24 Heures du Mans 2017

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par guy3865 le Mar 13 Juin - 14:28

source Motorsport.com du 13/06/2017

Dans la peau d'un pilote : la nuit au Mans




Tristan Gommendy prend cette année son 8e départ aux 24 Heures du Mans, avec le Jackie Chan DC Racing By Jota, en LMP2. Il fera équipe avec Alex Brundle et David Cheng. Avant le Jour J, il raconte à Motorsport.com les particularités de l'épreuve.

La nuit au Mans, c'est quelque chose qui se prépare toute la semaine avant. Il y a la nuit, d'une part, mais il y a aussi le lever du jour.

Il est très important de s'y préparer dans la semaine avant Le Mans, avec à minima deux à trois très bonnes nuits. C'est très important, ça fait une grosse différence. On a beau prendre des produits énergisants, essayer de récupérer, avoir un timing bien établi pendant la nuit pour manger, pour se reposer, ça ne remplace pas les bonnes nuits de sommeil pendant la semaine. C'est la première chose.

Après, il y a pas mal de différences avec le fait de prendre le volant en pleine nuit ou de le prendre vers 21 heures, pendant deux ou trois heures, rentrer dans la nuit petit à petit. Je trouve que c'est un moment qui peut être super sympa, le moment entre 21 heures et minuit ; c'est extraordinaire, car on a connu le jour, on voit la tombée de la nuit et on finit son relais en pleine nuit. Là, c'est très sympa. En plus, il y a un côté presque un peu plus facile, car on est rôdé, on a les repères du jour, la nuit est tombée petit à petit et on a gardé ces repères-là. Généralement, lorsque l'on roule à la tombée de la nuit, on arrive à ne pas du tout avoir une baisse du rythme, qui est vraiment aussi bon, voire excellent. Ce n'est pas pareil que prendre le volant à 23 heures ou à minuit, une heure du matin, où il faut attaquer le premier tour en étant complètement dans la nuit, alors que le relais d'avant on était en plein jour. Il faut réussir à se mettre des repères ou à se caler très, très vite, et c'est un petit peu plus difficile.

La fatigue réelle, importante, elle se présente très rarement pendant la nuit. On ne peut pas dire que le facteur fatigue rentre en ligne de compte à ce moment-là, surtout avec l'adrénaline. Il peut y avoir une différence au petit matin, entre 5 heures et 8 heures − et c'est là que les erreurs se font. L'année dernière, on s'en est clairement rendu compte avec toutes les erreurs et tous les crashs en LMP2 au petit matin, même en tête de la course, avec pas mal de rebondissements.

Il y a la petite angoisse de se dire : Je vais dormir, est-ce que ça va me porter la poisse ?

Tristan Gommendy

Gérer son sommeil pendant l'épreuve, c'est le plus difficile. Il n'y a pas de règle, ça dépend beaucoup de chacun. Certains sont capables de s'endormir sur le coin d'une table en deux secondes, d'autres n'y arrivent pas. C'est vraiment à chacun de trouver son rythme.

Généralement, pour une première participation aux 24 Heures, c'est très rare que le pilote parvienne à dormir. C'est un tel bonheur, et on est tellement anxieux, que l'on a peur de s'endormir, de se réveiller et que la voiture ne roule plus. C'est idiot mais c'est un petit stress qu'il existe souvent. Il y a la petite angoisse de se dire : "Je vais dormir, est-ce que ça va me porter la poisse ? Est-ce que, quand je vais me réveiller, la voiture va être en panne ? Est-ce que tout va bien se passer ?"

On a parfois du mal à s'extraire complètement et à trouver le sommeil, car on n'a généralement que trois ou quatre heures devant nous. Il faut réussir, dans ce laps de temps-là, à sortir de la voiture, se changer, préparer ses affaires pour le prochain relais, aller au kiné, manger, aller dans le motorhome et trouver le sommeil. Le temps passe très vite et ce n'est pas si évident que ça de trouver le sommeil. Car quand on arrive à s'allonger, il ne reste généralement plus beaucoup de temps. Il faut réussir à s'endormir rapidement, car sinon il ne reste plus qu'une heure, et là le réveil est un peu rude.

Il faut être très organisé et réussir à trouver le sommeil sans se stresser de trop. Il y en a qui y parviennent et d'autres pas. J'y arrive de mieux en mieux. Avec les années et l'expérience, on apprend à prendre un peu de recul et, quand on a rendu la voiture, à ne pas stresser pour ce qui va se passer et être un peu plus fataliste : rentrer, manger un bout, se reposer et croiser les doigts. On prend un peu plus de détachement, il y a un peu moins de stress avec l'expérience.

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 39090
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par Mathu le Mar 13 Juin - 16:03

Super Merci


_________________
Palmarès championnats, TCM, courses Scuderia et SGT6Fr :
Like a Star @ heaven 266 courses : 139 victoires / 86x 2eme / 25x 3eme / 250 podiums / 10x 4eme / 3x 5eme / 4x 6eme
Like a Star @ heaven 128 qualifications : 61 poles
Like a Star @ heaven 21 championnats : 16 titres / 5x 2eme
Like a Star @ heaven 4 championnats team : 4 titres

Titres : GT5 Fantastics, Wec S2(+Team), GTWC(+Team), SGTC(+Team), Multi-catégories, SRBC(+Team), Gran Tourisme, Gran Tourisme S2, TCM S1, TCM S2, Multi-catégories S2, TCM S4, Red Bull Junior, Sun Cup, TCM S5, Vad'Or 2016
2eme: Wec S1, Kart Furieux, Constructeurs, TCM S3, TCM S6


avatar
Mathu
Administrateur
Administrateur

PSN : MP
Contrôleur : Gamester, DFGT, T300 RS
Cockpits : GT Omega Racing
Jeux PS4 : Gran Turismo Sport, Dirt Rally, Project Cars, Drive Club, TTR
Jeux PS3 : GT5 Prologue, GT5, GT6, F1 2010, Dirt, Grid, Ferrari Challenge
Messages : 45732
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 131
Localisation : Fukushima

https://www.youtube.com/channel/UCf1J4pzfo0NMo0gvCmg2L9g

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par guy3865 le Mar 13 Juin - 20:39

je trouve qu'il n'y en a pas assez de ces articles ... je suis certain qu'il y en a en réserve .... on pourrait écrire des tonnes de trucs sur cette course !!mais bon c'est extra de déjà lire ce qu'on nous donne ....

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 39090
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par guy3865 le Mer 14 Juin - 13:20

source Motorsport.com du 14/06/2017

Dallara, une vitesse de pointe impressionnante et des questions



Si les prototypes italiens n'ont pas été les plus rapides face au chrono, ils ont été les plus véloces en ligne droite. Une vitesse de pointe élevée, résultante d'un pari de la part du constructeur qui fournit trois équipes.

G.N., Le Mans - S'il est une chose qui a impressionné lors de la Journée Test, c'est la pointe de vitesse des LMP2 en ligne droite. Plus encore, ce sont les prototypes de Dallara qui ont surpris. Avec des pointes à 341 km/h, les prototypes italiens ont atteint des vitesses impressionnantes.

Notamment la Dallara du Cetilar Villorba Corse. Le prototype de l'équipe italienne a été la plus rapide des Dallara, juste derrière les ORECA et la Ligier de United Autosport. Pilotée par Andrea Belicchi, Giorgio Sernagiotto et Roberto Lacorte, le prototype de l'équipe italienne a montré un potentiel intéressant.

"Toutes les LMP2 ici sont vraiment rapides. J'ai eu d'excellentes sensations en conduisant la voiture sur ce circuit", nous explique Andrea Belicchi. "J'ai le sentiment que nous sommes très proches des LMP1 que j'ai pu conduire dans le passé. Nous sommes vraiment satisfaits de notre vitesse max." Il reste encore beaucoup de travail, à l'aube des essais, mais le potentiel semble bien être là. "Bien sûr, nous devons travailler sur le comportement, l'équilibre de la voiture. Nous n'avons jamais roulé sur un circuit comme Le Mans. Nous n'étions pas mauvais à Monza, mais nous avons encore du travail à faire ici."

341 km/h dans les Hunaudières

Surtout, la pointe de vitesse de la voiture a été remarquée. 341 km/h pour la Dallara, soit 11 km/h plus vite que la Toyota la plus rapide, lors de la Journée Test. Bien plus que les LMP1, les Oreca ou Ligier, la Dallara de l'équipe italienne a été la plus rapide en ligne droite. Andrea Belicchi explique l'origine de ces pointes de vitesse impressionnantes: "C'est un choix que Dallara a fait. Celui d'être très rapide dans les lignes droites puisque, quoiqu'il arrive, dans le trafic, on ne peut pas utiliser tous les appuis, puisque, souvent, vous êtes bloqué derrière une GTE. C'est un choix, nous allons voir."

Un parti pris technique que ne partage pas forcément Andrea Belicchi. Le pilote italien préfère des voitures plus sûres, notamment dans le trafic. "Evidemment, d'un point de vue de pilote, vous préférez piloter une voiture sûre, stable dans les virages, dans les freinages. En course auto, c'est toujours une affaire de compromis. Je ne sais pas, peut-être que ce compromis est le meilleur. "

L'avis est partagé par Sergey Sirotkin, qui est engagé sur la Dallara du SMP Racing. Pour le pilote Russe, réserviste chez Renault en F1, "la voiture manquait un peu d'équilibre. De ce que je sais, l'équipe travaille dur pour résoudre ce problème", précise-t-il à notre micro. "L'équilibre aérodynamique est lié au package Dallara, mais l'équilibre mécanique est plus du domaine de l'équipe. Nous verrons comment se comporte le nouveau package aéro et nous essaierons de nous adapter."

Trop de vitesse ?

Jan Lammers, sur la voiture du Racing for Netherlands, voit plutôt cette pointe de vitesse très élevée comme un souci : "La vitesse maximale est trop bonne", confie Jan Lammers à Motorsport.com. "Nous avons pas mal de questions concernant la carrosserie, et cela a à voir avec ce que Dallara peut produire. C'est un peu une situation de dernière minute. Vous avez des choses qui sont dessinées en simulation et qui marchent différemment dans la réalité. L'idéal, c'est que tout fonctionne parfaitement, mais c'est rare."

Selon lui, la situation va probablement évoluer d'ici les essais : "Les gens de Dallara travaillent dur pour venir avec des solutions. Avec le kit low downforce, vous avez un grand nombre de limitations. À l'arrière, vous pouvez ajouter de l'appui, ce qui va entraîner plus de sous-virage. À l'avant, vous ne pouvez pas créer plus d'appui que ce qui a été homologué."

Des évolutions sont donc à attendre, de la part du constructeur italien. Reste à savoir si elles seront suffisantes pour rattraper les ORECA, décidément intouchables depuis le début de saison.

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 39090
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par guy3865 le Mer 14 Juin - 13:36

source Motorsport.com du 14/06/2017

Dans la peau d'un pilote : partager son baquet



Tristan Gommendy prend cette année son 8e départ aux 24 Heures du Mans, avec le Jackie Chan DC Racing By Jota, en LMP2. Il fera équipe avec Alex Brundle et David Cheng. Avant le Jour J, il raconte à Motorsport.com les particularités de l'épreuve.

Le partage de la voiture dépend beaucoup de la relation que l'on peut avoir avec ses équipiers. Il m'est arrivé de faire Le Mans avec des gens que je connaissais peu, et il n'y avait pas d'affectif particulier. Et puis il m'est arrivé de faire Le Mans avec des gens dont j'étais proche. On ne le vit pas du tout de la même manière.

Si on a de l'affectif avec ses équipiers, on a parfois une petite inquiétude, et puis souvent au passage du relais, on a un petit mot gentil ou un geste. Quelque part, ça paraît un peu idiot de dire "Fais gaffe à toi". Il y a quand même un passage de relais, presque solennel. Ça change beaucoup de choses suivant le relationnel que l'on a avec ses équipiers. Mais la plupart du temps, bien évidemment, c'est vraiment bienveillant. Il n'y a pas de règle absolue.

La course, c'est une chose. De toute façon, le profil de la course, on le voit avant, sur le rythme ; on voit à peu près ce que l'on est capable de faire, quelles sont les capacités de la voiture et de l'équipage pour faire un résultat. On s'occupe de ça, on regarde si ça se passe bien, on regarde le rythme, et puis ça doit dérouler.

On a souvent une pensée pour celui qui est dans la voiture quand on n'y est pas.

Tristan Gommendy

On le voit d'une manière sportive, mais c'est une telle aventure qu'il y a quand même toujours ce petit pincement au cœur de se dire : "Est-ce que tout va bien ? Est-ce qu'il n'est pas trop fatigué ?" On a souvent une pensée pour celui qui est dans la voiture quand on n'y est pas. Il y a une ambiance souvent très fraternelle pendant l'épreuve. Parfois, elle n'y est pas avant, elle n'y est plus après. Souvent, elle perdure dans le temps.

Monter ou descendre de la voiture, ce sont deux moments assez forts. Il y en a un avec un énorme sentiment, dans l'hypothèse où ça s'est bien passé, où le job a été fait : un soulagement. Et puis dans l'autre cas, c'est une montée d'adrénaline très, très forte, avec le sentiment inverse, une prise de conscience qu'il y a un énorme travail à faire.

Quand tu montes dans la voiture, ce n'est pas pour une demi-heure, c'est au moins pour deux ou trois heures, donc une grande aventure t'attend. Avec les années, avec l'expérience, on sait qu'il peut se passer beaucoup de choses, bonnes comme mauvaises. Mais quand tu montes dans la voiture, quand c'est à toi, il y a quand même ce sentiment : il y a un gros boulot qui t'attend ! Tu as au départ la petite angoisse de te dire qu'il ne faut pas perdre de temps, qu'il faut être bien concentré sur les harnais, sur tout le protocole qui est mis en place pour ne pas perdre une seconde. Et en même temps, il y a quand même le poids de te dire qu'une fois que tu as mis la première et que tu es parti du box, il y a un gros boulot devant toi !

Il y a ces deux moments. Il y en a un qui est comme l'arrivée d'un marathon, où tu passes ton relais et où ça s'est bien déroulé, tu es soulagé. Et pour l'autre, tu prends le départ du marathon. C'est la conscience du travail à accomplir. Voilà le sentiment quand on monte dans l'auto au Mans, quel que soit le moment, d'ailleurs.

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 39090
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par guy3865 le Mer 14 Juin - 15:22

cet après midi j'en profite pour regarder les essais Le Mans 2017 ..; j’aime bien la synchro des caméras avec les commentateurs ... on est à bord de la Toyota #92 ..le commentateur annonce : 'on est à bord de la Toyota #92, montez le son et savourez" .. et pan dans les 2" qui suivent , on passe dans les stands pour voir autre chose ... ..

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 39090
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par R-ONE_97 le Mer 14 Juin - 16:22

tu regardes ça sur quoi ?

_________________
"Je n'ai rien d'intéressant à dire à mon sujet"
avatar
R-ONE_97
Membre d'honneur
Membre d'honneur

PSN : mikzipp
Contrôleur : Logitech G25
Cockpits : Playseat Evolution
Jeux PS3 : GT5 / GT6 / GRID / WRC 3
Jeux PC : TM utd forever <3
Messages : 7327
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 20

http://www.gt6-france.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par guy3865 le Mer 14 Juin - 16:52

sur EUROSPORT1 en live et çà fait déjà plus de 2h de direct ....

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 39090
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par guy3865 le Mer 14 Juin - 17:18

source Motorsport.com du 14/06/2017

Blessé à la cheville, Lucas Di Grassi forfait pour Le Mans

Engagé sur la Ferrari AF Corse #51, le pilote brésilien Lucas Di Grassi ne prendra pas le départ des 24 Heures du Mans. La raison ? Une blessure à la cheville contractée lors d'un match de football mercredi dernier.

G.N., Le Mans - Décidément, il était écrit quelque part que Lucas Di Grassi ne pourrait prendre le départ des 24 Heures du Mans. Après l'annonce du départ d'Audi, l'an dernier, qui avait compromis les chances du Brésilien, ce dernier avait retrouvé un volant, et pas des moindres, sur l'une des Ferrari 488 GTE d'AF Corse. Engagé aux côtés d'Alessandro Pier Guidi et James Calado, le Brésilien pouvait légitimement viser la victoire au général.

La raison vient d'une blessure à sa cheville, lors d'un match de football avec des amis, a expliqué le champion brésilien auprès de Motorsport.com. Il espérait cependant que cela n'inquiète pas sa préparation pour les 24 Heures du Mans."Il y a de la douleur, mais dans le cockpit, la concentration aide, mais ici dans une Formule E, ce n'est pas si grave parce que nous levons le pied souvent", précisait-il ce week-end, à Berlin. Nous verrons comment c'est dans la Ferrari au Mans, mais ici, ce n'était pas vraiment un problème pour moi."

La preuve, Di Grassi a signé un podium lors du l'e-Prix de Berlin, le week-end dernier, mais n'a pas réussi à passer le test de la sortie du cockpit de sa GTE en moins de sept secondes.

Di Grassi est donc forfait pour cette édition des 24 Heures du Mans, et sera remplacé par l'Italien Michele Rugolo, engagé en Road To Le Mans sur une Ligier JSP3. Ce dernier pourrait prendre le volant de la Ferrari 488 GTE, aux côtés de James Calado et Alessandro Pier Guidi.

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 39090
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par Mathu le Mer 14 Juin - 17:22

@guy3865 a écrit:je trouve qu'il n'y en a pas assez de ces articles ... je suis certain qu'il y en a en réserve .... on pourrait écrire des tonnes de trucs sur cette course !!mais bon c'est extra de déjà lire ce qu'on nous donne ....

Ah oui.. Et puis ils sont pas long à lire, extra

Putain.. Plus de 340 en LMP2... Monstrueux.. Les LMP1 vont en chier en ligne droite.

_________________
Palmarès championnats, TCM, courses Scuderia et SGT6Fr :
Like a Star @ heaven 266 courses : 139 victoires / 86x 2eme / 25x 3eme / 250 podiums / 10x 4eme / 3x 5eme / 4x 6eme
Like a Star @ heaven 128 qualifications : 61 poles
Like a Star @ heaven 21 championnats : 16 titres / 5x 2eme
Like a Star @ heaven 4 championnats team : 4 titres

Titres : GT5 Fantastics, Wec S2(+Team), GTWC(+Team), SGTC(+Team), Multi-catégories, SRBC(+Team), Gran Tourisme, Gran Tourisme S2, TCM S1, TCM S2, Multi-catégories S2, TCM S4, Red Bull Junior, Sun Cup, TCM S5, Vad'Or 2016
2eme: Wec S1, Kart Furieux, Constructeurs, TCM S3, TCM S6


avatar
Mathu
Administrateur
Administrateur

PSN : MP
Contrôleur : Gamester, DFGT, T300 RS
Cockpits : GT Omega Racing
Jeux PS4 : Gran Turismo Sport, Dirt Rally, Project Cars, Drive Club, TTR
Jeux PS3 : GT5 Prologue, GT5, GT6, F1 2010, Dirt, Grid, Ferrari Challenge
Messages : 45732
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 131
Localisation : Fukushima

https://www.youtube.com/channel/UCf1J4pzfo0NMo0gvCmg2L9g

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par guy3865 le Mer 14 Juin - 17:36

oui on le voit bien avec les caméras embarquées ... on a pu voir compteurs LMP1 et LMP2 et c'est effectivement le cas .les LMP2 vont plus vite en ligne droite ..
plus que 90mn d'essais libres et on passe aux qualifs

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 39090
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par R-ONE_97 le Jeu 15 Juin - 0:05

Les qualifications de 22h00 à minuit.


_________________
"Je n'ai rien d'intéressant à dire à mon sujet"
avatar
R-ONE_97
Membre d'honneur
Membre d'honneur

PSN : mikzipp
Contrôleur : Logitech G25
Cockpits : Playseat Evolution
Jeux PS3 : GT5 / GT6 / GRID / WRC 3
Jeux PC : TM utd forever <3
Messages : 7327
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 20

http://www.gt6-france.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par guy3865 le Jeu 15 Juin - 8:25

j'ai enregistré ensuite car j'ai été obligé de partir .. donc là où je me trouvais ensuite il n'y avait pas Eurosport 1 ..je regarderai en soirée les enregistrements !!!

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 39090
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par guy3865 le Jeu 15 Juin - 8:44

source Motorsport.com du 14/06/2017

24 Heures du Mans : records imbattables et records à battre



En 84 éditions, les 24 Heures du Mans ont vu des records s'établir. Certains pour une très longue durée, tandis que d'autres seront plus éphémères.

B.D., Le Mans - Les chiffres ne manquent pas autour de la classique mancelle, mais quelques-uns parlent plus que d'autres et valent parfois mieux que de longs discours. Théâtre de la plus grande course d'Endurance au monde, Le Mans est clairement une terre de records. Petit tour d'horizon des chiffres clés d'une course pas comme les autres.

♦ 5 410,713 km : La distance la plus importante parcourue en 24 Heures. Ce record est la propriété d'Audi et de l'équipage formé par Timo Bernhard, Romain Dumas et Mike Rockenfeller en 2010. À bord de l'Audi R15 TDI+, ils avaient bouclé 397 tours à la moyenne de 225,228 km/h. Cette année-là, ils avaient fait tomber un record vieux de 39 ans. C'est celui qui est le plus à même d'être amélioré car il dépend de très nombreux facteurs, à commencer par la durée totale de neutralisation de la course.

♦ 405 km/h : Il s'agit de la vitesse de pointe la plus élevée sur le circuit. Ce record date de 1988, lorsque Roger Dorchy et sa WM P88 avaient atteint cette vitesse en course sur les Hunaudières. Depuis, la ligne droite de la route de Tours comporte deux ralentisseurs entre le virage du Tertre Rouge et le virage de Mulsanne. Ils sont apparus en 1990.

♦ 18 : Le plus grand nombre de victoires au Mans pour un constructeur, détenu par Porsche. Le constructeur allemand est le double tenant du titre après ses 17e et 18e succès décrochés en 2015 et 2016.

♦ 9 : Le plus grand nombre de victoires au Mans pour un pilote, signé Tom Kristensen (1997, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004, 2005, 2008 et 2013). Sept l'ont été avec Audi, une avec Porsche, une autre avec Bentley.

♦ 5 : Le plus grand nombre de pole positions pour un pilote. Jacky Ickx a signé le meilleur temps des qualifications en 1975, 1978, 1981, 1982 et 1983.

♦ 33 : Henri Pescarolo est le pilote qui compte le plus de participations au Mans, sans compter ses années de présence en tant que constructeur par la suite.

♦ 66 : Le nombre d'années record de participation d'un constructeur. Avec un total de 788 voitures engagées, il est solidement détenu par Porsche, présent au Mans sans interruption depuis 1951, en prototype ou en GT, ou les deux.

♦ 3'16"887 : Signé en 2015 par Neel Jani à bord de la Porsche 919 Hybrid, ce chrono est le temps de référence sur l'actuel circuit des 24 Heures du Mans, soit une moyenne de 249 km/h.

♦ 18,51% : C'est le pourcentage plutôt faible de chances de victoire pour l'équipage qui signe la pole position. Ce fut toutefois le cas l'an passé pour le trio Jani-Lieb-Dumas.

♦ 40,74% : C'est le pourcentage de risques de voir l'équipage auteur de la pole position ne pas terminer la course.

♦ 9 : Soit le record du nombre de podiums consécutifs, appartenant à Emanuele Pirro entre 1999 et 2007, à chaque fois avec Audi.

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 39090
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par guy3865 le Jeu 15 Juin - 8:50

source Motorsport.com du 14/06/2017

EL - Porsche devant Toyota au milieu du casse-tête pneumatique



La Porsche #1 de Jani-Lotterer-Tandy a signé le meilleur chrono de la séance d'essais libres des 24 Heures du Mans, marquée par une forte chaleur et un gros travail à mener sur le plan pneumatique.

B.D., B.V., Le Mans - Difficile de trouver un autre qualificatif à l'attitude de Porsche et Toyota dans cette séance que celui de "studieux". Dans des conditions particulièrement chaudes, avec 31°C dans l'air à 16 heures, les deux cadors du LMP1 n'ont pas chômé à l'occasion des quatres premières heures d'essais libres. Car si tout roulage est précieux sur le tracé non-permanent du Mans, il l'était d'autant plus dans ces conditions qui pourraient être très représentatives de celles attendues en course. Et avec un mercure grimpant autant, la préoccupation se situe inévitablement du côté des pneumatiques. "On est un peu au-dessus de la fenêtre, et on n'a pas de gomme plus dure pour s'adapter à cette chaleur", avait prévenu André Lotterer.

Preuve du travail axé sur le rythme de course, on est également resté loin du chrono de référence établi en 3'18 par Kamui Kobayashi lors de la Journée Test. Les pilotes du constructeur japonais ont été les premiers en action lors de la première demi-heure, mais se "contentant" d'un tour le plus rapide en 3'22"049, signé à bord de la TS050 Hybrid #9. À la mi-séance, on se retrouvait ainsi avec les cinq protos LMP1 d'usine réunis en 3'22. Prometteur, si tel est le rythme de course ce week-end.

Comprendre comment faire tenir la gomme par des températures si élevées a clairement été le point central de la séance. "C'est assez dur aujourd'hui dans la voiture, notamment avec les pneus", commentait Lotterer à sa descente de voiture. "Tout le monde est en difficulté. Nous essayons de trouver le rythme malgré beaucoup de trafic. Le rythme n'est pas encore bon, mais nous y venons."

Kobayashi sonne la charge, Jani répond

En effet, le rythme s'est élevé durant la dernière heure et demie, d'abord avec un 3'21"687 réalisé par Earl Bamber sur la Porsche #2. Ce à quoi a répondu Toyota peu avant les trente dernières minutes de roulage, par l'inévitable Kobayashi, avec un chrono de 3'20"966. Peu de temps après, le Japonais a visiblement testé un peu plus les limites de sa machine, perdant le contrôle à la sortie du raccordement pour un tête-à-queue finalement sans gravité. À noter l'alerte mécanique dès le début de séance sur cette #7, pour ce qui ressemblait fortement à des problèmes de surchauffe des freins à l'avant, sans toutefois perdre trop de temps au box.

Porsche ne s'en est pas laissé conter, reprenant la tête de la feuille des temps par l'intermédiaire de Neel Jani au volant de la 919 Hybrid #1. Toujours détenteur du record absolu du circuit, datant de 2015, le Suisse a coupé la ligne d'arrivée en 3'20"362. Avec la baisse de la température, on ira peut-être plus vite ce soir à l'occasion de la première séance qualificative.

ORECA domine le LMP2

En LMP2, les ORECA ont assis leur domination en début de séance, monopolisant le top 10 après 90 minutes d'essais. Cette hiérarchie s'est confirmée sur l'ensemble de ces essais libres, puisqu'on retrouve neuf ORECA aux avant-postes au drapeau à damier, avec le meilleur temps de la #26 engagée par G-Drive Racing en 3'30"363.

Les Dallara disposaient d'un nouveau package dont les résultats ne semblent pas indiquer qu'il a porté ses fruits, même si l'on ne peut pas tirer de conclusions à partir de l'unique chronomètre.

"La raison pour laquelle nous étions à trois secondes [lors de la Journée Test], c'est parce que nous étions un peu trop rapides en ligne droite et pas assez dans les virages. Pour aujourd'hui, le choix est différent ; nous espérons être compétitifs", commentait Rubens Barrichello, qui pilote la Dallara #29 du Racing Team Nederland, avant la séance.

Trois LMP2 n'ont pas effectué le moindre tour chronométré lors de la première heure : l'ORECA #21 engagée par DragonSpeed, la #22 engagée par G-Drive et l'Alpine #36. Il a même fallu attendre 1h54 pour la première marque temporelle de l'ORECA #22. Ces trois voitures ont toutefois rattrapé leur retard par la suite, en matière de roulage. Quant à la Ligier #49 du team ARC Bratislava, elle est partie à la faute à la sortie de la chicane Dunlop aux mains de Miroslav Konopka. Enfin, la Dallara #47 engagée par Cetilar Villorba Corse est partie à la faute à la sortie de Mulsanne en toute fin de séance, entraînant une longue slow zone.

Ferrari en tête en GTE, Lamy impressionne

Du côté du GTE Pro, c'était plutôt serré entre Ford, Ferrari et Aston Martin. Alors que l'Aston #95 se faisait remarquer par une crevaison avec Richie Stanaway à son volant, c'est un quatuor de Ferrari et d'Aston Martin qui a pris les devants sur la feuille des temps, avec un 3'54"832 de la Ferrari #71 pilotée par Sam Bird. Les Porsche, en revanche, sont complètement en retrait.

"C’est une grande différence au niveau de la vitesse, mais ce n’est pas plus facile de rouler avec une GT ici", déclare Marcel Fässler, ancien pilote Audi LMP1, dont la #64 est restée dans le ventre mou du classement. "Je connais l’équipe Corvette depuis 2009, j’ai déjà roulé ici avec eux. On regarde pour la course, on essaie différentes choses sur la voiture pour être prêts pour samedi. On aimerait gagner ici, c’est clair. C’est le but de Corvette."

En GTE Am, les chronos de la Journée Test ont rapidement été battus : la Corvette #50 de Larbre Compétition a tourné en 3'58"234 dans la première heure. Cette voiture est toutefois partie en tête-à-queue à la sortie des virages Porsche, avec Christian Philippon au volant, et a endommagé le mur de pneus. Par conséquent, elle n'a pu parcourir que 20 tours dans cette séance.

Son temps de référence a ensuite été battu par la Ferrari #60 engagée par Clearwater Racing, avec Hiroki Katoh en 3'57"797. La #60 a toutefois subi une crevaison par la suite avant d'échouer dans les graviers à Mulsanne, à une minute du drapeau à damier.

Enfin, Pedro Lamy a signé un tour canon en 3'56"082 au volant de l'Aston Martin #98, ce qui lui a permis d'aisément prendre la première place du GTE Am en battant la moitié des GTE Pro au passage.




et pour tous les résultats ....===>ICI

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 39090
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par guy3865 le Jeu 15 Juin - 17:46

source Motorsport.com du 14/06/2017

Q1 - Kobayashi place Toyota en pole provisoire



Au terme de la première soirée d'essais, Toyota émerge en tête des qualifications grâce au meilleur chrono signé par Kamui Kobayashi. Avant la grande explication de jeudi soir ?

B.D., Le Mans - Après quatre heures d'essais libres qui ont essentiellement permis de travailler sur la longévité des pneumatiques par forte chaleur, l'heure des qualifications a sonné pour les concurrents des 24 Heures du Mans. En dépit de cette appellation de séance, le temps de piste continue à servir en priorité à se préparer pour la course. Un temps de piste légèrement tronqué pour l'ensemble du plateau, la séance ayant débuté avec 20 minutes de retard en raison d'une réparation de rails de sécurité entre Arnage et les virages Porsche : la conséquence d'un incident survenu durant les essais du Road to Le Mans.

Le premier round du match opposant Porsche à Toyota a eu lieu aussitôt le drapeau vert brandi, avec un Timo Bernhard disposé à profiter immédiatement d'un tour clair. L'Allemand a réussi son pari en battant d'entrée la pole position 2016, et en allant plus vite que le meilleur chrono des 919 Hybrid lors de la Journée Test. Verdict : 3'19"710 sur la ligne de chronométrage. Toyota n'a pas laissé son rival conserver longtemps la meilleure part du gâteau, et c'est une nouvelle fois Kamui Kobayashi qui s'est chargé de faire parler le chrono. Le Japonais a été le premier à tourner en 3'18, se montrant neuf dixièmes plus rapide que Bernhard pour installer la TS050 Hybrid #7 en tête, en 3'18"793.

Le LMP2 sous les 3'30

Du côté du très fourni plateau du LMP2, Ho-Pin Tung a été le premier à se hisser en tête à bord de l'ORECA #38 du Jackie Chan DC Racing, tandis que la voiture sœur a rencontré un problème technique affectant en grande partie sa séance. Quelques instants plus tard, c'est toutefois Jean-Éric Vergne qui est venu signer la pole provisoire de la catégorie, avec un passage en 3'30"847 pour la Manor #24.

D'autres ont connu une première séance nocturne plus animée. C'est notamment le cas d'Éric Trouillet, qui dispute ses premières 24 Heures du Mans avec Graff, et qui a visité le bac à gravier du virage de Mulsanne. "J'étais un petit peu trop optimiste sur la vitesse mini au milieu du virage. Il fallait une première au Mans, maintenant c'est fait, c'est comme ça, je n'en referai plus. J'ai voulu rentrer avec beaucoup de vitesse et sortir fort." Même type de mésaventure pour Konstantins Calko au volant de la Dallara #49 d'ARC Bratislava, tandis qu'une autre Dallara P217, celle du SMP Racing, a vu son roulage écourté par un début d'incendie survenu à Mulsanne, aux mains de Mikhail Aleshin.

Tout s'est agité dans le dernier quart d'heure, avec un temps de référence battu coup sur coup par Bruno Senna sur la Vaillante Rebellion, puis par Matthieu Vaxiviere en 3'29"333 pour le TDS Racing. Un chrono disposant encore d'une marge de progression, sachant qu'Alpine avait tourné en 3'28 lors de la Journée Test.

À quoi joue Ford ?

Pour ce qui est de la hiérarchie du GTE, c'est avant tout la discrétion toujours réelle des Ford GT qui marque les esprits. Pendant ce temps, Aston Martin et Ferrari ont pris le relais de Corvette sur le plan chronométrique, avec une référence en 3'52"117 pour la Vantage #95 de Thiim-Sørensen-Stanaway. Reste que l'étonnante contre-performance des Ford, dans un GTE qui trouve ses fondements dans la BOP, ne peut pas laisser impassible. Le constructeur américain est-il réellement en difficulté, ou continue-t-il de cacher son jeu dans la crainte d'un ultime ajustement des performances entre les qualifications et la course ?

Remplaçant du malheureux Lucas Di Grassi sur la Ferrari #51, l'Italien Michele Rugolo a quant à lui pris ses marques pour se lancer dans le grand bain de cette semaine mancelle qui n'aurait pas vraiment dû être si occupée pour lui ! "J'étais ici pour la course Road to Le Mans en LMP3", raconte-t-il. "C'est absolument inattendu. C'est toujours très spécial de piloter pour Ferrari, particulièrement avec l'équipe d'usine. Il y a beaucoup de pression, en particulier car je n'étais pas préparé pour rouler en GTE. Je dois prendre les choses avec calme."

En LMGTE Am, une autre Aston Martin est toujours à la fête, et il s'agit, comme lors des essais libres, de celle du trio Dalla Lana-Lamy-Lauda.





_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 39090
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par guy3865 le Jeu 15 Juin - 17:52

source Motorsport.com du 15/06/2017

Dans la peau d'un pilote : l'entourage et les proches au Mans



Tristan Gommendy prend cette année son 8e départ aux 24 Heures du Mans, avec le Jackie Chan DC Racing By Jota, en LMP2. Il fera équipe avec Alex Brundle et David Cheng. Avant le Jour J, il raconte à Motorsport.com les particularités de l'épreuve.

À chaque 24 Heures du Mans, j'ai un rituel, mais il n'est pas très sportif ! Il y a un groupe d'amis qui viennent au camping depuis quarante ans et qui ont un certain âge, qui sont amis avec mes parents depuis très, très longtemps. Ce sont des passionnés des 24 Heures du Mans et il y a toujours une à deux fois où je vais le soir dîner avec eux. Je m'extrais et je m'excuse auprès de l'équipe de ne pas rester avec eux, mais il y a toujours un soir dans la semaine où c'est important pour moi de les retrouver et de vivre la course un peu comme un spectateur.

Aller griller la saucisse au camping, c'est le seul rituel que j'ai aux 24 Heures du Mans !
Tristan Gommendy

J'ai toujours la passion de cette épreuve et je trouve que c'est extraordinaire de pouvoir en profiter à un moment donné, de se rendre compte de l'extérieur de ce qu'elle représente, et d'avoir l'opportunité et l'immense privilège de prendre la piste à 350 km/h, de le vivre des deux côtés de la barrière. Pour moi, c'est vraiment important. Souvent c'est le lundi, le mardi ou le jeudi soir après les essais, car le vendredi est un jour off. Aller faire les grillades, aller griller la saucisse au camping, c'est le seul rituel que j'ai aux 24 Heures du Mans, et si je ne le faisais pas, ce ne serait pas une belle édition.

Au-delà de ce moment, mes proches savent, avec l'habitude, que je ne suis pas du tout disponible. Il arrive parfois que des gens de la famille viennent, ils sont là mais je ne les ai pas vus, car je suis concentré. Si les gens viennent pendant les essais libres ou les qualifications, on a un peu de temps dans la journée, mais s'ils viennent le week-end, à partir du vendredi soir, c'est fini. En ce qui me concerne, je suis tellement concentré sur l'épreuve que, je vois parfois des ombres autour de moi, mais la concentration fait que cinq minutes après, si on me demande à qui j'ai parlé, je n'en ai aucune idée !

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 39090
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par guy3865 le Jeu 15 Juin - 18:00

source Motorsport.com du 15/06/2017

Chasse à la pole : à la recherche du tour clair



Deux séances de qualifications attendent les pilotes des 24 Heures du Mans ce jeudi soir, avec comme premier défi, la recherche d'un tour avec le moins de trafic possible. Un véritable défi sur le tracé sarthois.

B.D., Le Mans - La première séance qualificative des 24 Heures du Mans, qui a eu lieu mercredi soir, n'était-elle qu'une mise en bouche ? Tout porte à le croire. Comme l'annonce le pilote Toyota Nicolas Lapierre, "ça devrait aller plus vite aujourd'hui". Sous conditions, bien entendu, à savoir une météo idéale et une séance nocturne qui débute à l'heure. Car le Français est catégorique : selon lui, la chasse à la pole position aura lieu dans la première demi-heure de la deuxième séance, peu après 22 heures. Ce qui n'a pas été le cas hier soir, en raison d'une réparation de rails de sécurité qui a retardé le programme.

"D'habitude, tout le monde part dès le début de cette qualification car c'est là qu'il y a la meilleure fenêtre de tir, avec la température plus fraîche, la visibilité encore bonne", explique Lapierre, interrogé par Motorsport.com. "Du coup on est parti, la visibilité n'était pas terrible, il y eu un trafic très compliqué. D'ailleurs, les meilleurs temps ne se sont quasiment pas faits dans les tentatives de qualifs, ils se sont faits dans les longs relais, quand les P1 ont pu trouver des tours clairs. Je ne pense pas que la hiérarchie d'hier soir représente vraiment ce qu'elle va être au final. Hier, c'était un peu la loterie."

Un problème aussi pour le LMP2

Cette recherche du tour clair ne concernera évidemment pas uniquement les LMP1, mais également le LMP2. Dans ce plateau très fourni, avec 25 prototypes dont une majorité capable de tourner sous les 3'30, la concurrence est rude, et la gestion du trafic a changé avec la nouvelle réglementation technique.

"Avant, en LMP2, il y avait un écart avec les GT que l'on arrivait à gérer, mais aujourd'hui, on rattrape plus vite les voitures", explique Pierre Ragues, pilote de l'Alpine #35. "Il y a 30 secondes d'écart, voire plus avec certains pilotes. On a une carte qui nous permet de suivre les voitures en temps réel, on essaie de faire sortir les pilotes au bon moment, pour avoir un tour clair. Mais on revient tellement vite, et il suffit que, quand on ressort, d'autres ressortent entre-temps, le scénario catastrophe arrive facilement. Si on prépare deux tours qualifs, on reprend une minute à une GT. On peut la croiser en ligne droite et profiter de son aspiration, mais ça, ça arrive rarement !"

Un sentiment partagé par Romain Dumas, qui retrouve le LMP2 après sa victoire en 2016 chez Porsche. "La catégorie la plus dure pour faire un tour qualif aujourd'hui, c'est LMP2", assure le pilote de l'Alpine #36. "On rattrape une LMP2, on est incapable de la doubler parce qu'on est déventé. Les qualifs, ce n'est pas la course."

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 39090
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par guy3865 le Jeu 15 Juin - 18:26

j'avais ooublié les qualifs .. et quand je mets la Tv sur EUROPORT1 .. il y a un drapeau rouge à cause d'un accident ..... il s'agirait d'une LIGIER !!!!!  pour le moment on nous montre des images des stands
une petite image du lieu de l'accident les rails ont beaucoup souffert  ... image très rapide puisqu'on revient dans les stands

sur la piste une pelle mécanique à donf !!! très marrant de la voir  rouler si vite  puis un camion plateau
oui c'est bien une Ligier qui a tapé le rail à près de 190km/h !!!  reste 1h43 de qualifs .... le temps de la réparation ne sera pas rajouté aux qualifs ... tout se terminera à minuit

il s'agit de la Ligier #33 Nicolet-Nicolet-Maris


_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 39090
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par Fullturtle le Jeu 15 Juin - 18:53

Erik MARIS est sorti fort à la première chicane des hunaudières et Thomas Laurent a roulé très fort : 3.26.776 en LMP2 ! à 750 millième de la LMP1 du Team ByKolles impressionnant. Very Happy

_________________
avatar
Fullturtle
Membre d'honneur
Membre d'honneur

PSN : Fullturtle
Contrôleur : T500RS == T300RS GTedition
Cockpits : Ossature Bois avec Fauteuil Pliable
Jeux PS4 : Assetto Corsa, Project cars Goty, GT Sport beta, Dirt Rally, F1 2016
Jeux PS3 : GT6, 5, 4
Jeux PC : Project cars,Toca 3, CMcRae 2005
Messages : 1287
Date d'inscription : 04/11/2015
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par guy3865 le Jeu 15 Juin - 19:27

je reviens sur le PC et devant la TV il ne reste qu' 1 heure

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 39090
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par guy3865 le Jeu 15 Juin - 21:24

source Motorsport.com du 15/06/2017

Q2 - Toyota et Kobayashi pour un record époustouflant !



Le Japonais Kamui Kobayashi a signé la pole position la plus rapide de l'Histoire aux 24 Heures, avec une moyenne horaire de plus de 250 km/h. Il l'avait promis et s'y est tenu. Ce sera difficile de faire mieux, ce soir !

G.N., Le Mans - Une Toyota stoppée, une autre inarrêtable ! C'est l'image de cette deuxième séance qualificative. Tout commençait mal pour la firme japonaise, avec une des TS050, la #8 de Sébastien Buemi, à l'arrêt, dans les Hunaudières. Une scène qui rappelle des souvenirs, un an après la fin rocambolesque des 24 Heures du Mans.

Signalée arrêtée, la voiture est rentrée par ses propres moyens aux stands. Peu de changement dans ce début de séance, aux avants-postes, les pilotes du LMP1 travaillant encore sur la voiture en vue de la course.

l faut dire qu'il faisait encore chaud au Mans, avec une température ambiante caniculaire et 34°C en ce début de séance. Pas un soucis cependant pour Thomas Laurent, qui du haut de ses 19 ans, venait signer avec l'ORECA #38 du Jackie Chan DC Racing au bout de 10 minutes de séances, la pole position en LMP2. Un temps canon en 3'26''776, qui reléguait Matthieu Vaxiviere à près de 2,5 secondes.

Quelques secondes plus tard, c'était au tour de Mike Conway sur la Toyota #7 de signer un tour assez fou avec un chrono en 3'18''651, le propulsant en pole position provisoire. À peine le temps de se réjouir qu'Erik Maris, sur la Ligier #33 d'Eurasia Motorsport, allait fracasser son prototype dans le rail entre les deux chicanes des Hunaudières. Un choc qui imposait cependant le changement de plusieurs mètres de rail, et un drapeau rouge assez long puisque la séance sera interrompue une heure.

"Tour parfait"

La reprise est annoncée à 20h10 pour une prolongation jusqu'à 21h30, en raison du retard provoqué par la longue interruption. Au feu vert, la piste était encore claire et c'était bien l'occasion pour les concurrents du LMP1 de se lancer à la chasse à la pole position. Un seul s'y risquait alors, Kamui Kobayashi, au volant de la #7. Le Japonais a bien joué son coup et profitait d'une piste parfaitement claire. Personne ne s'y trompait alors, 20h18 devait sonner l'obsolescence de la pole position la plus rapide de Neel Jani et son temps en 3'16"887 signé avec la Porsche 919 en 2015. Deux secondes de moins pour le Japonais, qui franchissait la ligne 3'14"791 après avoir déclenché le chrono, probablement la pole position la plus rapide de l'histoire.

"C'est un tour incroyable, la voiture était incroyable, et nous avons attaqué sans avoir un seul soucis dans le trafic", s'enthousiasmait le Japonais à la sortie de sa voiture. "Ça dépasse toutes nos espérances. C'est incroyable, c'est rare de le dire, c'est un tour parfait. C'est cool d'être le plus rapide de l'Histoire au Mans [moyenne horaire la plus élevée], je suis vraiment ravi d'avoir le record du tour ici !"

Pendant ce temps, ça améliorait également dans les autres catégories, à l'image du 3'25"549 de Vitaly Petrov sur l'ORECA LMP2 #25 du Jackie Chan DC Racing qui reprenait le prestige de la pole position à Thomas Laurent. Un temps légèrement plus rapide qu'une LMP1, la CLM P1 du ByKolles qui signait une tour cinq dixièmes moins vite que la LMP2 la plus rapide.

Côté GTE Pro, Jonathan Adam signait un chrono peu après la reprise assez remarquable, avec une boucle en 3'51"860 qui propulsait l'Aston Martin #97 devant un peloton groupé en une seconde de huit GTE, comprenant trois Ford, trois Ferrari et deux Corvette, les Porsche étant une seconde derrière.

Côté GTE Am, la Ferrari #84 du JMW Motorsport avec un chrono en 3'54"543, prenait le meilleur sur l'ensemble d'un peloton de quatre concurrents, avec la Chevrolet #50, la Porsche #77 et l'Aston Martin #98 en une seconde juste derrière.

Calme plat

Après 20h30, la situation se calmait cependant. Passé désormais le rush de la reprise, les écuries reprenaient un rythme plus tranquille. À l'exception d'Aston Martin en GTE Am, qui envoyait Mathias Lauda améliorer avec sa Vantage GTE. L'Autrichien allait chercher la pole provisoire en 3'54"556. Autre fait historique en ce jeudi soir, l'ensemble du peloton est passé sous la barre des quatre minutes au tour, une première dans l'Histoire du Mans.

Peu de choses se passaient par la suite, comme si la pole de Kobayashi avait mis KO l'ensemble du peloton. Néanmoins, quelques petits incidents sans gravité étaient à noter, comme le tête-à-queue de Paul Dalla Lana. Plus grave, l'arrêt une nouvelle fois en piste de la SMP #27 entre Mulsanne et Indianapolis, après l'incendie de mercredi. En GTE Am, une nouvelle fois, un changement était à noter, celui du leader, puisque Will Stevens, sur la Ferrari #84 venait coiffer sur le poteau Mathias Lauda !

Un bel effort était à noter cependant, celui des Porsche 919, la #1 et la #2 s'intercalant entre les Toyota sur le podium, à 2"4 et 3"2 de la pole position cependant, mais juste devant les Toyota #8 et #9. La #8 qui reprenait la piste à dix minutes de la fin de séance, deux heures après son premier ennui, en début de séance. Une tentative de sortie avortée, par un drapeau rouge.

Drapeau sorti suite à la sortie de piste de Timothé Buret sur la Ligier du Panis-Barthez. Un contact avec le mur au Tertre Rouge venait conclure cette séance aux nombreux records.





_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 39090
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par R-ONE_97 le Jeu 15 Juin - 22:16

A fond partout ! Il vole sur le circuit Koba !

_________________
"Je n'ai rien d'intéressant à dire à mon sujet"
avatar
R-ONE_97
Membre d'honneur
Membre d'honneur

PSN : mikzipp
Contrôleur : Logitech G25
Cockpits : Playseat Evolution
Jeux PS3 : GT5 / GT6 / GRID / WRC 3
Jeux PC : TM utd forever <3
Messages : 7327
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 20

http://www.gt6-france.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par Fullturtle le Jeu 15 Juin - 22:27

Magnifique ce tour de Kamui , avec en plus un peu d'aide de Porsche Smile

_________________
avatar
Fullturtle
Membre d'honneur
Membre d'honneur

PSN : Fullturtle
Contrôleur : T500RS == T300RS GTedition
Cockpits : Ossature Bois avec Fauteuil Pliable
Jeux PS4 : Assetto Corsa, Project cars Goty, GT Sport beta, Dirt Rally, F1 2016
Jeux PS3 : GT6, 5, 4
Jeux PC : Project cars,Toca 3, CMcRae 2005
Messages : 1287
Date d'inscription : 04/11/2015
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par guy3865 le Ven 16 Juin - 8:06

très belle soirée hier soir ..je me suis régalé à regarder toute la retransmission.... vivement la course qui est (selon ce que j'ai entendu hier par les commentateurs) retransmise dans son intégralité !!!!

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 39090
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 63
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 Heures du Mans 2017

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum