[LMP1] Toyota (2017)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[LMP1] Toyota (2017)

Message par guy3865 le Lun 6 Mar - 20:40

source Motorsport.com du 05/03/2017



Aligner un troisième proto LMP1 aux 24 Heures du Mans représente un véritable risque financier pour Toyota Gazoo Racing, dont le budget 2017 n'a pas pour autant augmenté.

Pour la première fois depuis le début de son programme LMP1 en 2012, Toyota a pris la décision d'aligner une troisième TS050 Hybrid au Mans en juin prochain. Ce prototype supplémentaire permettra au constructeur japonais de mettre toutes les chances de son côté pour tenter d'aller chercher une victoire qui le fuit irrémédiablement depuis tant d'années.

Étendre le programme à trois voitures pour Spa et Le Mans n'est pas anodin pour Toyota, et n'avait rien d'une décision facile. Il s'agit notamment d'une véritable prise de risque financière.

"Si nous avons des accidents, par exemple, nous serons en difficulté financière et nous devrons faire des économies drastiques à un certain moment", explique Pascal Vasselon, directeur technique de Toyota, à Motorsport.com.

En effet, l'engagement d'une troisième Toyota dans la Sarthe ne s'accompagne pas pour autant d'une augmentation du budget alloué par la marque nippone à son programme de course. Ce choix a en fait été rendu possible en faisant des économies dans d'autres domaines.

"Nous avons dû gérer notre budget, nous n'avons pas eu davantage de budget", prévient Vasselon. "Nous avons réduit certaines parties du développement sans affecter notre objectif de performance et, dans le même temps, nous avons pris certains risques financiers."
Les leçons du passé

Le Français ne le cache pas, le souvenir douloureux des éditions 2014 et 2016 des 24 Heures du Mans, où Toyota s'était montré dominateur mais avait perdu la victoire en raison de problèmes de fiabilité, ont poussé le constructeur à opter pour l'engagement d'une troisième voiture.

"Si l'on regarde les trois dernières années, nous avons été à deux reprises en position de gagner Le Mans, et à deux reprises nous avons connu exactement le même scénario avec une voiture ayant eu un accident et la seconde touchée par un problème de fiabilité exceptionnel", rappelle Vasselon. "Vivre le même scénario deux fois en trois ans nous pousse fortement à avoir une troisième voiture."

La décision d'engager ce troisième prototype LMP1 a également été motivée par la stabilité réglementaire décidée en fin d'année dernière par l'ACO et la FIA. L'an dernier, Toyota a introduit une toute nouvelle motorisation sur sa TS050 Hybrid avec un V6 turbo et une hybridation entièrement revue, le super-condensateur cédant sa place à un système de batterie. La possibilité de s'appuyer sur cette base en continuant à la développer a été un facteur déterminant.


Dernière édition par guy3865 le Dim 12 Mar - 12:58, édité 1 fois

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 34384
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par Mathurin le Lun 6 Mar - 22:54

Il auront une troisième chance de gagner le Mans !

_________________
Palmarès Mathurin: En championnats,TCM, courses Scuderia et SGT6Fr:
Courses Arrow 249 participations = 130 victoires / 81x 2eme / 23x 3eme / 234 podiums / 9x 4eme / 2x 5eme / 4x 6eme
Championnat Pilote Arrow 20 participations = 16 titres / 4x 2eme
Championnat Team  Arrow 4 participations = 4 titres
Qualifications  Arrow 123 participations = 59 pôles

Champion: GT5 Fantastics, Wec S2(+Team), GTWC(+Team), SGTC(+Team), Multi-catégories, SRBC(+Team), Gran Tourisme, Gran Tourisme S2, TCM S1, TCM S2, Multi-catégories S2, TCM S4, Red Bull Junior, Sun Cup, TCM S5, Vad'Or 2016
2eme: Wec S1, Kart Furieux, Constructeurs, TCM S3


avatar
Mathurin
Administrateur
Administrateur

PSN : MP
Contrôleur : Gamester, DFGT, T300 RS
Cockpits : GT Omega Racing
Jeux PS4 : Project Cars, Drive Club, TTR, Dirt Rally, Gran Turismo Sport
Jeux PS3 : GT5, GT6, Dirt, Grid, Ferrari Challenge
Messages : 42593
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 130
Localisation : Fukushima

https://www.youtube.com/channel/UCf1J4pzfo0NMo0gvCmg2L9g

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par guy3865 le Lun 6 Mar - 22:56

oui mais les frais multipliés aussi ... comme ils le disent !! mais bon qui ne tente rien n'a rien !!!

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 34384
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par Mathurin le Ven 31 Mar - 18:18

TOYOTA a présenté la TS050 2017
















_________________
Palmarès Mathurin: En championnats,TCM, courses Scuderia et SGT6Fr:
Courses Arrow 249 participations = 130 victoires / 81x 2eme / 23x 3eme / 234 podiums / 9x 4eme / 2x 5eme / 4x 6eme
Championnat Pilote Arrow 20 participations = 16 titres / 4x 2eme
Championnat Team  Arrow 4 participations = 4 titres
Qualifications  Arrow 123 participations = 59 pôles

Champion: GT5 Fantastics, Wec S2(+Team), GTWC(+Team), SGTC(+Team), Multi-catégories, SRBC(+Team), Gran Tourisme, Gran Tourisme S2, TCM S1, TCM S2, Multi-catégories S2, TCM S4, Red Bull Junior, Sun Cup, TCM S5, Vad'Or 2016
2eme: Wec S1, Kart Furieux, Constructeurs, TCM S3


avatar
Mathurin
Administrateur
Administrateur

PSN : MP
Contrôleur : Gamester, DFGT, T300 RS
Cockpits : GT Omega Racing
Jeux PS4 : Project Cars, Drive Club, TTR, Dirt Rally, Gran Turismo Sport
Jeux PS3 : GT5, GT6, Dirt, Grid, Ferrari Challenge
Messages : 42593
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 130
Localisation : Fukushima

https://www.youtube.com/channel/UCf1J4pzfo0NMo0gvCmg2L9g

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par guy3865 le Sam 1 Avr - 8:58

très belle cette dernière voiture !!!

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 34384
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par guy3865 le Sam 1 Avr - 11:06

source Motorsport.com du 31/03/2017 (j'ai pas mis les photos puisque c'est les mêmes ....)

Le constructeur japonais a présenté son nouveau prototype LMP1, avec lequel il vise la victoire en FIA WEC et au Mans.

B.D., G.N., Monza - Toyota a levé officiellement le voile sur la version 2017 de sa TS050 Hybrid à Monza, théâtre du Prologue du FIA WEC ce week-end. À la veille des premiers essais officiels, qui se dérouleront samedi et dimanche sur le tracé italien, le constructeur japonais affiche ses ambitions pour conquérir le titre mondial et les 24 Heures du Mans.

Inutile de revenir sur le traumatisme de l'édition mancelle de l'an passé, qui doit servir de catalyseur pour enfin décrocher le Graal dans la Sarthe. Audi désormais retiré, c'est seule face à Porsche que la firme nippone va devoir batailler, avec notamment trois prototypes qui seront alignés au Mans.

"L'équipe entière est déterminée et motivée pour cette nouvelle saison", souligne Toshio Sato, président de Toyota Gazoo Racing. "Nous voulons gagner. Il n'y a aucun doute là-dessus. Mais nous savons également que la bataille avec Porsche sera rude. Les équipes de Higashi-Fuji et Cologne ont incroyablement travaillé pour améliorer la TS050 HYBRID et les premières infos sont encourageantes."

"Avoir une troisième voiture est une opportunité supplémentaire, et nous donnerons notre meilleur une nouvelle fois pour le spectacle et les fans au Mans. Nous savons par notre difficile expérience de l'an dernier au Mans que la course est dure à gagner, mais c'est notre objectif. Tout le monde, l'équipe, la voiture, les pilotes, a travaillé parfaitement pour y arriver. Nous verrons en juin si nous en avons fait assez."

La TS050 Hybrid est toujours propulsée par un V6 turbo 2,4 litres, avec un système hybride catégorisé 8 MJ. La motorisation est totalement nouvelle et a fait l'objet d'un développement conséquent, tout comme le système hybride.

Côté châssis, les ingénieurs de TMG à Cologne ont travaillé pour compenser les réductions aéro imposées par le règlement 2017. Le splitter avant est obligatoirement rehaussé de 15 mm tandis que le diffuseur est plus étroit à l'arrière.

Les équipages Toyota seront composés de Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López sur la #7, et de Sébastian Buemi, Anthony Davidson et Kazuki Nakajima sur la #8.

"Mon plus gros objectif cette saison est d'apprendre le plus vite possible et de faire de mon mieux avec l'équipe", explique José María López, nouveau venu parmi les pilotes Toyota. "Piloter en Endurance est une première pour moi, spécialement avec le trafic. Je n'ai jamais connu ça auparavant. Tout cela sera un challenge passionnant et j'ai hâte d'y être. C'est difficile de dire des choses au début de la saison mais je veux donner tout ce que je peux et gagner des courses. La voiture de cette année semble très bien, et c'est très amusant de piloter une LMP1. C'est très puissant, notamment avec le système hybride."

Au Mans, la troisième Toyota sera confiée à Stéphane Sarrazin, Nicolas Lapierre et Yuki Kunimoto.

"La TS050 Hybrid est très fun à conduire", se réjouit le pilote japonais. "Je n'ai pas de comparaison avec l'année dernière, mais je suis réellement impressionné par l'accélération et l'appui. Je suis impatient de courir avec pour la première fois. J'apprends constamment en LMP1 et c'est une nouvelle expérience pour moi de courir en Europe. C'est excitant et je sais que j'ai beaucoup de préparation à faire. Je suis ravi de piloter avec Nicolas et Stéphane, qui ont une très grande expérience du Mans."




_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 34384
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par guy3865 le Sam 1 Avr - 11:40

source Motorsport.com du 31/03/2017

Une Toyota "nouvelle en tous points, sauf un"



C'est une Toyota TS050 Hybrid qui a déjà parcouru plus de 4000 kilomètres d'essais qu'a présenté le constructeur nippon à Monza, ce vendredi.

B.D., Monza - Cette nouvelle version est le fruit d'un travail une nouvelle fois conséquent, mené à Cologne mais aussi au Japon, où a été conçu le tout nouveau moteur. S'il s'agit toujours d'un V6 turbo couplé à un système hybride, celui-ci a fait l'objet d'un énorme développement pour aboutir à un bloc totalement neuf.

Du prototype de l'année passée, Toyota n'a en fait conservé que la monocoque carbone. Cette partie de la voiture a été "gelée", non pas réglementairement, mais d'un commun accord avec Porsche jusqu'au changement de réglementation du LMP1 en 2019. Pour tout le reste, c'est la nouveauté et le développement poussé qui priment.

"Notre Toyota est nouvelle en tous points, sauf un seul qui n'est pas visible, c'est le châssis carbone", confirme à Motorsport.com Pascal Vasselon, directeur technique de Toyota. "La monocoque en carbone a été gelée et est identique à celle de l'année dernière. Pour des raisons d'économies, nous nous sommes mis d'accord avec nos amis et compétiteurs de Porsche pour arrêter la compétition dans ce domaine-là."

"À part ce châssis, tout le reste a fait l'objet d'un développement assez profond. Tous les ans, on refait une carrosserie, car c'est un facteur de performance tellement important qu'on a un groupe aérodynamique qui, chaque année, génère suffisamment de progrès pour qu'on refasse la carrosserie. Et cette année, on a refait profondément le moteur, même si on a gardé la même capacité, et on a évolué profondément également le système hybride, même si on reste par nature dans la réglementation en 8 MJ."
Un courage à toute épreuve

Ces dernières semaines, Toyota a effectué quatre simulations, sur les circuits de Portimão et Motorland Aragon, et se rendra également prochainement au Castellet pour préparer Le Mans. Car la classique mancelle n'est rien d'autre que l'objectif prioritaire, pour une équipe qui a connu le cataclysme que l'on sait lors de l'arrivée de l'édition 2016.

   Les dieux du Mans sont contre nous, on le sait, mais on ne se décourage pas !
    Pascal Vasselon, directeur technique Toyota

"C'est très simple depuis quelques années. Deux objectifs : le tout premier, c'est évidemment de gagner Le Mans. Les dieux du Mans sont contre nous, on le sait, mais on ne se décourage pas !" martèle Pascal Vasselon. "C'est le premier objectif, et juste derrière, gagner le WEC. On ne se pose pas trop de questions sur nos objectifs."

Un objectif partagé par les pilotes, mais qui ne veut surtout pas dire que Toyota abordera le championnat sans le sérieux et la minutie que cela nécessite, bien au contraire.

"L'objectif, c'est vraiment de gagner le plus de courses possibles", rappelle Sébastien Buemi. "Mais on ne va pas forcément hypothéquer le reste pour préparer Le Mans. On ne va pas arriver avec une voiture qui n'est pas du tout réglée pour Silverstone juste parce qu'on veut s'entraîner pour Le Mans. On va arriver le plus préparé possible pour chaque entraînement."


_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 34384
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par guy3865 le Sam 1 Avr - 11:47

source Motorsport.com du 01/04/2017

Toyota va plancher sur la performance et la constance à Monza



Le constructeur japonais a fait des 24 Heures du Mans son objectif prioritaire pour 2017, et ses préparatifs passent par le Prologue à Monza. Un tracé qui est le "meilleur" pour se rapprocher des caractéristiques de celui de la Sarthe.

B.D., Monza - À Monza, les constructeurs LMP1 vont pouvoir profiter d'un tracé qui permettra de travailler sur la préparation des prochaines 24 Heures du Mans. Si ce ne sera pas le seul objectif pour eux lors de ce Prologue, il sera toutefois très présent, non seulement de par l'importance de l'épreuve mancelle, mais surtout en raison de la nature de la piste italienne.

"Monza est quand même le meilleur circuit pour approcher Le Mans", admet Pascal Vasselon, interrogé par Motorsport.com. "Avec les longues lignes droites, les chicanes, on est dans un cycle de sollicitation de la voiture qui est plus proche du Mans qu'au Castellet [où se déroulait le Prologue auparavant]. Donc c'est une bonne option."

La nouvelle Toyota TS050 Hybrid va poursuivre son développement en vue de l'ouverture de la saison à Silverstone, avec des nouveautés induites par le règlement technique ajusté et que ressentent les pilotes. Comme ce fut déjà le cas par le passé, les organisateurs ont en effet choisi de prendre certaines mesures pour éviter une explosion des chronos dans la catégorie.

"Le règlement, du point de vue aérodynamique, change pas mal", explique Sébastien Buemi. "Il est censé nous ralentir, on a un diffuseur beaucoup plus petit, l'avant de la voiture qui est relevé, et tout ça fait perdre beaucoup d'appui. Donc on a essayé de travailler le plus possible pour récupérer, en tout cas pour ne pas ressentir la perte d'appui."

Sur une Toyota qui est quasiment une toute nouvelle voiture, à l'exception de la monocoque carbone, on trouve également un nouveau moteur issu de la technologie de l'année dernière mais beaucoup plus développé. Sur ce point, le jugement de Buemi est encore à affiner.

"On sent [la puissance supplémentaire], on essaie de travailler", précise-t-il. "Après, ce n'est pas facile à juger, parce qu'avec l'hybride, quand on a 1000 chevaux, sentir si on en a un petit peu plus ou un petit peu moins ce n'est pas très facile. Les données nous indiquent qu'on a fait un step, on s'était mis des objectifs. Pour le moment, on est assez proche des objectifs qu'on s'était fixés donc j'espère que ça suffira pour être aux avant-postes."
Vers des doubles relais systématiques

Le pilote suisse évoque une autre évolution réglementaire qui va changer l'approche des courses. Elle concerne le nombre de trains de pneus disponibles pour chaque épreuve, revu à la baisse. Il faudra donc être vigilant dans la manière de régler une voiture qui effectuera systématiquement des doubles relais avec les gommes Michelin.

"Ce qui va se passer, c'est que l'on va devoir faire des doubles relais avec les pneus, quasiment à chaque fois, ce qui n'était pas le cas l'année passée", prévient Buemi. "Ça influence énormément les réglages de la voiture, le développement. On a essayé de développer une voiture qui, peut-être sur un tour est un petit peu moins rapide que ce qu'on aurait pu attendre, mais le but c'est qu'elle n'endommage pas trop les pneus pour les garder en vie le plus longtemps possible. Si on tape trop dans les pneus, dans les 10, 15 ou 20 derniers tours du deuxième relais on peut perdre facilement deux secondes au tour. On va peut-être laisser un ou deux dixièmes sur le réglage de la voiture en pneus neufs, mais sur la durée ça va moins s'user."

Pour les deux journées d'essais sur l'Autodromo Nazionale, Toyota comptera sur ses deux voitures prévues pour le WEC, qui se partageront entre six pilotes. Parmi eux figurent Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto et Nicolas Lapierre, à qui sera confiée la troisième TS050 Hybrid au Mans.

De retour chez Toyota, Lapierre précise à Motorsport.com que son travail sera "le même que pour les deux autres". "Ici il n'y a que la voiture #7 et la #8. Il faut faire du développement, essayer de faire progresser cette voiture. On a fait beaucoup d'endurance déjà, donc c'est plus travailler sur la performance et la constance de la voiture. La fiabilité, pour l'instant, est plutôt au rendez-vous."

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 34384
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par Mathurin le Sam 1 Avr - 14:51

Elle a pas une super gueule je trouve

_________________
Palmarès Mathurin: En championnats,TCM, courses Scuderia et SGT6Fr:
Courses Arrow 249 participations = 130 victoires / 81x 2eme / 23x 3eme / 234 podiums / 9x 4eme / 2x 5eme / 4x 6eme
Championnat Pilote Arrow 20 participations = 16 titres / 4x 2eme
Championnat Team  Arrow 4 participations = 4 titres
Qualifications  Arrow 123 participations = 59 pôles

Champion: GT5 Fantastics, Wec S2(+Team), GTWC(+Team), SGTC(+Team), Multi-catégories, SRBC(+Team), Gran Tourisme, Gran Tourisme S2, TCM S1, TCM S2, Multi-catégories S2, TCM S4, Red Bull Junior, Sun Cup, TCM S5, Vad'Or 2016
2eme: Wec S1, Kart Furieux, Constructeurs, TCM S3


avatar
Mathurin
Administrateur
Administrateur

PSN : MP
Contrôleur : Gamester, DFGT, T300 RS
Cockpits : GT Omega Racing
Jeux PS4 : Project Cars, Drive Club, TTR, Dirt Rally, Gran Turismo Sport
Jeux PS3 : GT5, GT6, Dirt, Grid, Ferrari Challenge
Messages : 42593
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 130
Localisation : Fukushima

https://www.youtube.com/channel/UCf1J4pzfo0NMo0gvCmg2L9g

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par guy3865 le Sam 1 Avr - 15:41

ce qui fait un peu bizarre c'est cette double arcade sur l'avant ... de part et d'autre du "nez"

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 34384
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par Mathurin le Sam 1 Avr - 16:16

Oui c'est grossier..

_________________
Palmarès Mathurin: En championnats,TCM, courses Scuderia et SGT6Fr:
Courses Arrow 249 participations = 130 victoires / 81x 2eme / 23x 3eme / 234 podiums / 9x 4eme / 2x 5eme / 4x 6eme
Championnat Pilote Arrow 20 participations = 16 titres / 4x 2eme
Championnat Team  Arrow 4 participations = 4 titres
Qualifications  Arrow 123 participations = 59 pôles

Champion: GT5 Fantastics, Wec S2(+Team), GTWC(+Team), SGTC(+Team), Multi-catégories, SRBC(+Team), Gran Tourisme, Gran Tourisme S2, TCM S1, TCM S2, Multi-catégories S2, TCM S4, Red Bull Junior, Sun Cup, TCM S5, Vad'Or 2016
2eme: Wec S1, Kart Furieux, Constructeurs, TCM S3


avatar
Mathurin
Administrateur
Administrateur

PSN : MP
Contrôleur : Gamester, DFGT, T300 RS
Cockpits : GT Omega Racing
Jeux PS4 : Project Cars, Drive Club, TTR, Dirt Rally, Gran Turismo Sport
Jeux PS3 : GT5, GT6, Dirt, Grid, Ferrari Challenge
Messages : 42593
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 130
Localisation : Fukushima

https://www.youtube.com/channel/UCf1J4pzfo0NMo0gvCmg2L9g

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par guy3865 le Sam 1 Avr - 16:31

enfin pour moi, c'est ce qui me choque un peu ... mais bon comme on dit toujours, les goûts et les couleurs ......

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 34384
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par guy3865 le Dim 2 Avr - 10:06

source Motorsport.com du 01/04/2017

Hugues de Chaunac : "Toyota passe en mode revanche"



La collaboration entre Toyota et ORECA reste inchangée en 2017, avec une soif de revanche immense pour enfin décrocher la timbale aux 24 Heures du Mans.

B.D., Monza - Qui ne se souvient pas de ses larmes, traduisant la détresse d'une équipe passant à trois minutes d'un sacre historique ? Neuf mois plus tard, Hugues de Chaunac a soif de revanche, et il n'est pas le seul. C'est ce qui anime tout le team Toyota, avec lequel il collabore depuis le début du programme LMP1 en 2012.

Il y a cinq ans, le constructeur nippon avait choisi ORECA comme appui logistique, bénéficiant de l'expérience immense et reconnue des hommes de la structure française dans la discipline. Depuis, le partenariat n'a jamais été remis en question et la collaboration s'est poursuivie, jusqu'à entamer cette sixième saison consécutive.

"On continue de la même façon", confirme à Motorsport.com Hugues de Chaunac, président d'ORECA. "C'est un partenariat technique au niveau de l'exploitation sur le terrain, donc on n'intervient évidemment pas sur toute la partie moteur qui est faite à 100% au Japon, on n'intervient pas dans la construction de la voiture et on intervient sur la partie exploitation, gestion sur le terrain. C'est là où David Floury, notre directeur technique, a un rôle de coordination sur le terrain avec tous les ingénieurs, et sous la responsabilité de Pascal Vasselon [directeur technique de Toyota]. C'est donc une forte responsabilité puisque c'est sur le terrain qu'on va montrer tout ce qui se passe."

Sur chaque circuit où se rend le Toyota Gazoo Racing, ORECA dédie entre 15 et 18 personnes, qui font alors totalement partie de l'équipe. La collaboration s'étend à une présence régulière de ce personnel à Cologne, qui permet l'échange et la préparation des épreuves.
2017, l'année ou jamais ?

Après être passé tout près en 2014, puis avoir cru l'emporter en 2016, Toyota va courir une fois encore après le premier succès de son Histoire au Mans, en juin prochain. Et si le coup fut rude l'année dernière, Toyota avait su montrer sa force de réaction en WEC en allant chercher la victoire à Fuji. Cette même force de réaction dont il faudra faire preuve cette saison, et plus particulièrement au Mans.

"Le contrecoup est toujours assez fort au lendemain et pendant quelques semaines", admet Hugues de Chaunac. "Et puis petit à petit on se met en mode 'On veut la revanche'. Donc là, on est hyper motivé, tout en restant bien les pieds sur terre et humbles, mais hyper motivé parce qu'on la veut. Il manquait un tour l'année dernière, donc on se dit, 2017 c'est l'année ou jamais."

Les circonstances aidant, Toyota a également pris la décision importante d'aligner trois TS050 Hybrid dans la Sarthe, une première depuis son retour en LMP1. "Ça augmente le nombre de chances, donc c'est positif", conclut Hugues de Chaunac, à qui l'on ne peut que souhaiter d'arborer un immense sourire plutôt que des larmes au terme du prochain double tour d'horloge manceau.

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 34384
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par Mathurin le Dim 2 Avr - 17:40

On ne peux que leur souhaiter la victoire cette fois ci, c'était cruel l'arrivée du Mans 2016 pig

_________________
Palmarès Mathurin: En championnats,TCM, courses Scuderia et SGT6Fr:
Courses Arrow 249 participations = 130 victoires / 81x 2eme / 23x 3eme / 234 podiums / 9x 4eme / 2x 5eme / 4x 6eme
Championnat Pilote Arrow 20 participations = 16 titres / 4x 2eme
Championnat Team  Arrow 4 participations = 4 titres
Qualifications  Arrow 123 participations = 59 pôles

Champion: GT5 Fantastics, Wec S2(+Team), GTWC(+Team), SGTC(+Team), Multi-catégories, SRBC(+Team), Gran Tourisme, Gran Tourisme S2, TCM S1, TCM S2, Multi-catégories S2, TCM S4, Red Bull Junior, Sun Cup, TCM S5, Vad'Or 2016
2eme: Wec S1, Kart Furieux, Constructeurs, TCM S3


avatar
Mathurin
Administrateur
Administrateur

PSN : MP
Contrôleur : Gamester, DFGT, T300 RS
Cockpits : GT Omega Racing
Jeux PS4 : Project Cars, Drive Club, TTR, Dirt Rally, Gran Turismo Sport
Jeux PS3 : GT5, GT6, Dirt, Grid, Ferrari Challenge
Messages : 42593
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 130
Localisation : Fukushima

https://www.youtube.com/channel/UCf1J4pzfo0NMo0gvCmg2L9g

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par guy3865 le Dim 2 Avr - 19:00

la revanche va être présente alors !!! tant mieux mais faudra pas jouer de malchance .... tout est toujours possible

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 34384
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par guy3865 le Mer 12 Avr - 12:28

source Motorsport.com du 11/04/2017

Toyota inévitablement favori à Silverstone ?



Entre les enseignements du Prologue et les choix de kit aéro, on peut être tenté de désigner le constructeur japonais comme le favori du week-end. La piste confirmera-t-elle ce sentiment ?

Après un Prologue réussi à Monza, Toyota visera ni plus ni moins que la victoire pour l'ouverture du championnat à Silverstone ce week-end. Le constructeur japonais a présenté une TS050 Hybrid qui a tout d'une nouvelle voiture, bien que la monocoque soit identique à l'année passée, conformément à l'accord passé avec Porsche. Cette première épreuve de la saison sera également un test grandeur nature pour la nouvelle motorisation du prototype nippon, entièrement revue tout en conservant le même type de technologie.

À Silverstone débutera le duel qui va opposer toute l'année Toyota à Porsche, Audi ayant quitté le LMP1. La manche britannique, comme la suivante à Spa, sera teintée d'un double objectif : bien se lancer dans cette nouvelle campagne, mais aussi avoir Le Mans à l'esprit. Et les approches diffèrent, car si Porsche a fait le pari de débuter l'année avec son kit aéro typé "Le Mans", Toyota disposera d'un package avec des appuis élevés. De quoi en faire le favori ?

"Silverstone est un circuit pour les appuis aérodynamiques élevés, et je pense que notre voiture peut y être forte", estime Sébastien Buemi, qui partagera le cockpit de la #8 avec Anthony Davidson et Kazuki Nakajima. "J'ai de bons souvenirs là-bas, j'y ai décroché mon premier podium en WEC en 2013, nous avons gagné l'année suivante, et j'ai décroché un autre podium en 2015."

"C'est difficile de dire à quoi nous pouvons nous attendre. En regardant les résultats du Prologue, nous pensons être compétitifs. Maintenant, nous devons le confirmer."
Grande première pour López

Toyota a connu un hiver très intense, lors duquel il a fallu décupler les efforts pour préparer le nouveau prototype. Le changement majeur cette saison concerne également l'engagement à Spa et aux 24 Heures du Mans d'une troisième voiture. En attendant ces deux échéances, charge aux deux équipages "réguliers" du WEC de bien lancer le millésime 2017. Avec un changement au sein de l'un des deux trios, puisque José María López a remplacé Stéphane Sarrazin aux côtés de Mike Conway et Kamui Kobayashi.

"Je suis vraiment impatient de participer à ma première course en LMP1, la première pour Toyota", se réjouit l'Argentin, qui a remporté les trois dernières couronnes mondiales en WTCC. "Les essais se sont bien passés, et je me sens déjà comme chez moi dans l'équipe. Avec Mike et Kamui, j'ai rapidement développé de bonnes relations. Je suis impatient de courir avec eux ce week-end."

"Cela fait longtemps que j'ai couru à Silverstone, mais ce sera une bonne chose d'y revenir. C'est un circuit à haute vitesse, et je suis certain que la TS050 Hybrid nous permettra de nous amuser là-bas."


_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 34384
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par guy3865 le Mer 12 Avr - 12:38

2ème article de ce jour .. (l'autre date de la veille)

source Motorsport.com du 12/04/2017

Toyota n'aura aucune excuse !



Le coup d'envoi de la sixième saison du Championnat du monde d'Endurance a lieu ce week-end. Serait-ce la saison de tous les dangers pour Toyota ?

"La pression, bien sûr, on en a beaucoup cette année." C'est par ces mots que Pascal Vasselon admet le défi énorme auquel fait face Toyota cette année. Le directeur technique du constructeur japonais relativise aussi ce poids, en précisant qu'il faut s'y "attacher" et "l'accepter". Et s'il assure que "chaque année est très importante", on ne peut s'empêcher de croire que le millésime 2017 comptera peut-être plus qu'aucun autre pour le programme LMP1 de Toyota.

Inutile, sans doute, de revenir ici sur le scénario incroyable des 24 Heures du Mans 2016, sur les larmes qui ont coulé à flot dans le clan nippon, sur ce sort qui s'acharne historiquement et qui a de nouveau privé la marque d'un succès dans la Sarthe. Les images ont parlé d'elles-mêmes, la capacité de rebond de l'équipe aussi, avec une victoire quelques mois plus tard à Fuji. Certes, rien n'égale le Graal du Mans, mais il fallait tout de même le faire.

Quelques mois plus tard, Toyota est toujours engagé en LMP1, plus que jamais, avec une volonté forte : remporter enfin ces 24 Heures du Mans qui pourraient lui paraître maudites. "On ne va pas aller au Mans en étant terrifiés de quoi que ce soit", relativise Vasselon. "On n'a pas à être stressés, on n'a pas à être anxieux. Il faut se dire que l'on s'est mis dans les meilleures circonstances. De l'extérieur, ça peut nous mettre sous pression, mais on est toujours sous pression quand on est au Mans."
L'alignement des astres

Le décor sportif est planté, encore faut-il que la technique suive. Pour y parvenir, Toyota n'a pas déployé de budget plus important que l'an dernier, mais a fait évoluer sa stratégie. Voici donc venu le temps de la troisième voiture pour Le Mans, pour augmenter mathématiquement les chances de victoire, mais en conservant le même niveau de ressources. D'autant qu'il n'y aura plus deux adversaires, mais un seul, Audi laissant Porsche défendre seul les couleurs allemandes dans la discipline.



Chaque année depuis son retour en 2012, Toyota a évalué la possibilité d'aligner trois voitures dans la Sarthe. Et chaque année, la conclusion a été la même : le faire aurait compromis le développement du prototype conçu à Cologne et propulsé par un bloc moteur fabriqué au Japon. Pour 2017, les astres se sont alignés, légèrement poussés, sans aucun doute, par les déboires de l'an passé. "Cette année, on s'est dit qu'on avait les circonstances pour que les ressources nécessaires à la troisième voiture ne compromettent pas significativement notre niveau de performance", souligne Vasselon. "On a suivi le même processus [qu'en 2014], avec simplement un peu plus de force aux évidences, et puis ces circonstances qui, techniquement, rendaient les choses plus faisables."

En plus de la perte d'une victoire annoncée, aussi bien en 2014 qu'en 2016, Toyota a en effet profité de la stabilité réglementaire qui va durer jusqu'en 2019. Une date annoncée comme celle d'un engagement ferme de la part du constructeur en LMP1 par Rob Leupen, team manager de l'équipe, mais qui n'a rien d'évident. Car selon Vasselon, le programme est "rediscuté chaque année, c'est le principe". L'étonnante dissonance dans la communication mise de côté, il n'est de toute façon pas encore question d'évoquer l'avenir, mais bien de réussir le présent. Cela passe par un succès au Mans et une campagne réussie en WEC, qui s'ouvre ce week-end à Silverstone.

On peut bien sûr admettre que c'est un peu forcer le trait que de dire que Toyota n'a pas le droit de se louper cette année. Nul ne sait quelle serait la réaction des grands dirigeants de la firme nippone en cas de nouvel échec, ni en cas de victoire d'ailleurs. Vasselon, lui, assure qu'il n'y a "absolument pas ce genre de raisonnement", qui tendrait à imaginer un arrêt du programme en cas de couronne de lauriers enfin décrochée au Mans. Officiellement, Toyota vise à la fois Le Mans et le championnat, mais il ne fait aucun doute que remplir uniquement le premier objectif serait suffisant pour baigner dans le bonheur.
Le LMP1 réduit à un duel… magique ?

Ce à quoi il faut se cantonner pour le moment, ce sont les faits. Certes, Porsche est un concurrent absolument redoutable, aux moyens énormes et à la capacité de réaction phénoménale, dont le palmarès accumulé depuis 2014 est sans équivoque, avec deux victoires au Mans et deux titres mondiaux en trois ans. Mais Toyota n'a probablement jamais eu une si belle occasion depuis bien longtemps. Car de match à trois il n'est plus question, et en y ajoutant la donnée mathématique d'une troisième voiture, les chances sur le papier grandissent.



La situation de duel, Toyota l'a déjà connue avant le retour de Porsche. Mais c'était face à une armada Audi qui avait encore un temps d'avance, et au début de son programme qui n'était évidemment pas aussi solide qu'il ne l'est aujourd'hui. Cette fois-ci, pour la première fois, la balance d'avant-saison paraît pencher légèrement de son côté, même s'il faut que la piste le confirme. "C'est fantastique pour nous, on est en duel avec Porsche. Et Le Mans, et l'Endurance, ont vécu de nombreuses années fantastiques avec des duels", se réjouit Vasselon à l'avance.

Le duel fantastique, c'est ce que tout fan d'Endurance aspire à voir. Ne nous leurrons pas, le retrait d'Audi n'a pas été une bonne nouvelle et le plateau réduit du LMP1 est moins vendeur que ces dernières saisons. Aussi, Silverstone devra apporter la première des réponses : confirmer que l'écart de performance entre les deux constructeurs protagonistes est bel et bien serré, comme l'a laissé penser le Prologue de Monza. Si ce n'est pas le cas, et qu'une marque domine, la saison sera longue, même si Le Mans, au milieu, sera toujours à part.

Pour Toyota, peu importe le scénario, tant qu'il se transforme en victoire. Mais du côté de Stuttgart, personne n'a l'intention de laisser la place à l'alternance !


_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 34384
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par guy3865 le Dim 16 Avr - 20:34

source Motorsport.com du 15/04/2017

Toyota renoue avec la pole pour la première fois depuis 2014 !



Après avoir nettement dominé les essais, l'équipe japonaise a confirmé en qualifications en monopolisant la première ligne, avec un avantage confortable sur les Porsche.

Toyota n'a pas fait dans le détail en plaçant ses deux voitures sur la première ligne de la grille des 6 Heures de Silverstone. Et de quelle manière ! Après avoir survolé les trois séances d'essais libres, les deux TS050 Hybrid se sont emparées des deux premières places en distançant la Porsche la plus proche, la #1, à plus d'une seconde.

On savait déjà qu'après une année 2016 difficile marquée par son échec dans les derniers instants au Mans et par une unique victoire comme seul pain blanc lors des 6 Heures de Fuji, la marque japonaise avait mis les petits plats dans les grands cette saison pour tenter enfin de conjurer le mauvais sort.

Les bonnes dispositions et toute la détermination de Toyota pour le nouvel exercice avaient d'ailleurs déjà été mises en exergue lors du Prologue à Monza, sur un circuit aux caractéristiques proches du Mans.

Mais le constructeur nippon vient de démontrer à Silverstone, en appliquant un kit aéro présentant de forts appuis, qu'il entendait bien jouer la gagner sur tous les tracés cette saison, et pas seulement sur la classique mancelle.

Et le moins qu'on puisse dire, c'est que ce kit donne pour le moment toute satisfaction, avec un sans-faute lors des essais libres, par l'intermédiaire de la #8, avant que la #7 ne prenne le relais en qualifications et signe un époustouflant 1'36"793, par le biais de Kamui Kobayashi, qui ne tarissait pas d'éloge envers son équipe après les qualifications. "Je suis vraiment ravi de mon tour ; je vois mal comment nous aurions pu aller plus vite. La voiture a été brillante et tout le monde dans l'équipe a fait du bon travail. Je remercie l'équipe pour tout le travail accompli durant l'hiver afin de préparer une voiture aussi rapide. Aujourd'hui, je n'ai fait que la dernière partie du travail. Être en pole position pour le début de la saison est fantastique."
Un record plus rapide de quatre secondes !

Il est vrai que le pilote japonais peut se féliciter d'avoir joué un grand rôle dans l'obtention de la pole position aujourd'hui, avec une référence quatre secondes plus rapide que tout autre temps réalisé jusqu'ici par une LMP1 sur le tracé anglais en vigueur depuis 2010.

Les deux pilotes de la #7, Kamui Kobayashi et Mike Conway s'en sont donc donné à cœur joie, un peu trop même, alors que le dernier cité a dû s'y reprendre à deux fois pour claquer un temps après une petite incartade hors-piste, en sortie du virage 9, qui avait invalidé son premier tour lancé. "Je suis content d'avoir la pole", reconnaissait le pilote anglais après-coup. "C'est un bon début. J'espère que nous allons conserver ce rythme lors de la course, mais il est certain que cela ne va pas être une bataille facile. J'ai été déçu de voir mon premier tour annulé, mais cela se passe parfois comme cela en qualifications. Le second tour était suffisant pour obtenir la pole avec une avance correcte, je me suis juste compliqué la tâche."

Mais les choses se sont finalement bien terminées, et Toyota renoue donc avec la pole position pour la première fois depuis les 6 Heures de Fuji 2014. La #7 retrouvera donc demain en première ligne la #8, très en vue lors des essais libres dont elle avait réalisé le meilleur temps lors de chacune des séances.

Un résultat qui satisfait amplement Anthony Davidson, qui se projette déjà sur la course. "Cela a été une bonne journée et c'est bien de voir les deux Toyota en première ligne. Cela faisait longtemps que nous n'avions pas vu cela", remarque le pilote anglais. Maintenant le plus dur reste à faire demain, et nous nous attendons à un défi encore plus relevé."

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 34384
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par guy3865 le Lun 17 Avr - 21:12

source Motorsport.com du 17/04/2017

Un premier succès de prestige pour Toyota en vue du Mans



Hégémonique lors des essais, l'équipe japonaise a souffert mille maux pour s'imposer à Silverstone au terme d'un finish à couper le souffle.

Que ce fut dur pour l'équipe Toyota, qui peut pousser un gros ouf de soulagement après le dénouement spectaculaire des 6 Heures de Silverstone. Après avoir dominé le Prologue et poussé son avantage durant toute la première partie du week-end, en archi-dominant les essais avant de verrouiller la première ligne de la grille, d'aucuns pensaient que cette manche inaugurale de la saison 2017 serait une promenade de santé pour les TS050 Hybrid.

Mais il n'en fut rien, et la pointe de vitesse exceptionnelle des voitures japonaises en qualifications – avec une meilleure référence fixée par Kamui Kobayashi sur la #7 en 1'36"793, battant ainsi de près de quatre secondes le précédent record détenu depuis l'an passé par un prototype – n'a pour ainsi dire pas pesé dans la balance sur la durée de toute une course.

Les choses avaient pourtant débuté tranquillement pour les Toyota, qui ont converti leur première ligne en leadership dans la première partie de la course. La #7 et la #8 ont même joué au jeu du chat et de la souris, alors que la dernière citée passait sa consœur après six tours de course.

Mais alors que le constructeur nippon semblait avoir une parfaite maîtrise sur la course, les premiers rebondissements se sont fait jour et ont perturbé cette marche (trop) assurée vers la victoire. Il y a d'abord eu un facteur externe, avec une météo capricieuse et l'arrivée d'averses sur certaines portions du circuit qui ont causé un véritable dilemme stratégique dans le clan japonais.

Puis un facteur interne, lorsque la #7, alors pilotée par Kamui Kobayashi, a dû rouler avec une barre antiroulis cassée à l'arrière. En difficulté, celle-ci a perdu un temps précieux et rétrogradé de la première à la quatrième place.
La pluie perturbe les plans de Toyota

Porsche, derrière, n'en attendait pas tant et a sonné la charge face à la #8 restée seule en tête. Alors que Toyota semblait invincible depuis le début du week-end, la fébrilité a commencé à envahir le garage japonais, qui n'avait dès lors plus le droit à l'erreur et a été confronté à un casse-tête chinois en termes de pneumatiques.

Toyota a finalement opté pour l'immobilisme et une solution conservatrice en restant en pneus slicks, alors que ses homologues allemandes prenaient le pari des pneus intermédiaires "hybrides" de Michelin.

Un choix qui s'est avéré payant puisque la Porsche #2 a pris le dessus peu avant la mi-course, alors que Kobayashi effectuait une première excursion hors piste sans conséquence avec la #7, avant que José María López soit victime d'une sortie ô combien plus violente dans Copse après un peu plus de trois heures de course. "Il a commencé à pleuvoir et j'ai eu mon problème quand je me suis engouffré dans Copse", explique le López. "Ce fut une combinaison de notre problème avec la barre antiroulis, de la piste humide et du fait que j'ai touché le vibreur avec mon pneu arrière."

Cela n'a pas empêché l'Argentin de reprendre la piste grâce à l'intervention des commissaires et de regagner son stand pour laisser ses mécaniciens œuvrer pendant plus d'une heure sur sa voiture pour la remettre en marche.

Après-course le patron de l'équipe, Toshio Sato, était d'ailleurs dithyrambique devant l'important travail abattu par son équipe. "C'est bien sûr une déception de ne pas avoir les deux voitures sur le podium, mais je suis fier de l'équipe pour sa détermination et ce "fighting spirit" aujourd'hui, en particulier de la part des mécaniciens qui ont travaillé si rapidement sur la #7 pour qu'elle puisse reprendre la piste."

Quant au triple Champion en titre WTCC, après un premier passage au centre médical du circuit, celui-ci s'est finalement rendu à l'hôpital pour des examens complémentaires, qui n'ont fort heureusement décelé aucune séquelle.
Une dernière charge victorieuse pour Buemi

La #7 hors course, la #8 a fait le dos rond aux avant-postes et a même profité de la neutralisation de course suite à l'accident de López pour revenir au contact de la Porsche #2 en tête. L'optimisme était dès lors de retour chez Toyota, qui n'avait plus qu'à attendre l'arrivée d'une éclaircie pour voir la stratégie pneumatique de Porsche se retourner contre la firme de Stuttgart.

Le retour du soleil dans le dernier tiers temps a ensuite fait le reste et contraint la #2 à s'arrêter au stand une fois de plus pour repasser aux slicks, là où la Toyota économisait un arrêt qui la propulsait en tête.

La fin de course a ensuite été le témoin d'un duel magnifique entre les deux belligérantes, la Porsche offrant un dernier baroud d'honneur face à la Toyota au gré d'un dernier pitstop mieux négocié. En tête à une demi-heure de la fin avec Brendon Hartley à son volant et huit secondes d'avance, celle-ci n'a finalement pas pu résister et a dû céder à 12 minutes du terme suite à une attaque très agressive de Sébastien Buemi au freinage.

"Je suis si content de cette victoire", a confié le pilote suisse à l'issue de l'épreuve. "Beaucoup de temps s'est écoulé depuis la dernière, donc c'est bien de débuter la saison de cette manière. Ce fut une course difficile et très excitante sur la fin. La voiture était rapide durant le dernier relais, et j'étais plus véloce sur les pneus neufs, donc j'avais un avantage. Lorsque j'ai rattrapé la Porsche, je savais que je n'allais pas avoir beaucoup d'options, alors que celles-ci étaient bien plus rapides que nous en ligne droite. Donc j'ai dû tenter un coup, et ça a marché."
Première victoire depuis Fuji 2016

Avec ce succès, son premier depuis les 6 Heures de Fuji l'an dernier et le premier à Silverstone depuis sa victoire en 2014, Toyota lance donc sa saison 2017 à la perfection et se positionne idéalement en vue des 24 Heures du Mans en juin prochain.

Mais avant cela, il y a aura les 6 Heures de Spa début mai, et il faudra encore compter sur la concurrence de Porsche, qui devrait afficher un niveau de compétitivité encore plus élevé en Belgique avec son kit aéro typé "Le Mans" qui devrait parfaitement convenir au tracé ardennais.

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 34384
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par Mathurin le Mar 18 Avr - 20:37

Bravo à eux vivement le Mans

_________________
Palmarès Mathurin: En championnats,TCM, courses Scuderia et SGT6Fr:
Courses Arrow 249 participations = 130 victoires / 81x 2eme / 23x 3eme / 234 podiums / 9x 4eme / 2x 5eme / 4x 6eme
Championnat Pilote Arrow 20 participations = 16 titres / 4x 2eme
Championnat Team  Arrow 4 participations = 4 titres
Qualifications  Arrow 123 participations = 59 pôles

Champion: GT5 Fantastics, Wec S2(+Team), GTWC(+Team), SGTC(+Team), Multi-catégories, SRBC(+Team), Gran Tourisme, Gran Tourisme S2, TCM S1, TCM S2, Multi-catégories S2, TCM S4, Red Bull Junior, Sun Cup, TCM S5, Vad'Or 2016
2eme: Wec S1, Kart Furieux, Constructeurs, TCM S3


avatar
Mathurin
Administrateur
Administrateur

PSN : MP
Contrôleur : Gamester, DFGT, T300 RS
Cockpits : GT Omega Racing
Jeux PS4 : Project Cars, Drive Club, TTR, Dirt Rally, Gran Turismo Sport
Jeux PS3 : GT5, GT6, Dirt, Grid, Ferrari Challenge
Messages : 42593
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 130
Localisation : Fukushima

https://www.youtube.com/channel/UCf1J4pzfo0NMo0gvCmg2L9g

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par guy3865 le Mar 18 Avr - 20:58

vivement en effet ..... vivement LE MANS 2017

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 34384
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par guy3865 le Mar 2 Mai - 9:57

source Motorsport.com du 02/05/2017

Toyota sur deux fronts dans les Ardennes belges



Pour la première fois de son Histoire en FIA WEC, Toyota alignera trois voitures à Spa-Francorchamps, sans mettre ses œufs dans le même panier.

Victorieux à Silverstone il y a bientôt trois semaines, Anthony Davidson, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima entendent confirmer à Spa-Francorchamps le week-end prochain. Le défi proposé sera totalement différent, et il s'agira d'une nouvelle confrontation face à des Porsche munies d'un kit aéro typé Le Mans, quand les Toyota "titulaires" en WEC poursuivront leur campagne avec un package doté de forts appuis.

"Après la victoire à Silverstone, j'espère que nous pourrons nous battre pour la gagne à nouveau, mais nous nous attendons à une opposition plus dure de la part de Porsche", avertit Davidson, qui n'oublie pas le facteur d'incertitude que peut réserver Spa : "La météo peut être déterminante à Spa. Notre voiture est dans l'ensemble très bonne sur le mouillé, dont nous sommes prêts à tout."

En Grande-Bretagne, le bilan de Toyota avait été terni par les mésaventures du deuxième équipage, pour qui l'accident de José María López avait affecté toutes chances de podium. L'Argentin, qui débute cette année en Endurance, assure que sa confiance n'est pas affectée et qu'il est prêt à repartir au charbon. "J'ai appris beaucoup et gagné de l'expérience importante", souligne-t-il. "Je sais que je suis rapide, et j'apprends vite les autres aspects de la course en Endurance, comme la gestion du trafic."

Troisième voiture, nouveau défi

Mais en fin de semaine, la curiosité sera aussi ailleurs chez Toyota, puisque le constructeur japonais alignera pour la première fois une troisième TS050, la même qui viendra renforcer ses effectifs aux 24 Heures du Mans le mois prochain. Confiée à Stéphane Sarrazin, Nicolas Lapierre et Yuji Kunimoto, elle aura une particularité, et non des moindres : sont kit aéro sera celui pour Le Mans.

Le travail effectué et les données récoltées seront précieuses pour l'équipe japonaise, et l'attention se portera inévitablement sur la comparaison des performances entre cette Toyota et les deux Porsche.

"Comme toujours, j'espère obtenir un bon résultat, mais le plus important pour notre voiture ce week-end, c'est de nous préparer correctement pour Le Mans", prévient Sarrazin. "Nous devons récolter beaucoup de données sur cette voiture avec peu d'appui, et ajuster le travail d'équipe puisque c'est notre première course ensemble."

Avec trois voitures en course mais un budget similaire à l'année passée, Toyota fait face à une manche belge cruciale. Le droit à l'erreur ne sera pas vraiment permis, puisqu'en cas de mésaventure, les délais seront très courts pour répondre à un éventuel besoin de pièces de rechanges. "C'est tendu, bien sûr [avec les pièces], mais on le sait depuis qu'on a décidé d'avoir une troisième voiture, on sait que ça va être difficile", admet Pascal Vasselon, directeur technique. "Mais il faut que l'équipe roule à Spa, c'est sûr."

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 34384
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par guy3865 le Sam 6 Mai - 16:44

source Motorsport.com du 06/05/2017

Toyota ne s'attendait pas à des chronos si rapides



Les compteurs se sont affolés en qualifications à Spa-Francorchamps, et le temps au tour le plus rapide s'est avéré bien en-dessous des prévisions de Toyota.

B.D., Spa-Francorchamps - Il y avait un brin d'amertume qui flottait dans le clan Toyota vendredi soir à Spa. Après avoir avancé masqué pendant tout le début du week-end, Porsche s'est emparé de la pole position vendredi après-midi grâce à Neel Jani et André Lotterer, pendant que les plans de Toyota ont été perturbés par des circonstances défavorables.

Si la Toyota #8 n'a pas semblé dans le coup, ce qui fait d'ailleurs l'objet d'analyses en interne pour en comprendre les raisons, les deux autres TS050 Hybrid avaient les moyens de verrouiller la première ligne de la grille de départ. Mais à chaque fois, rien ne s'est passé comme prévu au moment du deuxième run.

"On ne se faisait pas d'illusions sur le fait que les Porsche allaient être proches", reconnaît Pascal Vasselon, directeur technique de Toyota. "On s'attendait à ce qu'ils soient proches, ils l'étaient, mais clairement, on pouvait être en pole avec deux voitures. Kamui [Kobayashi] était en avance de six dixièmes et puis il y a cette ByKolles qui fait un tête-à-queue devant lui, c'est terrible ! Il a failli le percuter. Il est entré dans un mode de protection moteur car il a freiné et accéléré en même temps, il a failli se crasher."

"Et puis la voiture 9, le pauvre Nicolas [Lapierre] était parti pour faire un bon tour, et il y a deux LMP2 qui sortent devant lui. C'est imprévisible. On avait trouvé une fenêtre qui était correcte, mais deux LMP2 qui sortent, on ne peut absolument pas le prévoir. C'est une journée qui aurait pu être très bonne, mais qui se termine un peu en eau de boudin."

Des pneus qui excellent dans la fraîcheur de Spa

Si la pole a échappé au constructeur nippon, compte tenu du système de calcul d'un temps moyen, le chrono le plus rapide a bien été signé par un prototype Toyota, qui plus est celui doté du kit Le Mans. Avec un chrono de 1'53"658, Stéphane Sarrazin a marqué les esprits, démontrant non seulement que lui était loin d'être rouillé, et que les LMP1 2017 avaient contourné les restrictions réglementaires pour gagner en performance autrement.

"52"1 dans le deuxième secteur avec une config Le Mans, c'était impressionnant !" ne cache pas Pascal Vasselon à la lecture des chronos. "Au niveau pur aéro, on n'a pas progressé mais on a regagné le déficit [imposé par le règlement 2017]. Après il y a eu d'autres développements, il y a eu le moteur, donc globalement c'est ce qui fait que les voitures sont plus rapides cette année. Mais du côté purement aéro, on a quasiment tout regagné."

L'autre explication provient de la température fraîche, qui n'a jamais dépassé les 13°C, et qu'affectionnent particulièrement les pneus Michelin en LMP1. De quoi faire la différence par rapport à l'édition 2016 qui s'était déroulée sous une chaleur écrasante.

"Franchement, on s'attendait à faire 1'55, mais 1'53"6, notre meilleur tour, c'est remarquable. C'est impressionnant. On a vu tout de suite, dès le début du week-end, que le grip était bon. Par rapport à l'année dernière il ne faut pas oublier une chose, il y avait 20 degrés de plus. Les pneus n'aiment pas la chaleur. Ce n'est pas complètement une surprise qu'avec un Spa froid on ait plus de grip qu'avec un Spa plus chaud."

Une donnée qu'il faut garder bien en tête, puisque la donne change ce samedi : soleil et ciel bleu font leur première apparition du week-end et le mercure devrait monter davantage tout au long de la journée pour jouer son rôle sur l'exploitation et la dégradation des pneumatiques.

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 34384
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par guy3865 le Sam 6 Mai - 16:46

2ème sujet du jour

source Motorsport.com du 06/05/2017



Le constructeur japonais réfute en bloc la suspicion qui serait née chez Porsche, autour de la légalité contestée du concept aérodynamique utilisé à l'arrière de la TS050 Hybrid.

B.D., Spa-Francorchamps - Il est apparu à Spa-Francorchamps que Porsche aurait demandé une clarification du règlement technique, suspectant Toyota d'être dans l'illégalité sur le plan aérodynamique avec sa TS050 Hybrid. C'est ce qui se passe à l'arrière du prototype nippon qui interrogerait son rival en LMP1.

Rien n'a été officiellement communiqué quant à ce dossier éventuellement ouvert du côté des instances dirigeantes du FIA WEC, mais dans les rangs du constructeur japonais, on affiche une sérénité qui ne doit laisser aucune place au doute. "Je ne peux pas croire à un seul point qui pourrait être mis en doute", assure à Motorsport.com le directeur technique de Toyota, Pascal Vasselon. "Notre voiture est parfaitement légale, il n'y a pas de discussion."

Pascal Vasselon s'appuie notamment sur les procédures d'homologation, qui impliquent des discussions régulières avec la FIA et l'ACO pour vérifier si les concepts aérodynamiques imaginés sont conformes. Pour cette saison, les échanges ont débuté dès juillet 2016.

"Depuis, nous avons eu trois ou quatre réunions, où nous avons montré étape par étape ce que nous faisions", ajoute le Français. "Donc quand la date finale d'homologation est arrivée, la FIA et l'ACO n'ont eu aucune surprise. Nous discutons déjà actuellement de la légalité de notre concept pour l'année prochaine."

Chez Toyota, on assure ignorer quel concept est précisément remis en cause par Porsche, mais on y voit le fruit d'une concurrence rude, qui prouve que le travail effectué pour se hisser au niveau du constructeur allemand porte ses fruits. "Quand des choses comme ça arrivent, c'est généralement une bonne nouvelle, car ça veut dire que nous avons fait du bon travail", estime Vasselon.

Ces derniers jours, on a pu entendre parler de la suspicion de Porsche quant à l'utilisation d'un double diffuseur, mais Pascal Vasselon a balayé cette possibilité d'un revers de main.

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 34384
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Toyota (2017)

Message par guy3865 le Mer 14 Juin - 17:12

source Motorsport.com du 14/06/2017

Toyota : "On a un problème agréable à gérer : on est favoris"



À l'heure des premiers essais des 24 Heures du Mans, Toyota peut difficilement se débarrasser d'une étiquette de favori désormais assumée, et également affublée par Porsche.

B.D., Le Mans - L'attente va bientôt prendre fin. Après un premier aperçu lors de la Journée Test il y a dix jours, Porsche et Toyota reprennent la piste au Mans ce mercredi. Les deux mastodontes du LMP1 ont dix heures de roulage devant eux ; six aujourd'hui, quatre demain. Le match des qualifications débutera à 22 heures, avec la prudence de mise, tant la place sur la grille de départ au Mans reste finalement anecdotique pour la course.

C'est avec trois TS050 Hybrid aux trois premières places que l'on a laissé Toyota au soir de la Journée Test, avec près de trois secondes d'avance sur la première Porsche. Suffisant pour faire du constructeur japonais, en quête de repentance après le cruel destin de l'édition de 2016, le favori de cette 85e édition ?

"Ça ne peut que bien se présenter", ne cache pas le directeur technique Pascal Vasselon auprès de Motorsport.com. "On a un problème agréable à gérer, c'est que l'on est favoris. On a travaillé pour ça, donc on ne va pas se plaindre. Ceci dit, on ne se fait pas d'illusions : les écarts que l'on a vus lors de la Journée Test ne sont certainement pas représentatifs. On attend Porsche beaucoup plus près de nous. On attend une compétition très, très serrée. Bien sûr, on pense – en tout cas on espère – être compétitifs. Mais on ne sera pas des années-lumière devant Porsche. Pour nous, la pression reste de continuer notre programme comme si on était deux secondes derrière."

Le record ? "Ça ne sert à rien"

La question que tout le monde se pose avant les qualifications, c'est se savoir si le record absolu de la piste tombera. Personne ne s'en cache, la Toyota en a les moyens. Encore faut-il que les conditions soient réunies, notamment sur le plan météorologique : un orage peut venir gâcher l'opportunité, mais trop de chaleur également, en raison de la fenêtre d'exploitation des pneumatiques Michelin.

"En regardant les temps de la Journée Test, c'est possible de battre le record", admet Pascal Vasselon. "Ça ne va pas être un objectif, car ça ne sert à rien. Ceci dit, on va vers un temps très chaud et, forcément, le grip des pneus diminue quand il fait chaud. Il y a un certain nombre de facteurs qui rendent ce record possible, mais il y en a d'autres, comme la température de la piste, qui vont être un handicap. Mais ça ne nous préoccupe pas du tout. Il n'y a pas d'objectif à battre le record de la piste."

On a fait un beau tableau excel avec la liste des essais que l'on doit faire !
Pascal Vasselon

Car la priorité sur les deux soirées qui viennent, c'est plus que jamais d'améliorer le comportement de l'auto en vue de la course. Pour la première fois de son histoire moderne au Mans, Toyota dispose de trois équipages pour le faire, ce qui permet de multiplier les angles de travail. "On a des programmes très complémentaires", explique Pascal Vasselon. "C'est l'intérêt des trois voitures. On fait des choses différentes avec chacune des voitures. On a un ensemble de priorités qui ont été distribuées. On a fait un beau tableau excel avec la liste des essais que l'on doit faire, et on a mis des croix sur qui fait quoi !"

Porsche fait profil bas

Un peu plus loin dans la pitlane du Mans, Porsche va s'employer également à la tâche. L'ouvrage est sur le métier dans les rangs de la firme allemande, où là non plus, il n'est nullement question de laisser passer le moindre détail. Entre les deux prototypes de Stuttgart, pas question non plus de mettre ses œufs dans le même panier lors des essais. "On aura un programme un peu différent entre les deux voitures, au niveau du set-up, pour voir les deux stratégies et savoir qui profite de quoi", précise André Lotterer, qui partage le baquet de la #1 avec Neel Jani et Nick Tandy.

L'unique rescapé du programme LMP1 d'Audi n'est en revanche pas dupe quant au niveau de performance de la concurrence. Même si Porsche n'a pas effectué de simulation de qualifications lors de la Journée Test, lui ne s'attend pas à voir la tendance générale s'inverser : "L'écart sera plus ou moins le même, car eux [Toyota] vont passer un cap, et nous allons passer un cap. La tendance est là. Ils ont énormément progressé avec leur voiture et leur concept. Je pense que Toyota a le statut de favori, si on regarde leurs performances, il n'y a pas photo, les chronos le montrent. Quel statut donner à Porsche ? Je ne sais pas."

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 34384
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum