[LMP1] Porsche (2017)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [LMP1] Porsche (2017)

Message par guy3865 le Lun 3 Avr - 15:09

source Motorsport.com du 03/04/2017

Travail de set-up puis simulations de course pour Porsche à Monza



Le constructeur allemand a déroulé le programme qu'il souhaitait lors des deux journées du Prologue.

Grâce au tour effectué par Nicolas Lapierre dimanche en début d'après-midi, c'est Toyota qui a quitté le Prologue avec le meilleur chrono du week-end. Cependant, l'évolution des chronos tout au long des cinq séances a démontré que l'écart avec Porsche était vraisemblablement resserré. Il faudra attendre Silverstone pour en avoir la confirmation, mais le constructeur allemand a pour sa part déroulé le programme qu'il s'était fixé.

Alors que Neel Jani a été le pilote le plus rapide à bord d'une 919 Hybrid (1'31"666), les deux prototypes de Stuttgart ont bouclé un total de 660 tours, soit 3800 kilomètres parcourus avec le kit aéro type Le Mans. Un Prologue qui a fait suite à une simulation réussie de 36 heures sur le Paul Ricard moins d'une semaine plus tôt.

"Nous avions divisé le Prologue en deux phases de test", explique le team principal Andreas Seidl. "Samedi, nous étions concentrés sur le set-up de la voiture, et nous avons réussi à l'améliorer. La pluie en soirée a été un atout, car nous avons pu essayer des modifications dans ces conditions."

"Dimanche, nous avons fait des simulations de course avec les deux voitures afin d'étudier l'usure des pneus et de nous entraîner à des routines spécifiques aux week-ends de course, comme les arrêts au stand."

Pour la première fois de l'année, Porsche et Toyota ont roulé dans les mêmes conditions et avec le même kit aéro, puisque l'équipe japonaise disposait elle aussi de son kit aéro à faibles appuis.

"Les essais ne permettent pas de faire un jugement correct, mais nous verrons certainement une compétition serrée dans chaque type de conditions de piste", estime Seidl. "Pour nous, au niveau de l'équipe, c'est très important de nous sentir absolument prêts pour le début de la saison à Silverstone."

Ce premier affrontement interviendra dans moins de deux semaines maintenant, à l'occasion des 6 Heures de Silverstone. Un événement pour lequel Timo Bernhard, qui partage son baquet avec Brendon Hartley et Earl Bamber, se sent prêt.

"Il y a encore quelques cases à cocher, particulièrement concernant des améliorations pour Le Mans", explique le pilote allemand. "Je pense que nous avons tous pris du plaisir lors de ces journées à Monza : un super environnement, un véritable enthousiasme et de belles choses aussi pendant la séance d'autographes. Globalement, c'était un fantastique événement pour donner le coup d'envoi de la saison WEC."

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 37515
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Porsche (2017)

Message par guy3865 le Lun 10 Avr - 15:37

source Motorsport.com du 10/04/2017

Porsche à Silverstone avec son kit "Le Mans"



Après avoir caché son jeu ces dernières semaines, Porsche a dévoilé son choix de kit aérodynamique pour les 6 Heures de Silverstone, manche d'ouverture de la saison du FIA WEC.

Le week-end prochain, les 919 Hybrid évolueront en Grande-Bretagne avec le kit typé "Le Mans". Il en sera de même à Spa-Francorchamps pour l'ultime répétition générale avant les 24 Heures du Mans. Le kit aéro avec les appuis élevés ne fera donc son apparition qu'à partir des 6 Heures du Nürburgring.

Il s'agit d'une différence d'approche majeure par rapport à Toyota, qui utilisera à Silverstone un kit aéro avec des charges élevées. Le choix du constructeur allemand fait suite au passage de trois à deux kits aérodynamiques par saison en LMP1, nouveauté du règlement 2017. En ce début de saison, la firme de Stuttgart souhaite développer au mieux son kit pour Le Mans.

"Cela signifie avoir peu d'appui, pour bénéficier d'une faible traînée, et ce sera inévitablement un désavantage à Silverstone", reconnaît Andreas Seidl, team principal de Porsche Team. "Après Le Mans en juin, nous doterons la 919 de plus d'appui pour le reste du championnat."

Un kit aéro ne peut faire l'objet que de modifications mineures une fois qu'il a été homologué et utilisé en course une première fois. Porsche s'octroie ainsi la possibilité, en plus de préparer Le Mans, de continuer à travailler sur son kit à appuis élevés pour l'améliorer en vue de la deuxième partie de saison.

Chez Toyota, l'engagement d'une troisième voiture à Spa permettra de conserver le kit à forts appuis sur les deux TS050 Hybrid qui participent à toute la saison, et de monter le kit Le Mans sur le troisième prototype.

"Pour nous, on a clairement économisé le coût du deuxième kit qu'on avait amené l'année dernière au Nürburgring", explique Pascal Vasselon, directeur technique de Toyota. "On est toujours planifiés pour arriver avec un kit à forts appuis à Silverstone. Le kit Le Mans arrive un peu plus tard. Ça amène quelques économies qui sont les bienvenues pour nous."

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 37515
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Porsche (2017)

Message par guy3865 le Dim 16 Avr - 20:36

source Motorsport.com du 15/04/2017

Porsche, dans le dur, entend "mettre la pression" en course



L'équipe allemande n'a pas encore été en mesure de proposer une réelle résistance à Toyota, la faute à un déficit d'appuis alors que la marque concentre ses forces sur les 24 Heures, même si elle n'exclut pas de faire un coup à Silverstone.

Sans surprise, la campagne 2017 de Porsche a commencé de façon très discrète sur le circuit de Silverstone, dans l'ombre de la domination de Toyota, qui semble imbattable en terre anglaise. Pas de quoi effrayer cependant le constructeur Champion du monde en titre, qui assume pleinement le choix de privilégier d'ores et déjà les 24 Heures du Mans, qui auront lieu dans deux mois, en affublant ses prototypes du package dédié au double tour d'horloge.

Dans ces conditions, difficile pour la #1 et la #2 de faire bonne figure sur un tracé doté d'un si grand nombre de courbes rapides que Silverstone. Au moins, les deux 919 Hybrid seront-elles parvenues à assurer le minimum syndical, en monopolisant la deuxième ligne de la grille qui leur était dévolue.

Alors, lorsqu'on l'interroge sur sa relative contre-performance du jour, le pilote de la #1, Neel Jani, fait contre mauvaise fortune bon cœur et affiche son soutien à la doxa appliquée par la marque de Stuttgart. "En raison du faible niveau d'appuis que nous utilisons ici, c'est le maximum que nous puissions faire face à Toyota", constatait ainsi le pilote helvétique à la descente de sa machine.
Objectif Le Mans

Mais Porsche est bien placé pour savoir qu'une course d'Endurance, même d'une durée de "seulement" six heures, peut réserver moult surprises. Gage donc à ses pilotes de tirer le meilleur parti des circonstances et faits de course demain. "Bien sûr, dans une course longue de six heures, beaucoup de choses peuvent arriver", reprend Jani, qui reste concentré sur le Mans. "Mais du point de vue de la performance pure, nous ne nous attendons pas à être en meilleure position demain. C'est très important d'en apprendre plus sur la voiture en vue du Mans."

Il serait donc faux de penser que Porsche a tiré un trait sur ses chances de victoire. Au contraire, le patron de l'équipe, Andreas Seidl, explique qu'un tel résultat était attendu mais que l'objectif reste bien de mettre des bâtons dans les roues des TS050 Hybrid, pour pourquoi pas s'imposer. "Les positions sur la grille, mais aussi l'écart avec les leaders, sont conformes à ce que nous attendions", explique-t-il sans céder le moindre pouce à la panique. "Nous restons focalisés sur la préparation. Nous voulons rester à portée de tir de Toyota et essayer de les mettre sous pression."

La Porsche #2 aurait quant à elle pu espérer mieux que sa quatrième position sur la grille, mais un tour gâché et une mauvaise gestion des gommes ont empêché Brendon Hartley et Timo Bernhard de faire mieux. "En ce qui concerne notre voiture, les qualifications ne se sont pas très bien passées", déplorait le dernier cité après les qualifications, avant de détailler : "J'ai fait une petite erreur lors de mon premier tour et j'ai dû recommencer de nouveau, mais ensuite les pneus avaient passé leur pic [d'adhérence]."

Mais le pilote allemand garde lui aussi espoir pour la course, rappelant la bonne tenue de la #2 lors de la troisième séance d'essais libres. "Nous étions dans le coup lors de nos longs runs, lors des EL3", poursuit-il. "Ce sont des informations importantes en vue de la course. Et il y a des aspects stratégiques qui rentrent en jeu, en plus de la vitesse pure. Nous voulons obtenir le plus de points possibles. Peut-être pouvons-nous même rattraper l'une des deux Toyota."

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 37515
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Porsche (2017)

Message par guy3865 le Lun 17 Avr - 21:16

source Motorsport.com du 17/04/2017

Malgré un package inadapté, Porsche a tenu la dragée haute à Toyota



Disposant de moins d'appuis que leurs homologues nippones, les Porsche ont redoublé d'astuces et multiplié les paris pour contester la victoire à Toyota jusque dans les derniers instants de la course.

Le Championnat du monde d'Endurance avait à peine débuté ce week-end à Silverstone que Porsche concentrait déjà tous ses efforts sur les 24 Heures du Mans, qui auront lieu dans plus de deux mois. Preuve en est, le constructeur de Stuttgart est arrivé en Angleterre avec un kit aéro typé pour la classique mancelle, qui l'excluait d'emblée de la course à la pole position.

Mais pas de celle pour la victoire, alors que les deux 919 Hybrid engagées, et notamment la #2 de l'équipage composé d'Earl Bamber, Timo Bernhard et Brendon Hartley, sont passées tout près de faire un coup pour cette première manche de la saison.

Reléguées à plus d'une seconde en qualifications, les deux voitures allemandes n'ont pas pu prétendre à autre chose que la deuxième ligne de la grille, et voir les deux Toyota s'échapper devant elles au départ. "Comme nous nous y attendions en raison de notre décision d'utiliser un package à faibles appuis aérodynamiques, nous n'avons pas constitué une menace en qualifications", a ainsi confié sans détour Fritz Enzinger, le vice-président du programme LMP1 de Porsche.

Brendon Hartley, qui avait pris le départ à bord de la #2 depuis la quatrième position, n'a pas pris beaucoup de temps pour effacer son retard des qualifications. Trois virages précisément, alors que le pilote néo-zélandais faisait l'extérieur à la #1 aux mains de Neel Jani dans la première boucle. "Le premier tour a été riche en événements, avec ma manœuvre sur Neel à l'extérieur du virage 3", expliquait Hartley après-course. "Il m'a laissé de la place, ce qui est correct. J'ai fait de mon mieux pour rester derrière les Toyota tout en essayant d'économiser un peu de carburant, ce qui aurait pu élargir le champ des possibles pour notre stratégie."

Passé cet échange de positions, les deux Porsche semblaient dès lors promises à subir la loi dictée depuis le début du week-end par les Toyota. Mais l'arrivée de la pluie par intermittence et d'une rupture de la barre antiroulis à l'arrière du prototype japonais #7 a fait jaillir une lueur d'espoir dans le clan germanique.

Le pari des pneus intermédiaires

Porsche a d'ailleurs bien cru tenir sa première victoire à la régulière à Silverstone, après celle obtenue sur tapis vert suite au déclassement d'Audi l'an passé. Après le gros accident de José María López qui a exclu la Toyota #7 de la tête peu après la mi-course, la Porsche #2 s'en est emparé en tentant le coup des pneus intermédiaires, plus adaptés aux différents niveaux d'adhérence proposés par le tracé anglais.

Un leadership que la #2 a conservé jusque dans la dernière demi-heure et son dernier arrêt au stand, qui a conditionné le scénario ahurissant de la fin de course. Avec une minute d'avance, Brendon Hartley a donc fait le choix de se contenter que du ravitaillement en carburant lors de ce dernier pitstop, et de ne pas chausser de gommes neuves pour pouvoir rester en tête à la sortie des stands face à la Toyota #8 rescapée (rappelons que le règlement interdit de faire le plein et de changer de pneus en même temps).

Un pari qui a semblé être gagnant dans un premier temps, le kiwi s'extirpant des stands avec huit petites secondes d'avance sur Sébastien Buemi ! Mais avec une charge aéro plus importante et des pneus frais, l'Helvète a fondu sur son adversaire néo-zélandais, pour le déposséder de la victoire à 12 minutes de la fin au prix d'une attaque musclée au freinage, et finalement s'imposer avec un peu plus de six secondes d'avance sous le drapeau à damier. "J'étais de retour dans la voiture pour la fin de course et c'était très serré", confie Hartley. "Nous avons fait un pari à la fin en ne chaussant pas de pneus neufs pour conserver notre position. Buemi a été un peu agressif étant donné qu'il m'aurait passé tôt ou tard, mais nous pouvons tous être contents de cette deuxième place."

Reste que le faible écart séparant la première Porsche de la Toyota victorieuse était un motif de satisfaction dans les rangs du constructeur allemand, qui ne s'attendait pas à être à pareille fête. "Nous sommes heureux de nos deuxième et troisième places aujourd'hui, avec un si faible écart comparé aux vainqueurs", reprend Enzinger. "Nous avons désormais passé la course la plus difficile compte tenu de notre package à faibles appuis aérodynamiques. Nous sommes vraiment impatients d'être à la prochaine course, à Spa-Francorchamps."

Bien que le Tourist Trophy lui ait cette année échappé, Porsche peut aussi se satisfaire de placer ses deux prototypes sur le podium, et de prendre les commandes du championnat constructeurs, avec 33 points contre 26,5 à Toyota.

Avec les 6 Heures de Spa en ligne de mire, sur un circuit qui devrait davantage convenir aux spécificités de sa voiture, l'équipe allemande peut se montrer optimiste pour la suite de la saison. En attendant Le Mans.

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 37515
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Porsche (2017)

Message par guy3865 le Lun 1 Mai - 17:41

source Motoirsport.com du 01/05/2017

Porsche cherchera le meilleur compromis à Spa



Avec un package typé Le Mans, Porsche devra trouver les bons réglages à Spa-Francorchamps, face à une armada Toyota pour la première fois constituée de trois voitures.

En tenant tête à Toyota lors de la manche d'ouverture à Silverstone, Porsche a emmagasiné beaucoup de confiance. Car sur le tracé britannique, les 919 Hybrid n'étaient pas destinées à jouer la victoire, compte tenu du kit aéro type "Le Mans" qu'elles utilisaient, pendant que les protos nippons étaient dotés de davantage d'appui.

À Spa-Francorchamps, le constructeur allemand conservera son kit à faible appui, toujours dans l'optique de préparer les 24 Heures du Mans et de réserver l'introduction d'un second kit pour la deuxième partie de saison. Sur un tracé où les lignes droites sont nombreuses, la 919 devrait être plus à l'aise, mais les caractéristiques du toboggan des Ardennes proposent également un deuxième secteur plus complexe.

"Le circuit vallonné de Spa offre une grande variété d'exigences, qui nécessitent toujours de trouver des compromis", explique Andreas Seidl, team principal de Porsche. "Il faut se couper en deux pour créer un set-up qui convient aux longues portions à fond mais qui permet aussi aux pilotes de manier la voiture dans le secteur sinueux du milieu."

"Concernant l'aérodynamique, en raison du règlement, nous sommes moins flexibles qu'en 2016, mais je vois la 919 Hybrid comme étant bien armée dans ce domaine. En matière de fiabilité et d'effort collectif, Silverstone était de premier ordre. Nous voulons maintenant réaliser une autre performance sans faute à Spa."

Porsche n'a jamais gagné à Spa en WEC

Jamais depuis 2014, année de son retour en LMP1, Porsche ne s'est imposé à Spa-Francorchamps. La concurrence d'Audi y a souvent été farouche, mais cette saison, la catégorie se résume à un duel face à Toyota, qui engagera sa troisième voiture pour préparer Le Mans. Les conditions météorologiques peuvent également jouer un rôle déterminant, même si la pluie est pour le moment attendue pour le début de week-end mais pas forcément pour la course.

"Je pense que nous pouvons vraiment être impatients d'aller à Spa", assure toutefois Neel Jani, qui partage le baquet de la #1 avec André Lotterer et Nick Tandy. "Notre performance à Silverstone était très encourageante, compte tenu du fait que nous roulions avec notre kit aéro type Le Mans. À Spa, il sera plus adapté pour les longues portions à haute vitesse dans le premier et le troisième secteurs. Pour le deuxième secteur sinueux, avoir plus d'appui serait mieux, mais il reste à voir combien de temps nous perdrons par rapport aux autres. L'autre aspect, c'est la météo : s'il pleut beaucoup, je vois l'avantage aller à Toyota."

Vainqueur au Mans en 2015, Tandy avait roulé à Spa la même année en LMP1 pour se préparer à son "one-shot" manceau. Il se souvient particulièrement d'un endroit où peut se faire la différence.

"Les portions amusantes pour moi se trouvent dans le deuxième secteur, sinueux, mais j'aime aussi le dernier secteur, quand on arrive à haute vitesse et qu'il faut composer avec les vibreurs à la très serrée chicane de l'arrêt de bus", précise-t-il. "C'est un endroit où un pilote et un bon travail de set-up avec les ingénieurs peuvent faire une vraie différence."

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 37515
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Porsche (2017)

Message par guy3865 le Lun 8 Mai - 10:03

source Motorsport.com du 07/05/2017

Porsche a lutté contre les éléments à Spa



Après avoir décroché la pole position, Porsche a eu plus de mal à s'opposer à Toyota à Spa-Francorchamps, payant son choix de conserver le kit aéro Le Mans en ce début de championnat.

Avec son choix d'utiliser le kit Le Mans en début de saison, Porsche savait devoir limiter les dégâts à Spa-Francorchamps comme à Silverstone il y a trois semaines. En décrochant la pole position, le constructeur allemand pensait même pouvoir mieux faire, mais la supériorité des Toyota était trop importante sur le toboggan des Ardennes.

Derrière le doublé de l'équipe japonaise, Porsche a placé ses deux 919 Hybrid pour prendre de gros points en attendant la suite. Mais la lutte aurait pu être plus serrée sans les mésaventures rencontrées par l'équipage de la #2.

"Une fois encore, les deux voitures terminent sans problème technique et prennent des points pour le championnat", constate le team principal Andreas Seidl en guise de bilan. "Apparemment, les courses à Spa ne sont pas notre point fort : depuis 2014, nous sommes en pole position chaque année, nous nous n'avons jamais gagné. Avec nos voitures en configuration à faible appui ici, nous ne pouvions pas concurrencer la vitesse des Toyota avec leur kit à fort appui, car notre usure pneumatique était tout simplement trop élevée."

Crevaison et accrochage

"En regardant le temps que nous avons perdu dans les stands en raison de la crevaison, notre performance était correcte", ajoute Seidl. En effet, le trio Hartley-Bernhard-Bamber aurait peut-être pu venir mettre la pression sur les Toyota si une crevaison n'avait pas entravé sa marche en avant, tout comme l'accrochage de Hartley avec l'Alpine d'un certain Romain Dumas avant la dernière heure, nécessitant un changement de museau.

"Les Toyota étaient rapides au départ, et je savais que je partais pour un double relais", précise Hartley. "Avec les températures plus élevées, l'équilibre de la voiture était assez différent des jours précédents. Mais j'ai terminé fort mon premier relais, et j'ai dépassé André [Lotterer] juste avant les arrêts au stand."

"Notre voiture a connu de la malchance quand Earl [Bamber] a eu une crevaison qui nous a retardés et a perturbé notre stratégie. J'étais dans la voiture pour les deux dernières heures. L'équipe a fait un excellent travail, et notre voiture était vraiment forte à la fin. C'est un podium de plus, pas sur la marche que nous voulions, mais nous emmagasinons de la confiance avant d'aller au Mans."

Avant l'affrontement manceau, Porsche a fait mieux que limiter la casse, en restant au contact de Toyota au championnat constructeurs. En revanche, en triomphant à chaque fois avec le même équipage, le constructeur nippon voit le trio Buemi-Davidson-Nakajima se détacher en ce début de saison. Au Mans, la donne changera de nouveau, puisque tous les prototypes seront équipés du kit low-downforce.

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 37515
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Porsche (2017)

Message par guy3865 le Dim 4 Juin - 9:29

source Motorsport.com du 03/06/2017

Porsche, la Journée Test et l'inconnue des pneus



Équipages revus et voitures évoluées, Porsche débarque dans la Sarthe avec deux 919 et autant d'ambitions de victoires face à Toyota. Avant cela, il faudra cependant être efficace à l'occasion de la Journée Test, dimanche.

G.N., Le Mans - Un retour en vainqueur, mais pas vainqueur en titre. Le Britannique Nick Tandy revient au Mans pour la première fois depuis sa victoire, en 2015 avec une LMP1. Cette fois-ci, ce sera au volant de la 919 #1, celle qu'il partage avec André Lotterer, vainqueur en 2014, et Neel Jani, vainqueur en 2016. Une journée test au goût différent pour le pilote anglais. "La première chose qui m'a marqué en arrivant ici, c'était de ne pas voir trois voitures dans les garages. Cette année, elles ne sont que deux."

Le détail de deux années de différence et d'une victoire au général à l'époque, mais qui ne lui font pas oublier ses bons réflexes à l'aube de la journée d'essais. Par rapport à 2015, il l'assure, la 919 est "restée la même, même si elle a évolué en 2015, en 2016, et maintenant en 2017". Un terrain connu mais quelques inconnues cependant, notamment sur les pneus et ce nouveau règlement.

La 919 reste la même, même si elle a évolué.
Nick Tandy

"Premièrement, nous devons évaluer les pneus pour la course. Nous devons trouver une fenêtre de fonctionnement pour les pneus. Ensuite, dans l'après-midi, nous allons essayer de voir comment la dégradation des pneus évolue. Mais globalement, nous allons travailler sur les réglages généraux de la voiture." Il insiste néanmoins : "C'est une journée assez importante d'un point de vue des pneus."

Son équipier André Lotterer, qui fait sa première chez Porsche au Mans, acquiesce. Cette Journée Test a d'abord "un intérêt de familiarisation pour tous les pilotes", explique l'ancien pilote Audi. "Puis éventuellement, on va ajuster l’équilibre de la voiture, voir si tout va bien. Après, on va essayer de faire plusieurs relais sur les pneus et tester plusieurs configurations qu’on a en tête, puis voir le résultat. Sur cette journée, il faut apprendre, voir ce que donnent les nouveaux pneus."

La question des gommes est sur toutes les lèvres. Pourtant, les pilotes l'assurent, contrairement au WEC où les doubles relais et la gestion sont des notions obligatoires, pour Le Mans, la situation est plus agréable. "Là, ça ne devrait pas être trop différent de ce qu’on avait par le passé, a priori. Le but, c’est toujours plus ou moins le même. Normalement, avec ce qu’on fait en WEC, on essaie de plus en plus pousser les pneus à avoir un meilleur niveau de performance sur un double relais. Avant, on ne se posait pas trop de questions, on faisait des relais uniques."

"Ça va aller vite"

La question de la performance arrive aussi. André Lotterer, chasseur de pole par excellence, pense avoir une idée du rythme : "Par rapport aux autres années, je pense que ça va aller vite. Je ne sais pas si on va pouvoir battre les temps de 2015. Mais c’est sûr que ce sera en dessous des 3'20 ; je ne sais pas si ça va aller en 3'16."

Il prend en référence la situation de Spa-Francorchamps, il y a un mois. : "C’est surprenant les temps qu’on avait fait à Spa : sur un tour en qualifs, les pneus arrivent vraiment à avoir un niveau de performance exceptionnel sur un tour, donc ça influence pas mal les chronos, ce qui n’est pas trop le cas ici au Mans."

Néanmoins, ce dimanche de test ne sera pas une journée tranquille. Nick Tandy s'y attend, même si c'est le juste retour des choses de son officialisation en LMP1, après une année de GT. "On va avoir du boulot, mais c'est super d'être de retour. Conduire une LMP1 sur ce circuit n'est comparable à rien d'autre. Les voitures sont si rapides, le circuit tellement prenant."

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 37515
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Porsche (2017)

Message par guy3865 le Jeu 15 Juin - 17:57

source Motorsport.com du 15/06/2017

Quand l'ombre d'un départ de Porsche plane sur Le Mans...



L'heure est à l'affrontement en piste entre Porsche et Toyota, mais le souci de l'avenir occupe également beaucoup les esprits dans un paddock des 24 Heures du Mans qui a déjà perdu quatre anneaux.

B.D., Le Mans - La semaine mancelle bat son plein sur le Circuit des 24 Heures, où le duel au sommet entre Porsche et Toyota concentre l'intérêt dans la lutte pour la victoire finale. Les deux constructeurs se retrouvent opposés en l'absence de troisième concurrent, orphelins comme l'ensemble du paddock et du public de la présence d'Audi. Les anneaux de la marque d'Ingolstadt ont disparu de l'environnement sur le circuit, et seuls quelques emblèmes rappellent le passé prestigieux de la marque, dont le monument dressé au centre du village.

Dimanche après-midi, à 15 heures, la 85e édition des 24 Heures du Mans aura sacré son vainqueur. Nul doute que, peu importe de qui il s'agira, cela aura été le fruit d'un beau et long combat, avec toute l'intensité et toute la dramaturgie que peut réserver le double tour d'horloge sarthois. Et après ? Certes le combat se poursuivra durant la deuxième partie de saison du WEC, mais l'avenir sera dans toutes les têtes.

Quel règlement en 2020 ?

Depuis de longs mois, les constructeurs participent à des groupes de travail avec l'ACO et la FIA pour définir les contours de la future réglementation du LMP1. Des constructeurs non engagés dans la catégorie ont également participé à ces discussions plus qu'avancées, qui rendent la traditionnelle conférence de presse de l'ACO, programmée vendredi matin, très attendue. Ce devrait être l'occasion d'avoir une vision plus précise de ce qui attend l'élite de l'Endurance à l'horizon 2020. D'ici-là, on rappellera que la réglementation a été gelée pour conserver la base des prototypes tels qu'on les connaît.

"On connaît déjà les grandes lignes du nouveau règlement. On est juste engagés à ne pas les divulguer", indique Pascal Vasselon, directeur technique de Toyota. En revanche, hors de question pour lui de s'épancher davantage sur la rumeur qui alimente le paddock des 24 Heures du Mans : l'éventualité d'un départ de Porsche en fin de saison, ou en fin d'année prochaine. "Je n'ai pas d'informations directes dans ce sens-là", lâche-t-il quand il est interrogé sur l'éventualité d'un départ de Porsche en fin de saison, ou en fin d'année prochaine.

Pour ce qui est du programme Toyota, le directeur d'équipe Rob Leupen assurait dès le Prologue à Monza que le constructeur nippon était engagé en WEC jusqu'au terme de la saison 2019. Néanmoins, Pascal Vasselon avait nuancé en rappelant que le programme sportif de la marque fonctionnait sur la base d'une "remise en cause" annuelle par les dirigeants.

Porsche ne ferme pas la porte à la Formule E

Du côté du constructeur allemand, on assure être pleinement engagé en Endurance et le team principal Andreas Seidl ne commente pas le sujet autrement qu'en précisant qu'il n'a eu "aucune information" des dirigeants de Porsche faisant état d'un arrêt du programme à plus ou moins court terme. Des précisions sur l'avenir de la marque en LMP1 sont toutefois attendues dans les prochains mois. En attendant, il se dit en coulisses que dans les rangs de l'équipe allemande, nombreux sont ceux qui ne se risqueraient pas à parier sur la présence de Porsche en LMP1 en 2019.

Clairement, l'avenir du plus haut niveau du Mans est à la croisée des chemins, à l'heure où le LMP1 privé, représenté cette année par la seule équipe ByKolles, est amené à se renforcer de plusieurs concurrents dès 2018. Une catégorie qui doit trouver sa place entre un échelon hybride dont on attend les précisions réglementaires, et un LMP2 qui a franchi un cap impressionnant cette saison, avec des chronos au Mans qui auraient placé les plus rapides en pole position de l'édition 2006 face aux Audi. S'il faut comparer ce qui reste comparable, certaines mises en perspective valent parfois plus que de longs discours.

Pour Porsche, le destin pourrait être similaire à celui de son cousin Audi. Également dans le giron Volkswagen, la marque s'intéresse de plus en plus près à la Formule E, où ses dirigeants ont notamment été invités récemment, à Monaco. La discipline de monoplaces 100% électriques manque peut-être encore trop de liberté technique aux yeux de Porsche, mais l'intérêt ne peut pas être nié.

Reste à savoir, dans le plus noir des scénarios, qui serait prêt à constituer la nouvelle garde du LMP1. On sait Peugeot plus ou moins tenté, mais aussi extrêmement exigeant sur les conditions d'accès pour relancer un programme – particulièrement sur le thème de la réduction des coûts. D'autres noms circulent, jusqu'à celui de Ford, dont la stratégie à moyen-long terme reste encore floue. "L'avenir se présente bien, mais je ne suis pas prêt à faire une annonce sur ce qui nous attend peut-être", confiait récemment à Motorsport.com Dave Pericak, directeur de Ford Performance.

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 37515
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Porsche (2017)

Message par guy3865 le Dim 18 Juin - 16:41

source Motorsport.com du 18/06/2017

Avec une seule voiture, Porsche a "pris tous les risques"



Vainqueur de la 85e édition des 24 Heures du Mans, le trio formé par Earl Bamber, Brendon Hartley et Timo Bernhard a salué le travail des mécaniciens dans la soirée de samedi.

B.D., Le Mans - Celui qui aurait parié sur une victoire de la Porsche #2 au Mans ce samedi soir aurait sans doute été pris pour un fou. Et pourtant, Earl Bamber, Brendon Hartley et Timo Bernhard ont réussi l'impensable, profitant d'une hécatombe inattendue en LMP1. Après l'abandon de l'autre 919 Hybrid en fin de matinée, l'équipage est devenu l'unique chance de victoire du constructeur allemand, à quatre heures de l'arrivée.

Des mécaniciens héroïques

Dans une course comme Le Mans, tout faire pour rallier le drapeau à damier est la base du succès. En remettant en ordre de marche le système hybride à l'avant du prototype de Suttgart hier soir, les mécaniciens de Porsche ont posé les jalons, en l'ignorant totalement, du succès de leur équipe. "Ils se sont déchirés pour renvoyer la voiture en piste", ne cache pas Brendon Hartley. "Si ça avait pris cinq minutes de plus, [la victoire] n'aurait peut-être pas été possible. Et aussi, il n'y a pas une éraflure sur cette voiture !"

Le Néo-Zélandais était le seul membre des équipages Porsche LMP1 2017 à n'avoir pas encore remporté au moins une fois la classique mancelle, c'est désormais chose faite. Timo Bernhard, lui, a signé son deuxième succès dans l'épreuve, le premier avec Porsche après celui remporté sous les couleurs d'Audi en 2010.

"Ça peut être la course la plus cruelle ou la plus belle", résume le pilote allemand. "Hier, après quatre heures, ça semblait mal parti, mais les gars ont été tellement rapides pour réparer la voiture, ils ont vraiment accéléré. À la fin, on a vu que chaque tour comptait, chaque seconde était importante pour revenir à la première position."

"On ne peut jamais prédire ce qui va se passer, au final, l'esprit du Mans, c'est de faire la course pied au plancher. C'était notre seule chance. Au début, notre objectif était de marquer les points pour le championnat constructeurs, ensuite nous sommes passés sur les points pour le WEC [pilotes], puis ce matin nous avons réalisé que nous pouvions faire un petit peu plus. Peut-être le podium, et ensuite - malheureusement avec ce qui est arrivé à la voiture sœur et nous pensons à eux – c'est pour cela que nous avons continué à attaquer."

Bamber, Monsieur 100%

Deux victoires, c'est également le total affiché par un Earl Bamber qui a tout du porte-bonheur de Porsche jusqu'à présent. Vainqueur pour sa première participation en LMP1 il y a deux ans, aux côtés de Nico Hülkenberg et Nick Tandy, le troisième homme de la Porsche #2 s'est imposé pour la deuxième fois en autant de tentatives dans la catégorie, lui qui évoluait en GT l'an passé.

"C'est tellement magique de décrocher la victoire pour Porsche aujourd'hui, dans ces circonstances", souligne-t-il au micro de Fox Sports. "C'est ça l'Endurance. Je pilotais au moment où j'ai entendu 'bang', et j'ai pensé que notre course était terminée. J'ai ramené la voiture au stand et les gars ont regardé, nous sommes restés là pendant une heure. Il s'agissait d'abord de se battre pour revenir dans le top 5, puis c'est devenu un objectif de podium, et ce podium est devenu victoire."

"Nous comptions les secondes, à quelques heures de la fin ça semblait se dessiner pour passer ou non dans le dernier tour. C'était incroyablement intense dans les stands et nous étions en permanence à fond. C'était une course sprint quand nous avons dû remonter, nous n'avions rien à perdre. Nous avons pris tous les risques et nous avons été récompensés."

"Je ne peux pas le croire, gagner avec mon ami d'enfance Brendon, c'est incroyable. Nous avions tous les deux sept ans et il m'a appris à piloter."

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 37515
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Porsche (2017)

Message par guy3865 le Dim 18 Juin - 17:50

source Motorsport.com du 18/06/2017

Une Porsche #1 cajolée, en vain



Au Mans, la voiture tenante du titre a longtemps semblé bien partie pour conserver sa couronne. Jusqu'à ce qu'un problème moteur ne stoppe le rêve en fin de matinée, dimanche.

B.D., Le Mans - Alors qu'on la pensait dévolue à la victoire, seule en tête devant un peloton de LMP2 suite à l'hécatombe qui avait affecté Toyota, la Porsche #1 a logiquement fait l'objet du plus grand soin de la part des stratèges allemands. Avant même la mi-course, la consigne était ainsi très claire pour l'équipage Jani-Lotterer-Tandy : ne pas prendre de risques inutiles et ne pas piloter à la limite.

"Nous pilotions vraiment de manière conservatrice, mais soudainement, la pression d'huile a chuté", raconte André Lotterer, qui a eu le malheur d'être celui contraint d'abandonner la 919 Hybrid dans les Hunaudières. "Abandonner de cette manière, c'est dur, mais c'est Le Mans."

Piloter avec précaution s'est révélé presque anxiogène pour le trio, qui avait sans doute une pression plus forte sur les épaules du fait de cette position d'archi favori jusqu'au milieu de la matinée. "Nous avons essayé de prendre soin de la voiture pour l'amener au bout, mais ça n'a pas été le cas", déplore Neel Jani. "Mentalement, les relais étaient plutôt durs de toute façon, car quand on n'attaque pas à la limite, il y a trop de choses qui vous viennent à l'esprit. L'année dernière, nous avions eu la chance avec nous, mais cette année, ce n'était pas le cas."

Vainqueur en 2015 pour sa première participation en LMP1, Nick Tandy n'a pas pris le même plaisir cette année, et garde lui aussi en mémoire des relais délicats à gérer sur cette édition. "Il y a eu tellement d'incidents dans cette course, c'est incroyable", souligne-t-il. "Il y avait beaucoup de débris sur la piste, c'était dur d'essayer de prendre soin de la voiture et d'éviter les crevaisons, par exemple. J'ai entendu des bruits étranges dans la voiture, comme jamais auparavant, et tout semblait OK."

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 37515
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Porsche (2017)

Message par guy3865 le Jeu 20 Juil - 7:47

source Motorsport.com du 15/07/2017

Porsche décidera "avant la fin du mois" de quitter ou non le LMP1



Porsche a révélé qu'une décision serait prise avant la fin du mois quant à l'avenir de son programme LMP1 en FIA WEC.

La rumeur entourant un possible départ du constructeur allemand grossit depuis plusieurs semaines, et a notamment beaucoup fait parler en marge des 24 Heures du Mans, le mois dernier. Dans ce contexte, le team principal de Porsche a confié dans le paddock du Nürburgring qu'il ne faudrait plus patienter longtemps pour en savoir plus. "Nous prendrons une décision avant la fin du mois de juillet", a fait savoir Andreas Seidl. L'Allemand a toutefois refusé de s'épancher davantage sur ce sujet majeur, rappelant que la concentration était totalement tournée vers ce week-end de course à domicile pour la marque.

Théoriquement, Porsche est engagé en LMP1 jusqu'à la fin de la saison 2018. Après avoir fait son retour en 2014 dans la discipline, le constructeur allemand avait prolongé son implication initiale de trois ans en août 2015. Les spéculations entourant un départ ont gagné en intensité au mois de juin, notamment suite à la présence de dirigeants de Porsche dans le paddock de la Formule E lors des ePrix de Monaco et de Berlin. Outre un possible engagement dans la discipline électrique, Porsche pourrait également lorgner vers la Formule 1 à plus long terme, le règlement moteur de la catégorie reine étant amené à évoluer après 2020.

Quelle incidence pour Toyota ?

La concurrence du LMP1 s'est réduite à deux constructeurs cette année, Porsche et Toyota se retrouvant seuls suite au départ d'Audi en fin d'année dernière. Concernant le constructeur japonais, il est prévu sur le papier qu'il soit présent jusqu'à fin 2019. Du côté des dirigeants nippons, on se refuse à commenter quelle pourrait être l'incidence d'un départ de Porsche sur les plans de la marque.

"Pour le moment, dans la situation que nous connaissons, notre management s'est engagé pour l'année prochaine", a indiqué le directeur technique de Toyota, Pascal Vasselon, avant d'admettre qu'un retrait de Porsche "serait un problème".

"Nous repenserons notre stratégie quand les conditions changeront : je ne peux pas développer davantage sur quelque chose qui n'est pas matérialisé", a-t-il ajouté. "Je ne sais pas quelle serait notre position, mais il est certain que nous avons besoin de concurrents."

Toyota espère voir arriver de nouveaux constructeurs en LMP1 à l'horizon 2020, date à laquelle le nouveau règlement technique, présenté au Mans le mois dernier, entrera vigueur.

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 37515
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Porsche (2017)

Message par Mathurin le Jeu 20 Juil - 17:12

Si Porsche s'en va, j'espère que Toyota aura l'intelligence de faire rouler des Avensis au Mans 2018 pour être sûr de gagner, même seul, ils seraient capable de pas finir encore..

_________________
Palmarès championnats, TCM, courses Scuderia et SGT6Fr :
Like a Star @ heaven 266 courses : 139 victoires / 86x 2eme / 25x 3eme / 250 podiums / 10x 4eme / 3x 5eme / 4x 6eme
Like a Star @ heaven 128 qualifications : 61 poles
Like a Star @ heaven 21 championnats : 16 titres / 5x 2eme
Like a Star @ heaven 4 championnats team : 4 titres

Titres : GT5 Fantastics, Wec S2(+Team), GTWC(+Team), SGTC(+Team), Multi-catégories, SRBC(+Team), Gran Tourisme, Gran Tourisme S2, TCM S1, TCM S2, Multi-catégories S2, TCM S4, Red Bull Junior, Sun Cup, TCM S5, Vad'Or 2016
2eme: Wec S1, Kart Furieux, Constructeurs, TCM S3, TCM S6


avatar
Mathurin
Administrateur
Administrateur

PSN : MP
Contrôleur : Gamester, DFGT, T300 RS
Cockpits : GT Omega Racing
Jeux PS4 : Gran Turismo Sport, Dirt Rally, Project Cars, Drive Club, TTR
Jeux PS3 : GT5 Prologue, GT5, GT6, F1 2010, Dirt, Grid, Ferrari Challenge
Messages : 44503
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 131
Localisation : Fukushima

https://www.youtube.com/channel/UCf1J4pzfo0NMo0gvCmg2L9g

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Porsche (2017)

Message par guy3865 le Jeu 20 Juil - 17:20

c'est justement ce que je me suis dis en lisant cet article avant de le mettre ... tout n'est pas joué tant que le drapeau à damiers n'est pas abaissé !!!

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 37515
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Porsche (2017)

Message par Mathurin le Jeu 20 Juil - 20:10

Eh oui !

Bon, on va finir par renommer le LMP2 en LMP1 !

_________________
Palmarès championnats, TCM, courses Scuderia et SGT6Fr :
Like a Star @ heaven 266 courses : 139 victoires / 86x 2eme / 25x 3eme / 250 podiums / 10x 4eme / 3x 5eme / 4x 6eme
Like a Star @ heaven 128 qualifications : 61 poles
Like a Star @ heaven 21 championnats : 16 titres / 5x 2eme
Like a Star @ heaven 4 championnats team : 4 titres

Titres : GT5 Fantastics, Wec S2(+Team), GTWC(+Team), SGTC(+Team), Multi-catégories, SRBC(+Team), Gran Tourisme, Gran Tourisme S2, TCM S1, TCM S2, Multi-catégories S2, TCM S4, Red Bull Junior, Sun Cup, TCM S5, Vad'Or 2016
2eme: Wec S1, Kart Furieux, Constructeurs, TCM S3, TCM S6


avatar
Mathurin
Administrateur
Administrateur

PSN : MP
Contrôleur : Gamester, DFGT, T300 RS
Cockpits : GT Omega Racing
Jeux PS4 : Gran Turismo Sport, Dirt Rally, Project Cars, Drive Club, TTR
Jeux PS3 : GT5 Prologue, GT5, GT6, F1 2010, Dirt, Grid, Ferrari Challenge
Messages : 44503
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 131
Localisation : Fukushima

https://www.youtube.com/channel/UCf1J4pzfo0NMo0gvCmg2L9g

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Porsche (2017)

Message par guy3865 le Jeu 20 Juil - 21:06

et le combat LMP1 cessa faute de combattants !!!

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 37515
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: [LMP1] Porsche (2017)

Message par guy3865 le Ven 28 Juil - 7:48

source Motorsport.com du 28/07/2017

Porsche officialise son retrait du LMP1 pour la Formule E



Il n'y aura plus de Porsche en LMP1 la saison prochaine. Le constructeur allemand a officialisé son retrait de la catégorie et va ranger ses 919 Hybrid au musée, pour préparer son arrivée en Formule E.

Le couperet est tombé. Soupçonné depuis quelques semaines, redouté depuis les 24 Heures du Mans, le coup fatal a été porté. En marge des 6 Heures du Nürburgring, Porsche Team avait promis de prendre une décision avant la fin du mois. C'est mercredi soir que le conseil d'administration du groupe Volkswagen a approuvé l'arrêt du programme LMP1 de Porsche. Présent parmi l'élite de l'Endurance, le constructeur allemand baissera le rideau sur ses deux 919 Hybrid dès l'issue de la saison en cours, laissant Toyota seul dans cette catégorie en FIA WEC.

Quelques mois seulement après le retrait d'Audi, cette annonce est un choc même si elle était de plus en plus anticipée, comme nous l'évoquions sur Motorsport.com dès les 24 Heures du Mans. Revenu en Endurance en 2014, Porsche n'avait pas tardé à devenir la référence en disposant d'un budget colossal, tel qu'exigé pour réussir en LMP1. Le constructeur allemand a ainsi remporté les trois dernières éditions des 24 Heures du Mans, ainsi que les deux derniers titres mondiaux, tandis qu'il occupe la tête du championnat 2017 avant de basculer dans la deuxième partie de saison.

Porsche restera impliqué en WEC à travers son programme d'usine en GTE, où certains pilotes trouveront peut-être refuge. En attendant, ils sont potentiellement six à risquer de vivre le même sort que les pilotes Audi en fin d'année dernière : Earl Bamber, Timo Bernhard, Brendon Hartley, Neel Jani, Nick Tandy et André Lotterer, seul rescapé de l'aventure de la marque aux anneaux en LMP1 cette saison.

Le retrait de Porsche est en tout cas un coup très dur porté au WEC et au LMP1, dont le règlement technique avait été gelé en fin d'année dernière dans le contexte du départ d'Audi et pour tenter d'apporter des garanties aux deux constructeurs engagés. Par ailleurs, le règlement 2020 a été présenté en juin dernier, avec l'intention d'attirer de nouveaux arrivants. Au milieu des interrogations, il s'agit vraisemblablement d'une véritable nécessité, à moins que l'avenir de la catégorie ne prenne une tournure différente suite à l'annonce fracassante faite aujourd'hui. Quant à Toyota, le constructeur pourrait revoir ses plans suite à cette annonce de son rival.

De son côté, Porsche n'avait pas caché son intérêt croissant pour la Formule E, et à l'instar de Mercedes-Benz en début de semaine, le constructeur allemand a choisi de s'engager dans la discipline 100% électrique de la FIA. La date d'entrée est d'ailleurs la même : 2019.

"Entrer en Formule E et réussir dans cette catégorie est une issue logique pour notre programme de voiture de route Mission E", justifie Michael Steiner, membre de la direction de Porsche. "La liberté grandissante pour ces développements technologiques rend la Formule E attractive pour nous. La Formule E est l'environnement de compétition ultime pour mener plus loin le développement haute performance de véhicules dans des domaines qui respectent l'environnement et qui sont efficients et viables."

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 37515
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum