faut pas faire de l'Endurance.
Stéphane Sarrazin

Quel est le programme de la Journée Test ?

On va travailler sur pas mal de choses, l'équilibre de la voiture en priorité, pour se sentir à l'aise. On va essayer de l'aéro, on va essayer de travailler sur les pneus aussi, on va essayer un petit peu tout. C'est une journée classique de travail. On va essayer d'accumuler les kilomètres avec les trois pilotes pour avoir un bon feeling et être sereins au volant.

Une Journée Test de rêve, ça ressemble à quoi ?

Faire un maximum de kilomètres, essayer beaucoup de choses, et pouvoir travailler pour la semaine prochaine. Il faut arriver la semaine prochaine en étant assez serein.



Avec des LMP2 désormais extrêmement rapides en vitesse de pointe, est-ce que cela crée une inquiétude pour la gestion du trafic ?

Je trouvais à Spa que le trafic était plus facile que l'an dernier. Les voitures vont plus vite donc elles nous gênent moins. C'est toujours pareil, et puis le trafic fait partie de l'Endurance. Le Mans, c'est ça, plus de cinquante voitures sur le circuit. À nous de gérer entre les amateurs, les professionnels, c'est ça aussi qui fait la beauté de l'Endurance, c'est avoir beaucoup de voitures de différents niveaux, des pilotes de différents niveaux aussi. Si on n'aime pas le trafic, il ne faut pas faire de l'Endurance.

Toyota a débuté la saison par deux victoires en WEC. À quoi faut-il s'attendre de la part de Porsche au Mans ?

Ils avaient le kit aéro Le Mans à Spa, un peu plus chargé, mais il n'y a rien de vraiment sûr. On verra demain [dimanche], et encore, peut-être qu'ils cacheront leur jeu.

Pour Toyota, c'est le retour au Mans, un an après le terrible scénario de 2016. Comment le vit-on ?

L'an dernier, la course était clairement pour Toyota. On a mené 255 tours, puis la voiture sœur a mené jusqu'à l'avant-dernier tour. Toyota méritait vraiment la victoire, que ce soit la voiture sœur ou nous, mais on n'y pense pas. Là, ça y est, on y est, on est repartis. On a tous hâte de rouler, d'attaquer le vrai boulot et de voir où on se situe par rapport à la concurrence. Moi je n'y pense pas. Evidemment, je sais qu'on était très rapides en piste, c'était top. Après, Le Mans, c'est toujours compliqué.

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 39062
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéphane Sarrazin

Message par guy3865 le Ven 16 Juin 2017 - 21:25

source Motorsport.com du 16/06/2017

Sarrazin : "Ça n'arrive peut-être qu'une fois dans une carrière de pilote"



Le pilote français de la Toyota #7 est revenu sur la pole position de son équipier Kamui Kobayashi, jeudi soir au Mans. Le temps en 3'14 de ce dernier l'a impressionné, et il en souligne le caractère exceptionnel.

G.N., Le Mans – 3'14"7. Au lendemain de la pole position remarquable de Kamui Kobayashi, nombreux sont ceux à être impressionnés par la performance du Japonais et de Toyota. Parmi eux, Stéphane Sarrazin, son équipier sur la TS050 Hybrid.

L'Alésien se montre réellement impressionné par la performance de son équipier, avec qui il partage le baquet de sa Toyota avec Mike Conway. Un sacré compliment compte tenu de son palmarès au Mans. Stéphane Sarrazin a en effet été le chasseur de pole de l'équipe Peugeot, avec trois succès consécutifs dans cet exercice entre 2008 et 2010. "En fait, après la journée test, on s'attendait vraiment à ce que ça roule très vite", précise-t-il.

Pourtant, ce n'était pas gagné, avec une piste difficile lors des premiers essais. "Mercredi, on était en manque de grip, il faisait très chaud et la piste était un petit verte. Hier soir, c'était incroyable. La piste avait un bon grip avec toutes les courses en support, beaucoup de tours, beaucoup de pneus neufs utilisés, et donc beaucoup de gomme sur la piste. La voiture a très très bien fonctionné.

Aussi, lorsque Kobayashi prend la piste après l'interruption, à 20h15, le Japonais sait qu'il tient une chance d'aller chercher le chrono absolu. À la faveur d'un tour parfaitement clair, la fusée japonaise s'est mise sur orbite sans broncher, et à une vitesse ahurissante. "On pensait à 3'15, mais Kamui a été chercher ce tour en 3'14"7 qui était vraiment incroyable."

"Exceptionnel"

Un tour "parfait", selon Kobayashi, comme une exception au Mans. "C'est rare de faire un tour qualif comme ça", poursuit Stéphane Sarrazin. "Là, il y a eu le drapeau rouge, qui a fait qu'il est parti avec moins de monde en piste. C'est rare, c'est exceptionnel de pouvoir faire un tour comme cela. Ça n'arrive peut-être qu'une fois dans une carrière de pilote."

Le Français, lui, s'est concentré sur la préparation de la course. "C'est vraiment Kamui qui avait pour mission d'aller chercher la pole", reprend l'Alésien. "Nous [les deux autres pilotes, ndlr, nous nous sommes concentrés sur la course. Il fallait absolument qu'il en profite. Il avait une bonne opportunité de le faire, d'autant qu'il est très vite depuis le début de la semaine. C'était bien qu'il le fasse."

Désormais, l'équipe Toyota semble rodée et fin prête pour la course, samedi, à 15h. "J'ai travaillé à faire des longs runs, et on a roulé très vite tout au long de la soirée. On est vraiment prêts, mais il va falloir être intelligents, réaliser une belle course, être à la haute de l'événement."

Les hautes températures subies au Mans depuis le début de la semaine ne semblent pas inquiéter Stéphane Sarrazin. "Michelin a fait super job. On est prêts pour faire ce qu'il faut. Il faut rester humble, avoir beaucoup d'humilité. Pour l'usure des pneus, on est dans notre fenêtre d'exploitation. On sait ce qu'on doit faire, ne reste plus qu'à savoir combien de relais on sera capable de faire en course."

La réponse, il l'aura dimanche, à 15h.

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 39062
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéphane Sarrazin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum