Timo Bernhard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Timo Bernhard

Message par guy3865 le Sam 22 Avr - 9:51

source Motorsport.com du 21/04/2017

Chronique Timo Bernhard - Porsche a fait souffrir Toyota



Dans sa chronique pour Motorsport.com, le pilote Porsche Timo Bernhard revient sur la manche d'ouverture du FIA WEC à Silverstone, où le constructeur allemand a donné du fil à retordre à Toyota malgré un choix aéro compromettant.

Un écart de six secondes avec le vainqueur après six heures de course : la première épreuve de la saison, à Silverstone, a été une bataille enthousiasmante du début à la fin.

Après les préparatifs à Weissach, les essais hivernaux et le Prologue à Monza, j'étais impatient de débuter enfin la saison. Avec Earl Bamber, nous avons un nouveau coéquipier dans notre voiture #2 cette année. Je connais Earl depuis un moment maintenant. Il y a trois ans, c'était l'un des pilotes de mon équipe en Porsche Carrera Cup ; nous avons gagné des courses ensemble et mené le championnat.

Nous n'avions pas pu le garder longtemps dans l'équipe, car c'était déjà un grand talent, engagé comme pilote d'usine par Porsche. En 2015, nous avons partagé le même garage [aux 24 Heures du Mans], il faisait partie de l'équipage de la Porsche victorieuse. Il n'a pas cessé de progresser depuis, et je suis convaincu que Brendon [Hartley] et moi serons capables de poursuivre notre success story avec lui.

Cette année, le règlement n'autorise que deux packages aérodynamiques pour la saison, et l'un d'entre eux est évidemment à faibles appuis pour Le Mans. Pour favoriser une période de développement plus longue, Porsche a décidé d'attendre jusqu'après Le Mans pour le package avec de forts appuis, et nous n'avions donc pas le set-up idéal pour Silverstone. Ça s'est mieux passé que prévu, les deux voitures ont roulé tout le week-end sans problème, ce qui n'est pas un acquis quand c'est la première course de la saison. L'équipe a fait un travail brillant !

Les essais libres du vendredi se sont bien passés pour nous, et nous avons pu travailler sur le set-up pour la course en conditions sèches. Brendon et moi étions dans la voiture samedi pour les qualifications, et aucun de nous n'a fait un tour parfait. J'ai fait une petite erreur dans mon premier et tout et j'ai dû commencer une nouvelle tentative. Néanmoins, les pneus avaient dépassé leur pic de performance et nous nous sommes finalement qualifiés en quatrième position, sur la seconde ligne.

Les tribunes étaient pleines dimanche, et l'ambiance sur le circuit était excellente. Brendon est passé de la quatrième à la troisième place dans les premiers virages après le départ, et il a pu suivre le rythme des Toyota de tête. Il a ramené la voiture à la deuxième place pour le second relais. Lors de mon premier arrêt, l'équipe a décidé de passer en pneus intermédiaires car il commençait à pleuvoir. Ce n'était pas facile de trouver un bon rythme par ces conditions changeantes, mais j'ai pu rester au contact de la Toyota de tête. Le nécessaire retour aux pneus slicks a raccourci de 29 à 12 tours la deuxième moitié de mon double relais programmé.

L'équipe n'a pas fait de changement de pneus au dernier arrêt, quand Brendon était au volant, afin de gagner du temps, ce qui a bien fonctionné puisqu'il a pris la tête en sortant des stands. Cependant, ses pneus n'étaient pas en grande forme et dans la bataille serrée avec la Toyota de Sébastien Buemi, il ne pouvait pas se battre et a été doublé à sept tours du drapeau à damier, pour terminer deuxième.

En raison de la situation avec les packages aéro, notre performance et notre résultat étaient meilleurs que prévu. Avoir un écart de seulement six secondes après six heures de course entre deux voitures différentes, avec deux concepts différents, c'est incroyable et c'est exactement ce dont on a besoin en Endurance.

C'est sans aucun doute un résultat encourageant, et ça nous donne confiance pour la prochaine course à Spa, où nous roulerons avec notre package aéro Le Mans qui devrait jouer en notre faveur. L'objectif est clair nous voulons décrocher la première victoire de Porsche cette saison.

La bagarre avec Toyota promet un championnat excitant.

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 37487
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Timo Bernhard

Message par guy3865 le Mar 9 Mai - 20:20

source Motorsport.com du 09/05/2017

Chronique Timo Bernhard - Une solide répétition pour Le Mans



Dans sa chronique pour Motorsport.com, Timo Bernhard raconte son week-end à Spa, où les Porsche 919 Hybrid ont tenu tête à Toyota, un mois avant le grand rendez-vous du Mans.

C'était génial d'être de retour sur le fameux "toboggan des Ardennes" le week-end dernier à Spa. Le circuit est à seulement 200 kilomètres de chez moi, et proche du Nürburgring. C'est presque comme une seconde course à domicile pour moi.

J'ai couru là-bas pour la première fois en 1998, en Championnat d'Europe de Formule Ford, et j'ai terminé sixième. Le circuit est naturel et il a un caractère unique, c'est pourquoi j'en étais tombé amoureux dès 1998. J'ai aussi disputé les célèbres 24 Heures de Spa à trois reprises.

Réussir un très bon tour là-bas dans un prototype est extrêmement gratifiant. Avec des virages rapides et lents qui s'enchaînent, ce n'est pas du tout un circuit facile.

La course à Spa est presque une répétition générale pour les 24 Heures du Mans en juin. Comme l'année dernière, nous avons couru avec un kit aéro à faible appui qui a été développé pour Le Mans.

La course étant le samedi, l'activité en piste débute le jeudi avec les essais libres. C'était une excellente première journée, car j'ai pu battre le meilleur temps de notre 919 Hybrid l'an dernier de plus d'une seconde. C'est un grand résultat, compte tenu des restrictions aérodynamiques en vigueur cette saison.

La météo était aussi une bonne surprise, et nous avons réussi à dérouler notre programme dans des conditions sèches.

Vendredi, les qualifications ne se sont pas si bien passées pour notre voiture. Brendon [Hartley] a réussi un tour rapide, mais a perdu du temps en raison du drapeau rouge. Quand la séance a repris, Brendon a été pris dans le trafic, ce qui a causé des problèmes pour déployer toute la puissance.

Au final, la moyenne de nos deux tours rapides ne nous a donné que la cinquième place, tandis que la voiture sœur a pris la pole position devant les trois Toyota.

Samedi, en course, Brendon a doublé la Toyota #9 après le départ et s'est retrouvé quatrième. Ensuite, Earl [Bamber] a pris le volant de la voiture à la fin du 49e tour, mais il a dû revenir au stand cinq tours plus tard à cause d'une crevaison lente.

À la mi-course, c'était à moi de monter dans la voiture, et il s'agissait de rattraper le retard. Après une bonne bagarre avec Neel [Jani], j'ai réussi à le doubler. Nous avons tiré profit du Full Course Yellow, mais Toyota aussi.

Brendon est de nouveau monté dans la voiture pour le dernier tiers de la course, et il attaquait fort, mais nous ne pouvions pas faire mieux que troisièmes. La crevaison lente nous a coûté du temps, et nous avons aussi rencontré beaucoup de dégradation pneumatique en raison du manque d'appui.

Nous ne pouvions pas battre les deux Toyota qui utilisaient la configuration à fort appui, mais nous avons terminé devant la troisième Toyota, qui utilisait comme nous un package aéro Le Mans. Ça nous donne confiance.

En prenant en compte notre stratégie aéro, deux podiums lors des deux premières courses de la saison, c'est bien. Nous n'aurons le package à fort appui qu'après Le Mans, pour la quatrième course au Nürburgring.

Ça nous donne plus de temps pour le développer, par rapport à Toyota, qui a déjà introduit le sien à Silverstone, et cette année, le règlement n'autorise que deux packages aérodynamiques pour la saison.

Nous avons un test d'endurance de 30 heures en Aragón, puis ce sera Le Mans !

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 37487
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum