Romain Dumas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Romain Dumas

Message par guy3865 le Mar 28 Mar - 8:49

source Motorsport.com du 28/03/2017

Romain Dumas au Mans sous les couleurs d'Alpine



Double vainqueur des 24 Heures du Mans et tenant du titre, Romain Dumas sera bien au départ de l'édition 2017. Le Français va découvrir une nouvelle catégorie en s'alignant en LMP2, au volant de l'Alpine A470-Gibson de l'équipe Signatech.

Sacré Champion du monde l'an passé aux côtés de Neel Jani et Marc Lieb, Romain Dumas n'a pas été conservé par Porsche au sein de son line-up LMP1, qui a été remanié. La déception passée, le natif d'Alès a trouvé l'opportunité de disputer une 17e fois consécutive les 24 Heures du Mans, avec un prototype compétitif.

Déjà vainqueur en LMP1 (2010, 2016) et en GTE (2013), Dumas veut désormais ajouter une troisième catégorie à son palmarès. Au volant de LMP2 qui seront cette année beaucoup plus rapides, grâce à la nouvelle réglementation, l'ambition ne manque pas.

"Cette idée d'avoir une équipe qui a vraiment envie de bien faire, qui fédère des gens autour d'elle, et être au milieu de ça, ce n'est pas du tout une voie de garage", explique Romain Dumas à Motorsport.com. "Moi, j'ai plus à perdre qu'à gagner là-dedans. J'y vais car ça me plaît, on peut gagner la catégorie. Le Mans en P1 c'était super ; maintenant, le P1, c'est dans le dur, il ne faut pas se voiler la face, et je pense que l'avenir c'est peut-être le P2. Dans l'histoire, je veux essayer de gagner cette catégorie. Après, je connais le contexte P2, avec le pilote amateur au milieu, ce ne sera pas aussi simple, ça c'est sûr."

Dumas participera aux 6 Heures de Spa-Francorchamps et aux 24 Heures du Mans avec Alpine en remplacement de Nicolas Lapierre. Ce dernier occupera en effet un baquet en LMP1 pour ces deux épreuves.

Outre la victoire de catégorie, qui sera très disputée avec un plateau record de 25 engagés, Romain Dumas estime qu'il existe une chance réelle de voir un prototype LMP2 se hisser sur le podium du Mans en juin prochain.

"Voir ces P2 aussi rapides, c'est assez sympa", se réjouit-il. "La première P2, pour moi, peut-être sur le podium, largement. Et c'est ce que j'ai dans la tête. Je pense que la première P2, si elle n'a pas de problème, ne sera pas loin du podium, ça c'est sûr. Et si Le Mans est compliqué, elle y sera."

En dehors de la présence de Romain Dumas, les équipages d'Alpine cette saison seront Nicolas Lapierre, Gustavo Menezes et Matt Rao pour la n°36 tandis que la n°35 ​sera entre les mains de Nelson Panciatici, Pierre Ragues et André Negrão à partir des 6 Heures de Spa.

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 35592
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Dumas

Message par guy3865 le Mar 28 Mar - 10:55

source Motorsport.com du 28/03/2017

Dumas : un podium au Mans avec Alpine, "c'est ce que j'ai en tête"



Le Français sera au départ des 24 Heures du Mans dans la catégorie LMP2, et juge réaliste de voir un prototype de la catégorie terminer sur le podium du classement général.

Évincé du programme LMP1 de Porsche – constructeur avec lequel il reste sous contrat – malgré une victoire au Mans et un titre de Champion du monde décroché l'an passé, Romain Dumas s'apprête néanmoins à vivre une nouvelle année très chargée. Parmi ses nombreux objectifs, le Français sera bel et bien au départ des 24 Heures du Mans, pour la 17e fois d'affilée. Et ce ne sera certainement pas pour faire de la figuration. Il s'est confié à Motorsport.com.

Romain, comment s'est présentée cette opportunité de faire les 24 Heures du Mans avec Alpine ?

J'avais plusieurs solutions. En tout cas, je voulais absolument faire Le Mans mais je ne voulais pas refaire le WEC cette année. Dans ma tête, la priorité c'était de faire seulement les courses de 24 heures. Donc le Nürburgring, ça c'est sûr, car ça fait des années que je ne pouvais plus le faire et ça m'a quand même manqué. Faire les rallyes avec la Coupe du monde GT car c'est ma propre équipe, et chaque année je ne peux pas le faire car il y a toujours des clashs et que le P1 m'empêchait de le faire, donc au moins, cette année c'est réalisable, et comme c'est avec Porsche, ça leur plaît. Pikes Peak aussi, car je refais complètement une voiture et ça me tient à cœur, car je mets énormément d'énergie là-dedans cette année. Et l'Endurance, les courses de 24 heures, c'était aussi obligatoire.

J'ai déjà gagné en GT et en LMP1, ce serait sympa d'essayer en LMP2.
Romain Dumas

Donc j'ai dit le WEC, non. Mais Le Mans, avec quoi ? Il y avait deux solutions : soit le faire avec la RSR, ce dont j'ai parlé avec Porsche, soit avec une LMP2. Pourquoi le LMP2 ? Car j'ai déjà gagné en GT et en LMP1, donc ce serait sympa d'essayer de gagner en LMP2. Je n'en suis pas encore à faire le GT AM ! Je me suis dit : quelle équipe peut me proposer ça dans les meilleures conditions ? J'ai regardé, j'ai fait un peu le tour des équipes. De moi-même, j'avais contacté Alpine en fin d'année dernière, en me disant qu'il n'y avait pas vraiment de possibilité. J'ai parlé avec d'autres équipes en P2, mais sincèrement, je n'en voyais pas vraiment. Deux ou trois m'intéressaient, mais malheureusement, le reste est très amateur et ils ne pouvaient pas se permettre d'avoir un pilote professionnel. Le choix était réduit à deux ou trois équipes.



L'image d'Alpine, le fait que ce soit un constructeur français très apprécié, c'est un élément qui a joué ?

Complètement. Pour ne rien vous cacher, quand j'ai évoqué Alpine, j'en ai parlé avec Gérard Larousse, qui lui m'a dit : "Tu sais, maintenant que tu as tout gagné, ce serait pas mal Alpine, l'image, le côté français, toi qui adore les rallyes, Alpine aussi". C'est vrai que ce côté-là m'a séduit aussi. Et ce qui est assez fou, ce qui m'a le plus séduit, c'est que l'année dernière l'ACO a organisé une soirée à côté de Nantes, et il y a le président d'Alpine qui a parlé. J'ai trouvé son discours tellement passionné et sympa que c'est la première fois que ça m'est vraiment venu à l'idée. Je me suis dit, tiens, c'est un petit constructeur mais rempli de passionnés, et moi ça me va bien aussi, je me suis dit pourquoi pas. C'est la première fois que ça a fait tilt, même si à l'époque, pour ne rien vous cacher, j'étais dans l'idée de refaire Le Mans avec Porsche en LMP1.

Comment se reconstruit-on mentalement après l'éviction d'un programme LMP1, pour trouver la motivation ailleurs ?

J'avais deux solutions dans cette histoire. Faire croire que j'allais prendre ma retraite, car ça faisait bien, etc, mais je n'allais plus courir, ce qui était hors de question pour moi. Mais j'ai toujours dit que je continuerai à courir tant que j'avais les chances de gagner, donc en GT avec la RSR c'était aussi une bonne chance, car la voiture est super. Mais j'avais envie de faire Le Mans dans une voiture encore rapide, et cette idée d'essayer de gagner en LMP2 me plaît aussi, et en plus si ça peut être avec un constructeur français, ça peut être rigolo.

J'ai plus à perdre qu'à gagner là-dedans.
Romain Dumas

Je repense un peu à l'épopée Pescarolo. On sort d'une très très grande équipe ; à l'époque quand je sortais de chez Penske, autant vous dire que ce n'était pas tout à fait le même niveau de moyens financiers. Maintenant, cette idée d'avoir une équipe qui a vraiment envie de bien faire, qui fédère des gens autour d'elle, et moi être au milieu de ça, ce n'est pas du tout une voie de garage. Moi, j'ai plus à perdre qu'à gagner là-dedans. J'y vais car ça me plaît, on peut gagner la catégorie. Le Mans en P1, c'était super ; maintenant, le P1, c'est dans le dur, il ne faut pas se voiler la face, et je pense que l'avenir c'est peut-être le P2. Dans l'histoire, je veux essayer de gagner cette catégorie. Après, je connais le contexte P2, avec le pilote amateur au milieu, ce ne sera pas aussi simple, ça c'est sûr.

Cette année, les LMP2 seront aussi beaucoup plus rapides qu'auparavant, proches des performances du LMP1 privé de 2016…

Je pense que ce dont les gens ne se rendent pas compte, c'est qu'il y a quelques années, quand on faisait Le Mans avec Audi et Peugeot, au tour on était cinq secondes plus lents. Et on était pourtant le deuxième constructeur, on pouvait gagner, et la preuve on a gagné. Et avec Pescarolo on n'était pas à cinq secondes au tour mais à sept selon les années, en 2008 par-là. Là, on va avoir des P2 qui vont être à cinq ou sept secondes au tour au Mans, mais avec des équipes complètement amateurs. Il y a Signature [qui exploite le programme Alpine] et quelques-unes qui sont des vraies équipes, mais après, c'est assez fou d'ailleurs. À l'inverse, voir ces P2 aussi rapides, c'est assez sympa. La première P2, pour moi, peut être sur le podium largement. Et c'est ce que j'ai dans la tête. Je pense que la première P2, si elle n'a pas de problème, ne sera pas loin du podium, ça c'est sûr. Et si Le Mans est compliqué, elle sera sur le podium.



_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 35592
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Dumas

Message par Mikazuki le Mar 28 Mar - 11:13

mouais il se répète beaucoup. bonne chance, mais je pense pas qu'il fasse le podium les 'amateurs' vont pas lui rendre la vie facile=)

_________________
Franchement les gars, je méritais de gagner non?
avatar
Mikazuki
Membre d'honneur
Membre d'honneur

PSN : Mikazuki_Akai
Contrôleur : G27s//t300rs&addon F1//
Cockpits : Raceroom
Jeux PS4 : BETA GT SPORT WESH MA GUEULE
Jeux PS3 : Gt6
Jeux PC : Lfs//Pcars//Iracing//Asseto Corsa//F1 2014//ETS2-ATS//Automobilista
Messages : 4151
Date d'inscription : 12/09/2015
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Dumas

Message par Fullturtle le Mar 28 Mar - 12:00

Ça reste une très belle consolation, rouler avec une voiture nettement plus rapide que les LMP2 de l'an passé et avec ALPINE
Finir sur le podium général c'est tout le mal qu'on peut lui souhaiter avec son équipe Smile

_________________
avatar
Fullturtle
Membre d'honneur
Membre d'honneur

PSN : Fullturtle
Contrôleur : T500RS
Cockpits : Ossature Bois avec Fauteuil Pliable
Jeux PS4 : Project cars Goty, Dirt Rally, Driveclub
Jeux PS3 : GT6, 5, 4
Jeux PC : Project cars,Toca 3, CMcRae 2005
Messages : 1156
Date d'inscription : 04/11/2015
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Dumas

Message par guy3865 le Mar 28 Mar - 12:26

c'est un nouveau challenge pour lui ..
à lui de faire pour le mieux

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 35592
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Dumas

Message par Mathurin le Mar 28 Mar - 15:39

J'aime bien les pilotes comme lui, touche à tout

_________________
Palmarès championnats, TCM, courses Scuderia et SGT6Fr :
Like a Star @ heaven 259 courses : 135 victoires / 84x 2eme / 24x 3eme / 243 podiums / 9x 4eme / 3x 5eme / 4x 6eme
Like a Star @ heaven 125 qualifications : 59 poles
Like a Star @ heaven 21 championnats : 16 titres / 5x 2eme
Like a Star @ heaven 4 championnats team : 4 titres

Titres : GT5 Fantastics, Wec S2(+Team), GTWC(+Team), SGTC(+Team), Multi-catégories, SRBC(+Team), Gran Tourisme, Gran Tourisme S2, TCM S1, TCM S2, Multi-catégories S2, TCM S4, Red Bull Junior, Sun Cup, TCM S5, Vad'Or 2016
2eme: Wec S1, Kart Furieux, Constructeurs, TCM S3, TCM S6


avatar
Mathurin
Administrateur
Administrateur

PSN : MP
Contrôleur : Gamester, DFGT, T300 RS
Cockpits : GT Omega Racing
Jeux PS4 : Project Cars, Drive Club, TTR, Dirt Rally, Gran Turismo Sport
Jeux PS3 : GT5, GT6, Dirt, Grid, Ferrari Challenge
Messages : 43325
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 131
Localisation : Fukushima

https://www.youtube.com/channel/UCf1J4pzfo0NMo0gvCmg2L9g

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Dumas

Message par guy3865 le Mar 28 Mar - 15:51

il pourra tirer son épingle du jeu ...

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 35592
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Dumas

Message par guy3865 le Dim 2 Avr - 10:14

source Motorsport.com du 02/04/2017



Tout juste annoncé chez Alpine, Romain Dumas s'est mis au volant de la nouvelle Alpine A470. Un prototype LMP2 que le Champion du monde découvre, après quatre années passées dans la catégorie reine avec Porsche.

G.N., Monza - À peine quelques jours après son officialisation, voici Romain Dumas qui débarque chez Alpine. Le Champion du monde d'Endurance avec Porsche, en P1, descend d'une catégorie avec un vrai défi en tête, celui d'aider Alpine à conserver sa couronne mancelle.

Ce samedi à Monza, c'était donc un retour aux sources pour le Cévénol, qui n'avait plus piloté de LMP2 depuis la RS Spyder de Porsche. Habitué des hybrides, il lui a fallu un peu de temps pour se remettre dans le rythme. Une première journée "plutôt sympa, c'était forcément mes premiers tours de roue, ça faisait longtemps aussi que je n'avais pas roulé ici. J'ai fait une vingtaine de tours jusque-là".

Néanmoins, la pluie du soir à Monza a chamboulé le programme de l'équipe, et Dumas, qui devait enchaîner les tours, s'est retrouvé cloué aux stands. Inutile de prendre des risques dans ces conditions compliquées. Un contretemps qui ne l'a pas empêché de se faire une bonne idée de l'équipe dont il se dit "agréablement surpris. L'équipe, on le sait avec les résultats, fait un bon boulot. Après, la voiture, il faut s'habituer, ce ne sont pas les mêmes pneus, ce n'est pas la même puissance, pas les mêmes freins, il n'y a pas l'hybride au freinage qui fait que tu dois recharger en même temps que tu freines. Donc c'est un petit peu différent."

C'est d'ailleurs le freinage qui a le plus marqué l'ancien pilote officiel Porsche en LMP1. Passer d'une voiture standard à une hybride lui avait demandé, il y a quatre ans, de changer son pilotage, le chemin inverse lui l'impose également. "La grosse différence se fait au freinage dans le pilotage", décrit Romain Dumas. "Sur une LMP1, tu freines vraiment des quatre roues, car tu as des cardans sur les toutes tes roues. Tu as des cardans à l'avant qui vont recharger ta batterie et qui vont t'aider sur le freinage. Sur une LMP2, tu as des cardans à l'arrière, et à l'avant, tu as seulement les freins. Ce n'est pas simple de freiner avec ces autos, en tout cas, pour moi ce n'est pas facile."
À cinq secondes

Les quelques tours effectués sur le sec lui ont permis de se faire une idée de ce que l'Alpine A470 promet. Que ce soit côté moteur, comme châssis, il y a du potentiel. "Comparé aux anciennes LMP2, ça accélère beaucoup plus fort. Même en comparant avec la RS Spyder que j'avais il y a dix ans."

La Porsche de l'épopée Penske, aux États-Unis, celle qui lui a notamment permis de s'imposer à Sebring en 2008, devant Audi et Peugeot : "Comparé à cette dernière, c'est moins agile, forcément c'est plus lourd. C'est un moteur standard, le même pour tout le monde, alors qu'on avait à l'époque un moteur spécialement fait pour nous."

Il préfère néanmoins ne pas trop rentrer dans les comparaisons. L'Alpine n'est pas pas une Porsche, 919 comme RS Spyder : "Il faut comparer ce qui est comparable. Le faire avec une RS Spyder de 775 kg ce n'est pas fair-play, tout comme tu ne peux pas le faire avec une P1 où il y a 200 millions d'euros de budget annuel !"

Bien sûr, par rapport à ce qu'il a connu ces dernières années, "ça accélère moins fort, c'est moins puissant, mais niveau aéro, ça commence à être de vraies voitures. Maintenant, tu peux doubler les GT facilement. On parle d'un écart de cinq secondes, sur un circuit de 5 km, donc c'est pas mal, d'autant qu'on a pas de kit Le Mans, donc on aura surement des choses à grappiller d'ici là." Samedi après-midi, c'est d'ailleurs sa voiture, qu'il partage avec Gustavo Menezes et Matt Rao, qui a réalisé la meilleure marque, en 1'37'020.
Podium en tête

De quoi l'aider à fonder quelques espoirs pour les 24 Heures du Mans, qui vont désormais s'approcher à grands pas. Avec l'ambition, si tout se passe à la perfection, d'espérer un podium en Sarthe. Même si la marche semble haute : "À voir les chronos d'aujourd'hui, nous un peu plus loin que ce que j'imaginais, plus 8-9 secondes plutôt que 6-7."

Un écart similaire, finalement, à celui entre sa Pescarolo et les diesels, en 2007, lorsqu'il avait terminé troisième avec Jean-Christophe Bouillon et Emmanuel Collard. "S'il pleut au Mans, la première P2, sera sur le podium", prévient-il. "Après, Porsche et Toyota reviennent avec des voitures très proches de l'an dernier, donc en termes de fiabilité, ce sera bien. Après, c'est toujours difficile de prévoir au Mans."

En attendant, le programme de la journée sera encore écourté. Ce dimanche, Dumas ne sera pas à plein temps chez Alpine : "Je vais encore rouler ce matin, mais je devrais m'en aller ensuite pour préparer le Tour de Corse. J'ai mon avion en fin d'après-midi et les reconnaissances commencent demain." Dans tous les cas, le Cévénol repart de Monza l'esprit léger et déjà fixé sur Spa puis Le Mans : "L'objectif était surtout de découvrir l'équipe et me familiariser avec la voiture. On est huit en cinq dixièmes, aussi, le moindre d'entre eux va compter."


_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 35592
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Romain Dumas

Message par guy3865 le Ven 16 Juin - 20:28

source Motorsport.com du 16/06/2017

Dumas : La course pourrait être une "hécatombe"



Ce week-end, Romain Dumas va participer aux 24 Heures du Mans pour la 17e fois de sa carrière, toutefois dans la catégorie LMP2, après neuf participations en LMP1.

B.V., Le Mans - C'est un nouveau départ pour le vainqueur des éditions 2010 et 2016 de la course, qui a également remporté la catégorie GTE Pro en 2013. Romain Dumas fait équipe avec Gustavo Menezes et Matt Rao au volant de l'Alpine #36, qui s'est qualifiée 11e de sa catégorie sur le Circuit de la Sarthe

Le Français avait confié des légères difficultés à s'adapter au comportement d'une LMP2 en début de saison. Est-il parvenu à les surmonter ? "Sincèrement, ça m'a pris quelques tours à Monza. Je ne pense pas qu'aujourd'hui, je sois à 100%", reconnaît-il avec sincérité lorsque Motorsport.com lui pose la question.

"Je ne sais sûrement pas assez comment utiliser [la voiture] pour faire le tour optimal. Maintenant, sur la régularité, il n'y a pas de problème. Sur les longs relais, ça va. Spa n'a pas été le bon exemple parce qu'au début, j'étais le plus rapide mais j'ai bien dégradé les pneus – on avait un problème d'antipatinage."

Une chaleur redoutable

Pour cette course, la chaleur va en tout cas jouer un rôle majeur. Les températures annoncées sont de 28°C au départ, 17°C à 6h du matin et 29°C à l'arrivée. Autant dire que les mécaniques vont souffrir ; cela a déjà été le cas lors des essais, pourtant disputés dans des conditions plus clémentes.

"Il y en a déjà qui ont connu des problèmes moteur, des casses moteur. Pourtant, ce sont de bonnes équipes ! À mon avis, ça peut être un peu une hécatombe à la fin", estime Romain Dumas. "Les années du Mans, style 2005, où il a toujours fait très chaud... je me rappelle qu'en GT, c'était une Panoz qui gagnait alors que personne ne la voyait gagner. À mon avis, ça va être une course difficile. On a la clim dans la voiture, mais elle n'a de clim que le nom !"

Le natif d'Alès a également salué le nouveau système de slow zone mis en place pour l'édition 2017 de la course : elles sont désormais fixes et au nombre de neuf.

"C'est toujours la même histoire : avant d'y aller, tout le monde se plaint. Si jamais ça peut éviter de faire des accidents comme il y a quelques années avec la slow zone, tant mieux. Des fois tu en profites, des fois tu gagnes, des fois tu perds. L'année dernière, pendant les 12 premières heures de la course, on perdait du temps. Et tout d'un coup, on a gagné 30 secondes sur une slow zone. À la fin, je pense que ça nivelle", conclut Dumas.


_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 35592
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum